AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

AHREN > everybody knows that the dice are loaded

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 12:27


HAFNER AHREN
Noble | Heimdall



« Cælum non animum mutant qui trans mare currunt »

INFORMATIONS
Nom ◆ Le nom a toujours appelé au faste et invoqué le sourire. Le sens du divertissement des Hafner a toujours fait l’unanimité et même s’ils ne jouissent pas des plus grandes influences politiques, le fils ne renierait pour rien au monde la famille au sein de laquelle il a grandi.
Prénom ◆ On a voulu rendre hommage à l’arrière-grand-père, à l’époque napoléonienne et au prestige de la famille sorcière. On a voulu honorer l’animal totem du pays. C’est ainsi que pour tant de raisons, l’homme porte le nom d’Ahren depuis trente-trois ans.
Surnom ◆ Outre le patronyme utilisé en toutes circonstances, « Komet » revient parfois à ses oreilles. Réminiscence d’un sobriquet de jeunesse qui témoignait de son côté un peu trop fonceur et de son besoin d’être partout à la fois.
Lieu & date de naissance ◆ En perpétuation de la tradition, il est né dans le domaine familial, à Weimar, le cinq décembre 1894. Sa naissance fut un véritable événement : sonnée par les douze coups de minuits, célébrée par les regards attendris des aïeules naviguant de tableau en tableau et accueillie par les premiers flocons qui annonçaient l’arrivée de l’hiver.
Nationalité ◆ Depuis des générations, les Hafner peuvent revendiquer des origines allemandes. S’il y a eu quelconque trace de sang français, il y a de ça des siècles, il n’en reste plus qu’un nom dans l’arbre généalogique.
Métier ◆ Ahren suit la tradition des Hafner qui préfèrent alimenter leur passion plutôt que de s’enfermer dans des responsabilités politiques. Voilà près de quinze ans qu’il évolue professionnellement dans le Quidditch, désormais dans l’équipe de Quidditch du land de Munich, au poste de batteur et de capitaine. Son talent pour le vol et surtout sa détermination l’ont propulsé au sein de l’équipe nationale d’Allemagne.
Lieu d’habitation ◆ En bon héritier Burggraf, il navigue principalement entre Weimar et un appartement à Berlin. C’est un homme qui a la bougeotte, toujours parti ici et ailleurs. Il est partout et nulle part à la fois, incapable de se poser pour de bon.
Statut de sang ◆ On n’a jamais ostensiblement douté de la pureté du sang des Hafner. L’ainé ne s’est ainsi jamais posé la question quant à sa légitimité en tant que sorcier. Il n’a jamais regardé de haut les sang-mêlés plus que de raison, mais s’enorgueillit d’avoir quelque chose de plus que certains.
Classe sociale ◆ La cuillère en argent, les boutons de manchette surmontés d’émeraudes, les bonnes manières, Ahren n’a échappé à aucun de ces principes. Depuis sa plus tendre enfance, on n’a cesse de lui rappeler et il aime se souvenir de la classe à laquelle il appartient. Il ne pourrait jamais se passer de la noblesse de son statut.
État civil ◆ Il n’a jamais trouvé chaussure à son pied dit-on, ce n’est pas faute d’avoir essayé d’arranger quelque union. On le juge difficile, séducteur mais insaisissable. Ça pourrait presque devenir un défi d’essayer de lui mettre la bague au doigt, bien que l’on sache qu’il ne demeurera pas indéfiniment célibataire. Lui sait que dans tous les cas, ce sera un mariage social. L’amour, ce n’est qu’un bonheur illusoire.
Sous-groupes ◆ Heimdall (faction Loki) + Famille Hafner du land de Munich

Éducation ◆ Comme les siens avant lui, le garçon est allé à Durmstrang. C’était un élève plutôt assidu et compétiteur. Assez hautain, il se montrait très difficile dans ses choix de fréquentations mais n’en perdait pas pour autant le sens de la loyauté. Il a quitté l’école à la fin du cycle 2 pour se consacrer pleinement à sa carrière dans le Quidditch. Il n’a jamais regretté de ne pas avoir poursuivi ses études et continue de démontrer une curiosité débordante pour les sujets qui l’intéressent.

Opinion politique ◆ Officiellement, il suit la direction de ses aînés : impartial, indifférent ou incroyablement neutre. Il entretient ses bonnes relations avec autrui. Ahren n'a jamais brillé pour ses arguments politiques. Plus officieusement, l’Heimdall le galvanise chaque matin. Repéré il y a quelques temps, après avoir fait connaître son intérêt au creux des bonnes oreilles, il fait désormais partie des agents de la faction des Loki. Le mondain a des yeux et des oreilles partout et ne suscite pas la méfiance. Ahren se surprend à souhaiter la protection du Secret Magique et surtout à éliminer les groupuscules qui menacent l’ordre établi auquel il tient tant. Enfin, il se sent appartenir à quelque chose qu'il aura choisi.

Réputation ◆ Ahren est un homme d’apparence, un souverain de la mondanité. Sans faire l’unanimité, il sait se fondre dans la masse et il n’est inconnu de personne. Féru de fêtes et de représentations sportives, il répond toujours présent et aime se faire remarquer lors de chaque événement. Néanmoins, l’éthique n’est pas synonyme d’hypocrisie. Il est réputé pour être de très bonne compagnie, mais également très caractériel.  On a tendance à le prendre pour un riche désintéressé. En clair, il a une image publique et une personnalité beaucoup plus privée.

