AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

may we meet again. ( Ven )

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revelio

MessageSujet: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 15:33


VENTUS TECZYNKSI
Hors-la-loi & Autre



« We kill all the caterpillars, then complain there are no butterflies. »

INFORMATIONS
Nom ◆ TECZYNSKI, nom qui dénote dans ce pays qui n'est pas le tien et qui pourtant tend à se fondre dans la masse tant bien que mal. Auparavant digne de respect, aujourd'hui synonyme de lâcheté, c'est le vestige d'une vie passée à laquelle tu as depuis longtemps dû renoncer.
Prénom ◆ VENTUS, symbole de la liberté que tes parents auraient voulu t'offrir mais que tu n'as obtenu qu'au prix de trop de sacrifices.
Surnom ◆ VEN. Simple. Efficace. Radical.
Lieu & date de naissance ◆ GDAŃSK, son port, ses toits rouges, ses théâtres, autant de choses que tu n'as connu qu'en récit. Le 14 FEVRIER 1876, comme la promesse d'un futur harmonieux et empli d'amour qui se sera finalement confronté à la cruelle déception que l'on appelle la vie.
Nationalité ◆ POLONAISE avant tout, bien qu'on t'ai appris à ne pas en être fier, a cacher ta vraie nature au profit de la nationalité ALLEMANDE qu'on t'a collé sur le dos sans même que tu ai ton mot à dire.
Métier ◆ MAÎTRE DES RUNES DECHU, renié, bafoué. Aujourd'hui moins que rien, un fardeau pour la famille qui t'as tourné le dos, un déchet pour une société au jugement trop prompt, une bombe à retardement pour ceux qui savent. DISSIDENT RUNISTE pour survivre, opérant dans les ruelles macabres de la ville telle l'ombre de toi-même que tu es devenu.  
Lieu d’habitation ◆ BRESLAU, LAND DE BERLIN. Autrefois ton hameaux, ton chez-toi, aujourd'hui devenu le souvenir amer d'un bonheur révolu que tu n'as cependant jamais su quitter.
Statut de sang ◆ SANG MÊLE, reflet d'un héritage prônant l'union et qui pourtant s'est perdu dans les méandres de la peur et du conformisme.
Classe sociale ◆ HORS-LA-LOI. fugitif, paria, voleur, traitre, tant de noms dont on t'affuble sans même te comprendre. Tant d'appellation comme marquée au fer rouge sur ton front.
État civil ◆ VEUF pour ne pas dire brisé, déchiré, anéanti. En deuil depuis des lustres semblerait-il, cette souffrance constante, t'en voit pas le bout, t'as l'impression qu'elle partira que lorsque tu seras six pieds sous terre.
Sous-groupes ◆ ANCIEN ELEVE DE DURMSTRANG & FAMILLE TECZYNSKI ( Land de Berlin )

Éducation ◆ Pour faire dans l'originalité c'est à DURMSTRANG que tu as étudié, comme la grande majorité des Teczynski. Très bon élève depuis toujours, excellent dans toutes les matières et faisant ainsi la fierté de ta famille, tu as gravi les échelons sans jamais faillir, intégrant la classe étoile et validant tes années sans le moindre redoublement. Le mysticisme qui entourait l'art runique t'avait fasciné depuis ton plus jeune âge, il t'a donc semblé tout naturel d'en faire une spécialisation, c'est donc une thèse sur les mystères entourant l'utilisation de runes dans les conflits moldus qui t'a permis d'obtenir ta maitrise en fin de troisième cycle.

Opinion politique ◆ Il est de notoriété publique que les Teczynski vouent une allégeance sans faille au gouvernement allemand, bien que la réalité soit tout autre. Tu n'as jamais compris cette politique de l'autruche qui consistait à se faire bien voir des allemands pour rester dans leurs petits papiers, une méthode de lâche selon toi. Plusieurs fois d'ailleurs tu as envisagé de retourner en Pologne mais ce fut la rencontre avec celle qui deviendra ta femme qui t'en dissuada pour de bon. Bien que dans le passé tu ne faisait qu'adopter une indifférence non dissimulée face à la politique magique du pays, depuis tes récentes découvertes il se pourrait que tu ai changé d'avis. Persuadé que le gouvernement est corrompu tu ne crois plus aux promesses faites et plus encore tu as réellement en horreur la politique de terreur dictatoriale que l'Einsicht tente par tout les moyens d'instaurer. Tu en viens même à regretter le temps ou tu levait les yeux au ciel en observant les membres couards de ta famille et ou ton seul soucis était de n'en avoir absolument rien à faire de leurs magouilles.

Réputation ◆ Auparavant glorieuse, aujourd'hui désastreuse. Si l'on revient quelques années en arrière, tu étais un grand maitre runiste, admiré de beaucoup, parfois même craint, mais tous étaient conscient de ton savoir-faire. Tu jouissais par ta naissance d'un rang noble que tu n'as jamais su apprécier à sa juste valeur, enfin c'est ce que pensent beaucoup de Teczynski. Fuiant les mondanités tu aspirais à une vie paisible, c'est loupé. Le départ de ta fille et la mort de ta femme t'ont rendu invisible aux yeux de beaucoup et ceux qui te soutenaient, tu les as rejeté. Mais c'est la trahison dont tu es accusé par le collegium qui a réellement changé la donne. Aujourd'hui tu es un PARIA, hors-là-loi, une cible à abattre, recherché par dieu seul sait combien d'organisation, renié par ta propre famille qui se clamait si loyale. Et le comble dans tout ça c'est que tu ne t'étais pas senti aussi vivant depuis les tragiques évènements survenus des années plus tôt.
Particularités ◆ MAÎTRE RUNISTE Ta fascination pour les runes s'est éveillé alors que ta mère, moldue et archéologue, t'avait emmené sur un très ancien site en Egypte, tu n'avais alors pas plus de 7 ans. Rien ne pouvait décrire l'émerveillement que tu affichais lorsqu'elle te présentait d'antiques parchemins couverts de symboles qu'alors tu n'étais pas encore en mesure de déchiffrer, c'était devenu ton ambition. Te plongeant dans l'étude des runes avant même ton entrée en deuxième cycle tu as su te montrer brillant et exceller dans cet art, ce qui t'a permis d'obtenir ta maitrise et il n'a pas fallut longtemps pour qu'en débouche une place au sein même du collegium, après tout ton dossier était sans tâche.