Particularités ◆ Le seul acte de rébellion qu’il commettra sans doute jamais et qui restera gravé dans son être jusqu’à sa mort. Très doué en métamorphose, Ahren a toujours été fasciné, malgré lui, par les animagus. Si une gifle du paternel a essayé de réfréner les intérêts de l’adolescent, celui s’est mis en tête d’avoir cette différence, cet atout qui ne concerne que lui. Ce n’est d’ailleurs qu’en forme animagus que l’homme se sent véritablement libéré d’esprit. Plus de cinq années d’entraînement ont été nécessaires avant que la silhouette d’un berger allemand touffu ne remplace l’humain. Jusqu’ici, Ahren usait occasionnellement de sa forme animale, mais le voilà de plus en plus canin maintenant que l’Heimdall lui permet une pleine utilisation de ses capacités sans redouter le recensement fatal du gouvernement.




HRP
Pseudo : Ça fait longtemps qu'on me connait sous le pseudo de Dandan. Âge : Vingt-six ans dans onze jours, vous êtes mon cadeau d'anniversaire en avance. Personnage : inventé as always.Face claim : Henry #king Cavill. Credits : balaclava pour l'ava et henricavilledits.tumblr. Où avez-vous connu le forum : Je suivais le projet Bazz d'un œil mais c'est une vile dragonnelle qui m'a kidnappé pour jouer les beaux gosses. Avez-vous des multicomptes : Nope. Comment décririez-vous votre rythme RP : Je passe généralement quotidiennement, et je RP dès que possible selon mes obligations.. Commentaire : Les années folles, vous faites mon bonheur. Il ne manque plus que mon smiley lama et je serai comblée.  clap

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 12:29

ANECDOTES
Klavierspieler Si le monde s'écroulait et qu'Ahren ne devait garder qu'un objet, ce serait sans doute le piano. Enfant, il s'y est mis avant même qu'on convoque le précepteur pour le lui apprendre. C'est un excellent musicien qui a trouvé son refuge.  Il sera toujours partant pour jouer un morceau classique devant une assemblée, vantant  le prestige de Beethoven, Chopin ou autres grands maîtres. Mais le meilleur demeure encore lorsqu'il joue seul. Les classiques sont abandonnés pour des mélodies qui ne rentrent pas dans des cases et qui reflètent davantage son état d'esprit tantôt plus sombre, tantôt plus mélancolique. Les cordes frappées au gré de ses mains agiles apaisent son esprit sans cesse agité. C'est une cure, la berceuse qui enveloppe le cœur. Komet Si on ne peut nier qu'Ahren est le parfait petit soldat de la noblesse, des indices laissent néanmoins penser que derrière le carcan dans lequel il s'illustre, frémit un électron dicté par ses instincts. L'homme sait jouer avec les codes de la société et user de l'éthique à son avantage, mais on distingue la lueur de rébellion, l'étincelle de libre-pensée qui n'attend que de s'enflammer. Ahren est une étoile. Une comète qui aime se faire remarquer, qui est toujours là pour susciter les émois et charmer les opinions. Personne ne déteste sans raison les comètes. Mais la comète, elle brûle. Elle peut débarquer là où on ne s'y attend pas, peut receler de surprises explosives si on ne la manie pas avec précaution. Au fond, la comète est instable, parce qu'il lui est interdit de briller là où elle serait la plus éclatante. Albtraum Ahren, on le voit jusqu'au bout de la nuit, jusqu'à la lueur de l'aube. On le croit infatigable, toujours galvanisé. La vérité est bien moins flatteuse. Depuis tout petit, il est sujet à des insomnies. Adolescent, ça se résumait à son incapacité à s'endormir et à son esprit qui n'avait cesse de le stimuler aux heures les moins propices. Depuis plusieurs années, c'est quelque peu différent. Dès qu'il parvient à fermer l'œil, Ahren est sujet à des cauchemars et à des terreurs nocturnes. Il n'est pas rare qu'il se réveille, au bord de l'asphyxie et de l'arrêt cardiaque. Il préfère alors se lever plutôt que de rester dans des draps inhospitaliers. Les quelques heures de répit, il les trouve dans de courtes siestes au cours de la journée, quand il a le temps. En dernier recours, il a parfois recours à des potions et autres décoctions plus ou moins recommandables pour le faire tenir debout. L'homme est devenu expert dans l'art de dissimuler son épuisement psychique constant. Il ne veut pas faiblir, il ne veut pas s'arrêter. Querbinder Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Ahren aime les belles choses. En public, il est toujours tiré à quatre épingles. Ses chemises sont toujours immaculées, les plis toujours bien placés. Il n'a jamais communiqué ni le nom, encore moins l'adresse, du tailleur hors de prix qui confectionne les costumes qui siéent à sa carrure légèrement trop épaisse pour les normes de l'époque. Sa mâchoire est toujours rasée de près, aussi lisse qu'une peau de bébé. Ses cheveux sont toujours domptés d'une cire à peine perceptible, aux subtils relents mentholés. Une chevalière engravée du H familial orne toujours son auriculaire gauche. Ahren respire l'orgueil et la richesse. C'est pourquoi, il est étonnant de croire au même homme lorsqu'il foule le terrain de Quidditch. Là, plus rien n'importe. La boue tache ses vêtements et les boucles rebelles se balancent sur son front sur lequel ruisselle le prix de l'effort. Si l'ardeur ne s'est pas lue sur sa silhouette, alors le jeu n'en valait pas la chandelle. Mais sitôt le balai rangé, il redevient le mondain. Il change d'uniforme selon le personnage et ne craint pas de revendiquer une certaine forme de coquetterie. Hund Ahren se souvient de sa première transformation comme si c'était hier. Un soir d'été 1919, il s'était dit que c'était la bonne après se l'être déjà dit la quinzaine de fois précédant ses échecs passés.  Il avait tout, il en était persuadé. La maîtrise de son corps, au-delà d'une réelle confiance en celui-ci. La détermination, le travail, trop de travail, toutes les conditions étaient réunies. L'envie était là, elle plus que tout. Mais Ahren avait toujours su que son plus grand obstacle avait été lui-même. Lui, son esprit souverain, son besoin de réflexion, son cœur indépendant. Quand il croyait faire le vide, une pensée intempestive revenait le submerger et la frustration anéantissait toutes ses chances. Cette fois-là, elle l'avait convaincu que c'était la bonne. Elle était là, l'unique dans le secret de sa folle entreprise.  Et s'il allait commettre sa plus grande erreur ? Et si c'était sa plus grande bêtise ? Ses yeux s'étaient fermés et de sa bouche, émanait la formule ultime qui scellerait son sort. Amato Animo Animato Animagus. Elle avait pu voir sa main trembler pour la première fois tandis qu'il pointait le bout de sa baguette sur sa propre poitrine. Amato Animo Animato Animagus. Elle pouvait le sentir assailli par les questionnements, par le besoin de ne pas échouer une nouvelle fois. Elle s'approchait de son oreille pour lui murmurer des futilités, une histoire banale qui distrairait sa tête. Il entendait sa douce voix l'emmener vers des contrées qui n'existaient pas, partout ailleurs sauf ici. Amato Animo Animato Animagus. Et s'il devenait un monstre ? Un animal immonde incapable de se contrôler ? Et si le gouvernement le piégeait ? Se pardonnerait-il d'avoir fait honte à cette famille qu'il avait toujours chérie ? Ses doigts fins glissèrent sous l'orée du col blanc, effleurant la clavicule masculine et l'épaule qui finit par se détendre sous la caresse. Amato Animo Animato Animagus. Au fur et à mesure, l'écho de sa voix prit de l'ampleur sans qu'elle n'ait haussé le ton, son parfum envahit ses narines sans qu'elle ne se soit rapprochée davantage. Enfin, Ahren lâcha prise. Elle était là, rien ne pouvait mal se passer. Il n'entendit même pas sa baguette tomber quand il ne fut plus en mesure de la tenir. Il ne sentit pas même la silhouette féminine tressaillir derrière lui dès lors que  sous ses mains à elle, la peau se faisait pelage. Il se souvenait juste être incroyablement serein. Il se sentit juste tourner la tête pour aller enfouir un museau allongé dans la nuque de la jeune femme. Libre.


THEMES

La Grande Guerre : La grande Guerre ne refait surface que dans les rêves d'Ahren. Jamais les récits ne franchissent le seuil de ses lèvres, comme s'il réfutait jusqu'à leur existence. Il a tourné la page, qu'il essaie de se convaincre, l'homme qui n'était pas fait pour se battre. Ce n'était pas sa guerre, se répétait-il, tandis qu'il crevait de froid dans les tranchées. Ce n'était pas le froid d'une saison hivernale, ou d'un climat rude. C'était le froid de la mort, de la fatalité du piège qui se refermait sur eux. C'était le froid du silence et de la solitude. Pourtant, il avait été entouré de ses dizaines de compagnons, des frères d'armes unis ensemble contre la mort. Ce n'était pas leur guerre à eux, les sorciers. Parfois, il se réveille en sueur, la main tremblante comme toutes ces nombreuses fois où il avait résisté à la tentation d'attraper sa baguette. Parfois, ce goût amer lui revient en bouche, ce goût à la fois terreux et ferreux. Un goût de la boue dans laquelle ils baignaient et du sang qu'on espérait égoïstement ne pas être le sien. Rarement, il y a des flashs, de corps étendus, d'amas de vêtements, d'objets abandonnés par ceux qui ne reviendraient plus. Mais le plus souvent, il n'y a que le vide. Durant toute sa mobilisation, Ahren n'a écrit à personne, n'a pas donné signe de vie. Il refusait d'avoir des artefacts de cette période, il refusait de lui donner une quelconque emprise sur son avenir qu'il savait plus heureux. Ce n'était qu'un mauvais moment à passer, une étape dans la vie d'un homme. Tout ça est derrière lui, maintenant. Mais le temps passe et le vertige demeure.