HRP
Pseudo : Skhmet. Âge : Vingts-quatre ans et toutes mes dents  What a Face . Personnage : Inventé Face claim : Le charismatique Vincent Cassel  slurp1 . Credits : Ici. Où avez-vous connu le forum : Des petites souris sont venues m'en parler pendant mon sommeil, si si je vous assure  sisi Avez-vous des multicomptes : Nope Comment décririez-vous votre rythme RP : On va dire que ça dépend de pas mal de choses mais j'essayerai de faire de mon mieux  superman Commentaire :  ananas

- ♦ -

We believed
WE WERE SAFE
THAT WAS THE BIG FANTASY


Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 15:34

THÈMES

Choisissez au moins cinq thèmes sur les dix proposés à la suite, et expliquez quel rapport a votre personnage avec chacun d'eux.

Liens familiaux : Ton éducation a toujours placé la famille en son centre, des liens très forts unissent les Teczynski et ce depuis des générations. Malgré cela loyauté que tu vouais aux membre de cette si nombreuse famille, les liens que tu entretenais avec eux n'avait jamais pu surpasser ceux qui te liait à la famille que tu t'étais toi même forgé : ta femme et ta fille. Elles étaient tout pour toi, le départ de ta fille t'a déchiré le coeur, la mort de ta femme t'as anéanti. Tu pensais avoir touché le fond mais lorsque tu as eu besoin de soutien, les Teczynski t'ont rejeté, traité comme un malpropre pour une histoire dont il n'avait entendu que la version erroné que les médias avaient pu inventé. Peu ont cherché à connaitre la vérité et c'est à ce moment que ta conception de la famille s'est effondrée. Alors aujourd'hui, bien qu'elle ai choisi une voie des plus sombre, Vanya reste ta seule et unique famille, celle pour qui tu serais prêt à tout, même à mourir.

Vie amoureuse et sexualité : Tu as rencontré Irene alors que vous étudiiez tout deux à Durmstrang. Plus jeune que toi de quelques années, allemande pur souche, fuyant les bibliothèques, préférant les terrains de quidditch, elle et toi étiez radicalement opposés mais c'est cette différence qui aura fait votre force jusqu'au bout. Elle a su, dès le premier instant piquer ta curiosité, toujours joviale,  très maladroite et impulsive, tu te demandais souvent comment elle faisait pour survivre. Souhaitant te concentrer sur tes études, vous n'avez commencé à réellement vous fréquenté qu'à la fin de ton troisième cycle, un an plus tard tu lui demandais sa main. Irene était l'étincelle dans ta vie, elle mettait de la gaieté dans chaque chose et t'apportait tout le bonheur que tu pouvais désirer. Avec le temps, sa santé devenant plus fragile, elle avait fini par s'assagir mais votre relation n'en avait été que renforcée. Elle était tout pour toi et lorsqu'elle t'offrit une fille en cadeau, ta joie fut à son paroxysme. C'est après que ça s'est gâté. Année après année, tu voyais ta chère Irene faiblir, mais toujours avec le sourire et cette générosité qui lui était propre. Tu l'avais toujours considéré comme une battante et comment la blâmé quand la seule fois de sa courte vie où elle a cessé de se battre s'est résulté par son décès. En réalité c'est toi que tu blâmait, pris par ton travail, tu n'avais pas vu les signes, tu n'avais pas su être à la hauteur, ni de ton rôle de mari, ni de ton rôle de père d'ailleurs.

Les Moldus et le Secret Magique : Né d'une mère cracmol et d'un père sorcier, tu as vécu un pied dans le monde moldu et l'autre dans le monde magique, bien incapable de dissocier les deux. Pour toi, les moldus et les sorciers vont de paire, il est primordial que les deux mondes coexistent et tu n'as jamais réellement émis de réserve quand à la divulgation du secret magique, même si tu n'as pas pour autant été imprudent au point d'être celui qui le rendrait publique. À tes yeux les moldus sont des hommes au même titre que les sorciers et ont tout autant d'importance dans le cycle de la vie. C'est bien à cause de cette vision des choses que tu as en horreur les méthodes et les convictions écoeurantes de l'Einsicht, une révélation du secret magique pourquoi pas, mais pas à n'importe quel prix.

La Grande Guerre : Réquisitionné à plusieurs reprises par l'armée pour tes compétences, tu n'as cependant pas eu le malheur de vivre la guerre de l'intérieur. Tu t'es toujours trouvé chanceux d'avoir échappé à ça et tu y avais vu une opportunité d'approfondir les recherches que tu avais menées des années plus tôt lors de ta thèse en cycle 3. On pourrait penser que c'est une façon de pensée ignoble et surtout très égoïste, en vérité c'était surtout une façon de te protéger. Plusieurs de tes amis avaient perdu la vie pendant cette guerre, le fiancé de ta propre fils y avait succombé. Les horreurs mais surtout les erreurs commises te hantaient et le détachement