Liens familiaux : À la lueur de sa baguette, Ahren observait, encore aujourd'hui avec fascination, la tapisserie murale qui retraçait la généalogie de ses ancêtres.
Alban Hafner, grand-père paternel. Un excellent duelliste qui vit pour se mesurer aux autres. À la naissance de ses petits-enfants, il a confié la gestion du Bourg à son fils et jouit d'une retraite bien méritée. On parle de lui comme un bon-vivant, un peu vaniteux et très avenant avec les femmes. La seule gifle qu'il ait jamais reçu lui a été assénée par son grand-père.
Irina Hasselhoff, grand-mère paternelle. Une femme de caractère, qui manque parfois de tact. Elle est l'exact reflet de son époux et on comprend facilement que du mariage arrangé est rapidement né l'amour. Elle aime continuer à mettre son nez dans les affaires du Bourg et aime se réfugier dans ses potions. Il est persuadé qu'elle cherche à recréer l’élixir de longue vie, sans avoir besoin de la pierre philosophale.
Lora Hafner, tante paternelle. Artiste mondialement connue pour ses tableaux et ses sculptures. Elle a conscience que son plus grand talent réside dans ses mains et elle manie l'art moldu et l'art magique avec une facilité déconcertante. Depuis la mort de Hans, elle se fait plus discrète et enseigne désormais ses arts à qui a les moyens de la payer. Ça crève les yeux, elle ne veut pas refaire sa vie et regrette de ne pas avoir eu d'enfants avec Hans.
Hans Rymiel, oncle par alliance. Un sorcier allemand sans aucun sang noble, sans doute bourgeois. Il est mort en 1907 après un accident de cheval, lui qui adorait ces bêtes. Le couple s'aimait d'un amour fou, si bien que personne n'a pu les convaincre de renoncer à cette union infructueuse. Il a manqué de se prendre un coup de sabot, alors que son oncle lui présentait pour la première fois un cheval, à l'âge de six ans.
Jutta Hafner, tante paternelle. Compositrice de renom qui exprime son extravagance à travers sa musique. Elle compose des morceaux avant-gardistes qui font fureur. C'est une fêtarde invétérée qui s'amuse dès qu'elle le peut. C'est l'électron libre de la famille. Une fois, ils se sont amusés à réveiller toute la maisonnée à renforts d'un piano fracassant et d'un violon grinçant.
Cornelius Lehner, oncle par alliance. Un Autrichien de sang-pur avec qui Jutta s'est mariée après une rencontre arrangée. Ils ont eu un enfant ensemble et ils semblent se complaire dans ce trio familial. Il est professeur de botanique à Dürmstrang. Il a un sacré balai dans le séant, mais c'est sans doute ce qui a plu à Jutta.
Heinrich Hafner, père. Un homme doux et généreux, peut-être un peu trop dirait-on. Il n'a à cœur que le bonheur de son Bourg et de sa famille. C'est un amoureux du théâtre et de la musique qui fait preuve d'une très grande culture. Il ne vit que pour être entouré. Le trait de caractère qu'il lui a sans doute le plus transmis : la crainte du regard des autres.
Matilda Eiche, mère. Des yeux d'un bleu de glace. C'est sûrement ce qui fascine le plus chez elle. Un exemple de douceur dans un monde de brutes, la main de fer dans le gant de velours. Elle n'a jamais eu à élever la voix ou à se disputer pour qu'on soit d'accord avec elle. L'aîné ne connaît que trop la vérité : c'est elle la vraie cheffe de famille.
Fratrie Hafner. Ahren est l'aîné d'une fratrie de quatre enfants. Il prend son rôle très à cœur. En public, il se montre très exigeant envers ses frères et sœurs cadets, voire parfois autoritaire. En privé, c'est un frère très aimant, quoique réservé dans ses démonstrations d'affection. Ils sont une fratrie complice et solidaire que rien ne semble pouvoir séparer.

Compétences magiques et baguette :
Lettre accompagnant l'écrin contenant la baguette
À l'attention d'Ahren Hafner,

Dans l'écrin ci-joint, vous trouverez la baguette qui vous accompagnera tout au long de votre vie de sorcier. Nos artisans ont travaillé dur pour vous offrir la meilleure qualité et nous espérons que vous en serez satisfait. Nous vous rappelons les caractéristiques de votre baguette et vous offrons quelques recommandations.
Ébène blanc : comme vous le savez, c'est un bois très rare qui nous vient d'un autre continent. Il s'adapte à tout climat et toutes conditions, et le motif qui l'orne est unique en son genre. Vous ne trouverez pas deux baguettes semblables. C'est donc un bois très flexible, qui a la particularité d'évoluer et de s'adapter à la main de son possesseur. Sachez donc que vous êtes autant son plus grand allié que son plus grand ennemi. Une mauvaise prise en main ou un mauvaise entretien ruinera les propriétés de votre baguette. Elle reflète l'attention que vous y portez et votre approche de votre condition de sorcier. Votre père n'a pas manqué de dire qu'il vous manquait un peu de contrôle, mais vous êtes un jeune sorcier et c'est désormais de votre ressort de devenir le sorcier que vous souhaitez être.
Cœur en lanière de peau de selkie : Vous n'ignorez pas que ce type de cœur est extrêmement rare et qu'il n'est pas à remettre entre toutes les mains. Nous avons décidé d'un commun accord, après discussion avec votre famille, de vous proposer une baguette de ce genre car elle vous incitera à faire corps avec elle. C'est vous seul qui allez devoir vous approprier votre baguette et canaliser son cœur. J'ai ouïe dire que vous étiez déjà féru de sortilèges et de métamorphose. Ainsi, sachez que ce cœur se prête très bien aux sorciers qui se dirigent vers la philomagie.
Longueur : 30 centimètres. Vous avez une baguette plutôt longue par rapport à la moyenne. Aussi, cela la rend d'autant plus fragile. Une grande attention vous sera demandée.

Monsieur Hafner, vous avez toutes les clefs en main. Toutes les conditions sont réunies pour que vous soyez un éminent sorcier qui laissera sa marque au sein de notre chère communauté.
Nous sommes honorés d'avoir pu mettre en œuvre notre savoir-faire et nos compétences pour vous offrir votre baguette.
Nous vous en souhaitons bon usage et bonne chance pour votre future entrée en second cycle.

Livret scolaire, fin du deuxième cycle
Parcours et résultats
Parcours philomagie.
- Sortilèges : 85/100. Excellents résultats.
- Métamorphose : 99/100. Grandes capacités et résultats impressionnants. Premier de sa promotion, toutes divisions confondues.
Tronc commun magique
- Duel et Défense : 70/100. Très bons résultats, davantage en défense qu'en duel.
- Botanique et Potions : 60/100. Bons résultats, même si les expériences doivent rester au placard.
- Astronomie (majeure) : 45/50. Très bons résultats, très bonne connaissance de la constitution des univers et de leur fonctionnement. L'élève aurait dû prendre l'option divination pour approfondir ces capacités.
- Créatures (mineure) : 35/50. Grande attention portée aux soins des animaux. Bonne compréhension des milieux naturels, mais doit faire plus d'efforts sur les législations en vigueur.
Tronc commun non magique
- Culture & histoire : 25/25. Bonne culture générale, bonne compréhension de l'histoire et de ses enjeux.
- Sports & arts : 24/25. Excellents résultats malgré une réclamation injustifiée entraînant la perte d'un point. Le fair-play doit être toujours respecté.
- Bienséance & éthique : 25/25. Grande maîtrise des codes de société. Classement : trio final.
Options
- Runes : 20/25. Très bons résultats. Ne doit pas chercher davantage la difficulté.
Classe étoile : Refusée, en raison de problème d'emploi du temps. L'élève n'aurait pas pu se consacrer entièrement à cette voie exigeante.

Décision finale : Ahren est un étudiant discipliné, appliqué et intéressé. Sa soif de savoir ne semble jamais tarir au fil des années. Les écarts disciplinaires du premier cycle n'ont pas empiété sur ses performances lors du second cycle. Au vu de ses excellentes notes, nous avons l'honneur d'accorder le certificat d'aptitude de fin de second cycle.

Les Moldus et le Secret Magique : En héritier du Bourg de Weimar, Ahren ne peut pas nier l'existence et l'importance du monde moldu. Même s'il la considère comme la plus importante, la population sorcière ne représente qu'une partie infime de son territoire. Ce sont aussi les moldus qui contribuent à l'économie, à l'animation de sa ville, à sa vie même. C'est en cela qu'Ahren pourrait s'estimer reconnaissants envers les moldus. Rien de plus. Sans les regarder de haut, il ne surestime par leur utilité dans ce monde. Ils sont la roue d'un engrenage bien huilé au même titre que le Secret Magique. Toucher à une de ses roues endommagerait la machine entière et ça, Ahren ne souhaite pas y assister. Il se conforte dans cette routine, dans le fait que les moldus ne sachent rien et que c'est mieux ainsi. Comment prévoir leur réaction ? Comment empêcher une éventuelle révolution alors que ce sont eux la minorité ? Ahren se satisfait ainsi, avec les moldus dans le rôle des pions naïfs qui ne font pas de mal à personne et qui n'ont aucune emprise sur leur monde. Le Secret doit subsister.

Vie amoureuse et sexualité : Au jeu de la séduction et des plaisirs de la chair, Ahren n'a jamais guère aimé que les femmes. Il a déjà embrassé un homme, une fois, pendant une folle soirée, mais ça n'a fait que confirmer ce qu'il savait déjà. Ce sont les courbes féminines, les parfums floraux et les voix douces qui le font frémir. Il vibre pour des cheveux détachés qui caressent la naissance de l'épaule, pour des mains fines et agiles, pour l'étincelle de rage derrière des apparences sages. Il a un goût pour les femmes de caractère, celles qui aiment les obstacles. Excellent au jeu des mondanités, il aime ce jeu de séduction, ce fil fragile sur lequel on évolue sans savoir si on va basculer ou atteindre la ligne d'arrivée.  Dans l'ombre des draps, il se montre libéré et explorateur. Derrière les portes de la chambre, l'éthique disparaît au profit de la souveraineté de l'instinct de deux corps. Il n'est plus le même, débarrassé des codes qui ne lui appartiennent pas. Ahren a besoin de se sentir considéré, admiré, désiré. Pourtant, il en a brisé des espoirs. Il balaie d'un revers de main toutes les rencontres arrangées qu'on peut lui proposer, aussi parfaite soit la prétendante. Il refuse de s'enfermer dans une relation qu'il saura malheureuse. Il refuse de dire oui à la tristesse et à la distance, tout en sachant qu'il finira par céder. Il a besoin de passion, de se sentir vivant chaque seconde. C'est un idéalisme qu'il n'atteindra pas, qu'il voit brisé dans les yeux de sa tante ou fragile dans le couple de ses parents. Il veut l'impossible, Ahren, il côtoie l'interdit, parce que c'est le seul domaine où il a la possibilité d'agir. Il profite de la libération des mœurs pour se réconforter dans d'autres bras, sachant que son cœur est ailleurs.  On n'a que l'un ou l'autre, il s'y est résigné. La femme qu'il a pu aimer partage la vie d'un autre et a porté l'enfant d'un autre. Il rejette la possibilité d'un renouveau, il renie l'éventualité d'un autre amour, laissant à ses rêves le loisir d'accommoder le cœur déçu.


- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 12:30

CHRONOLOGIE

5 décembre 1894 Naissance d'Ahren Hafner, aîné de la famille et héritier du Burgraf de Weimar. L'enfant était attendu par une mère épuisée par sa grossesse et un paternel plus qu'enorgueilli d'avoir un fils pour premier enfant. L'événement fut célébré toute la nuit par l'ensemble de la famille et deux jours après, tout Weimar était encore en liesse. Encore aujourd'hui, le jour de l'anniversaire d'Ahren, les portes du théâtre s'ouvrent pour deux représentations à moindre coût. Une petite folie d'Heinrich Hafner, devenue tradition.

1903 (9 ans). Deux ans après sa première rentrée dans le cycle 1 de Dürmstrang, Ahren a enfin l'occasion d'utiliser sa baguette. Dès les premières semaines, il manque de la briser en tentant de jeter un sort contre l'avis de son professeur. Sa baguette lui revient en pleine face, lui valant une légère dépigmentation de la taille de la circonférence du bois, au niveau de sa tempe gauche. Si la magie instinctive est encore beaucoup trop instable pour lui, il excelle néanmoins déjà dans les autres arts magiques. C'est un garçon volontaire, mais très turbulent que le personnel a du mal à canaliser. Son avidité pour l'apprentissage et ses prédispositions le maintiennent quand même dans les bonnes grâces de l'école, au prix de quelques remontrances et avertissements.

1907 (13 ans). C'est un adolescent changé qui fait sa rentrée pour le deuxième cycle de Dürmstrang. Ahren est un élève studieux, toujours aussi curieux de tout, qui aimerait acquérir tout le savoir de l'univers. À l'instar de sa famille, on lui reconnaît déjà une culture impressionnante et un sens de l'éthique débordant. Le garçon se fait plus placide, plus observateur désormais, même si l'étincelle n'est jamais loin. Il sait se faire respecter et n'a même plus besoin d'employer la turbulence. Il commence à comprendre les codes de la communauté scolaire et s'en sert à son avantage. Ses notes sont excellentes. Les boucles rebelles ne font plus illusion : le gentleman est en marche.

1910 (16 ans). Suite à ses prouesses à Dürmstrang, Ahren est approché pour entrer dans l'équipe de Quidditch du Bourg de Weimar, au poste de batteur, à condition qu'il termine son cycle. Tout semble lui réussir. Seule ombre au tableau : il manque l'admission dans la classe étoile, trop impatient pour chercher la concurrence. Il arrête ses études, à la fin du deuxième cycle, après avoir obtenu son certificat d'aptitudes, pour se consacrer entièrement à sa carrière prometteuse. Un an plus tard, il est finalement titularisé dans l'équipe du Bourg de Weimar.

1915 (21 ans). En bon Burggraf, Ahren a fait son service militaire. Il avait à cœur de représenter les Hafner et de démontrer son soutien envers le Bourg sur lequel ils veillaient depuis des générations. Mais il ne s'attendait pas à ce que ça arrive aussi vite. En 1914, la grande Guerre débute. En novembre 1915, il est appelé à faire son devoir. Tout comme ses frères d'armes, Ahren en garde un souvenir atroce. Quelque chose qu'on préfère oublier. Cette guerre, ce n'était pas la sienne, ce n'était pas pour lui.

février 1918 (23 ans). Six mois après son retour en Allemagne, Ahren est sélectionné pour jouer dans l'équipe du Land de Munich, en gardant son poste de prédilection. La grande Guerre est terminée, les hommes peuvent se reconstruire. Il y voit l'opportunité de tourner la page et de retrouver un quotidien.

1919 (25 ans).

  • juin Ce qui n'était qu'une amitié avec la fille du Landgraf se transforme progressivement en véritable relation. Éthique oblige et différence d'âge aidant, ils préfèrent vivre heureux et cachés. Elle lui apprend la douceur, la sérénité et même s'il n'ose jamais se l'avouer, les sentiments amoureux et les craintes qui vont avec. Elle seule est au courant de son apprentissage de l'animagie et sera présente lors de sa première transformation réussie. Elle devient la clef de voûte de son équilibre et Ahren songe de plus en plus à en faire une réalité.
  • décembre Ahren s'épanouit pleinement dans l'équipe de Munich et fait de très bons résultats. Le Land de Munich finit par lui confier le poste de capitaine de l'équipe. L'homme se dévoue plus que jamais à son sport. Il acquiert une petite notoriété dans le domaine sportif et sera, début 1920, sélectionné pour l'équipe nationale pour les prochaines compétitions.


1921 (27 ans).

  • courant de l'année Anthea Drache se fiance à Konrad Reinhardt. Ahren ne se souvient plus vraiment de l'annonce et des raisons qu'elle expose, il se souvient juste de la colère aveuglante et de la jalousie déplacée. Il décide de rompre tout contact avec elle, au début, assistant au déroulement parfait de ce mariage avec dégoût. Il lui en restera un sentiment amer et un mépris du futur époux sorti de nulle part.
  • novembre En toute discrétion, Ahren fait de l'œil à l'Heimdall. Son animagie est découverte par un agent Loki qui finit par entrer en contact avec lui. S'en suivent de longues négociations et surtout, un entrainement acharné. Ahren profite de sa bonne condition physique et de son sens du camouflage pour démontrer des capacités et une application impressionnantes. Lors de l'interrogatoire sous veritaserum, on y apprend sa haine des manipulations politiques, des actions effectuées sous la cape et sous le nez de la population sorcière.  Lors de la séance de légilimencie, on y lit une crevasse qui a besoin d'être remplie, un sentiment d'appartenance qu'il crève d'avoir et une loyauté sans faille. Deux mois plus tard, l'artefact était implanté dans la nuque de celui qu'on appelait désormais l'agent Hund. C'était un agent Loki à part entière, une source d'informations intarissable tout droit venu des hautes sphères de la communauté sorcière.


7 août 1925 (31 ans). En rentrant chez lui, Ahren avait tout envoyé valser, faisant fuir les elfes de la demeure Hafner. Ils avaient failli. Ils n'avaient pas réussi à empêcher ce massacre qui venait d'ébranler l'Allemagne sorcière. L'Einsicht gagnait en ampleur, en influence et surtout, elle terrorisait sa propre population. Ça le rendait rageur, le Loki, qui n'avait pas pu anticiper comme il fallait cette attaque. Il se rendait compte qu'il prenait tout à cœur, il prenait trop à cœur. Il s'était lancé à corps perdu dans cette cause, puis son rôle d'Hafner, ses responsabilités de joueur de Quidditch... Ahren s'oubliait.

26 janvier 1927 (33 ans). Le jour était arrivé. D'ici quelques heures, Grindelwald allait être capturé. Après des mois, des années de recherche, d'infiltrations et de fausses pistes, l'Heimdall le tenait enfin. En cette veille, Ahren avait décidé de s'accorder une soirée seul. Il avait vaqué à ses occupations les plus banales, comme un jour ordinaire. En tant qu'agent, son devoir était terminé. Du moins pour quelque temps. Bien assez tôt, les répercussions de la capture du mentor de l'Einsicht se feraient sentir et il n'était pas anormal de redouter le pire. Mais pour l'heure, Ahren se félicitait d'être du côté des bons triomphants. C'était une victoire qu'on allait célébrer. Une bataille de gagnée dans une guerre dont les enjeux n'étaient encore pas si bien définis. Si seulement il avait conscience des abysses au fond desquelles il venait de plonger.

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 12:39

T'ES BEAU, T'ES HOT. plz kyah bed
JOTEM. J'ai tellement hâte que tu rejoignes le drama, et j'ai hâte de voir ta fiche terminée, et ça y'est, je stalke. deathhug deathhug

- ♦ -

The devil's going to set me free
I've busted bones, broken stones, looked the devil in the eye. I hope he's going to break these chains ▬ kaleo & bat'phanie ©
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 12:48

OH OUI. UN AUTRE ANIMAGUS. :feels:
et puis, il en faut des gens à l'heimdall ! heart
(et ce vava ! style ). bienvenue
parmi nous et bonne chance pour ta fiche ! What a Face

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 13:25

Ohoho, mais voici un nouveau beau qui, je le sens, va venir renifler dans les territoires de Nuremberg. hehe (Moi ? Je ne sais rien. On ne me dit rien. Je suis la discrétion incarnée. gna ) (#JeShippe #KidnappeLa #ParsEtNeReviensJamais )

Officiellement bienvenue, ce que je lis est déjà croustillant, c'est un beau petit spécimen de noblesse que tu nous prépares là. sisi Et sportif avec ça. sisi Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter, même si on a pas grand chose à voir toi et moi. pleure

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest

avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 13:36

DAMN la citation de ta fiche :trigger: :trigger: cette chanson me fait des choses dans mon kokoro wink2
Bienvenuuuue ici mon poulet, en espérant que tu te plaises parmi nous (enfin ne te plais pas TROP avec ma femme, if you please stare bas stare bas ) (un peu de respect) (môssieur)

Capitaine de l'équipe du Land, perfect, Cavill a bien la tête de l'emploi, can't unsee that now fire Et héritier en plus je décède rip Finis moi vite cette fiche, que je puisse lire tes gueuseries avec M Y W I F E Y (je n'insiste pas du tout) et gueuser aussi avec toi wink2

Et ofc, si tu as des questions n'hésite surtout pas à nous contacter kr on se fera un plaisir d'y répondre heart eleau

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 15:00

@Anthéa Drache Et toi, t'es plus que HOT, babe. slurp1 slurp1 Allons, quitte les gueux et rejoins le côté swag de la force. swag swag Je me dépêche de finir ça qu'on commence nos bêtises. wink2 wink2 kr bed

@Ariel J. Jadefluff HAHA, j'adore l'animal que tu as choisi. muaha muaha Va falloir qu'on se fasse des petites promenades entre bêtes à poils et à plumes. love love Merci à toi honey. kyah

@Hilda Jörgen Bonsoir madame la rousse. Vous aussi vous reniflez dans les territoires, me trompe-je ? muaha muaha Peut-être que y'a moyen qu'on s'arrange vous et moi, histoire que tout le monde soit content... nom nom Merci, j'ai un peu la pression mais je suis contente que ça vous plaise déjà un peu. amour amour

@Konrad Reinhardt Excusez-moi, mais une tête de gueux est apparue, je n'ai pas pu lire ce que vous disiez ? egon egon Vous aimez le Quidditch, alors ? Vous aimez piquer la dame des autres, alors ? Va nous falloir du bon gros kaka entre nous, baby. *aime trop intérieurement Konrad, mais s'efforce de ne pas le montrer* gwa gwa Merci à toi. bounce bounce

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.



Invité
Invité

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 16:48

Bienvenue à toi !

Un lien obligé cher adversaire ET partenaire de Quidditch hehe Deux passionnés de sport ça peut faire un truc bien je pense. Faudra que l'on discute de ça. sisi

Bon courage pour ce qu'il te reste à faire !
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 17:05

Gah gah gaaaah l'emploi de l'allemand dans les anecdotes, le concept, tout. Je suis en kif total. Il m'en faut plus @_@
Bienvenue et bon courage ! (J'ai pas oublié d'écrire ça dans les dix derniers messages de bienvenue que j'ai postés moi ? Heh. Tant pis. Ca fait de toi un privilégié. Bisous.)

- ♦ -


Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Sam 10 Fév - 19:35

OMG jpp c'est noël, un animagus doggo à heimdall smug smug
viens par ici pitit pitit style style

- ♦ -

big bad wolf
Ain’t no fairytale What I see in your eyes Awaiting your mistake Not too close, not too far Sneaking in the pain Every truth becomes lie I won’t trust myself Once I hear your call I’m out of my head Of my heart and my mind 'Cause you can run but you can’t hide I’m gonna make you mine Out of my head Of my heart and my mind 'Cause I can feel how your flesh now Is crying out for more

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Dim 11 Fév - 12:21

@Natalia Winkler Ohlala, mais toutes les conditions sont réunies là. fun fun lama Elle est à l'Einsicht, lui l'Heimdall, ils sont adversaire dans les équipes locales et jouent ensemble pour l'équipe nationale. WHAT ELSE. fire En effet, va falloir qu'on se trouve un truc génial. ananas ananas

@Paul Lindemann Oh tou aimes, really ? hiii hiii J'ai galéré sachant que je maîtrise pas l'allemand, mais j'essaie de bien faire. slurp2 slurp2 Et ton mossieur m'intrigue trop, va vraiment falloir que j'aille faire un tour dans cette fiche, moi. kyah kyah Merci à toi. muaha muaha

@Wolfgang Lehmann UN EVIL DOGGO DANS L'HEIMDALL. VIENS LÀ, COUSIN. nom nom Toi et moi, on va faire de grandes choses. slurp2 slurp2 Réfléchis pendant que je termine cette fiche. hinhin hinhin

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Dim 11 Fév - 13:27

@Ahren Hafner J'aime et je mets ma petite gommette d'approbation uesh ! (Apparemment je suis "le spécialiste langue allemande" du forum alors c'est un honneur et tout sois honoré russe ) Et du coup si mon vieux papy t'intrigue et que ton loulou m'intrigue... faut qu'on se trouve un lien non ? ananas

- ♦ -



avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Dim 11 Fév - 17:16

REVE T'OUVRE SES PORTES
lama lama j'ai beaucoup trop aimé ta fiche, le coup de la baguette à 9 ans m'a fait bien rire, la famille Hafner a l'air tellement d'être dans la gueuserie : le coup du théâtre à moitié prix le jour de son anniversaire jpp mdr j'adore j'en veux plus gah gah Et ça promet moult drama avec madame mon épouse stache en tout bien et en tout honneur ofc russe wink2 Et l'animagie stare bas et la Grande Guerre stare bas je suis décédée larme

Allez, je te mets ta couleur de gueux noble et va jouer au quarter back sur le forum, reste courtois avec ma wifey et tout se passera bien  hoho  hoho



Félicitations, tu es validé(e) ! Avant de te ruer dans la zone rp cependant, une petite chose s'impose, le recensement. Merci de bien vouloir passer dans ce sujet afin que nous puissions t'ajouter à toutes les listes nécessaires. Si tu fais partie d'un ou de plusieurs Sous-Groupes va finaliser ton inscription en postant dans leur sujet, et commencer à t'intégrer auprès de tes pairs. Une fois cela fait, nous te conseillons d'ouvrir une fiche de liens afin d'augmenter ton carnet d'adresse. C'est aussi un moyen idéal de trouver des partenaires RP !
Nous te conseillons d'ailleurs, avant de commencer à rp, de bien prendre soin de vérifier la période de jeu en cours afin de bien savoir comment dater tes sujets.

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...

avatar

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   Dim 11 Fév - 18:13

@Paul Lindemann *garde précieusement sa gommette* Je dis oui oui pour le lien. Je vais aller lire plus en détails ta fiche et en attendant, ma boîte mp est grande ouverte si des idées te viennent. slurp1 slurp1 fire fire

@Konrad Reinhardt Merci honey, tu peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir. fire fire Pis je me ferai un plaisir d'aller te désobéir en RP. lama lama

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that the dice are loaded   

AHREN > everybody knows that the dice are loaded

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» CR 03/05/2011 Spring Fever / Jurassik / Dice Town /Air Sorcière
» Beyond the Narrow Sea; 6ème Chapitre; A Roll of the Dice
» DICE CARBON
» CR 12/06/2012 Zombie Dice, Crooks, The city et Letters from Whitechapel
» The most beautiful dice in the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: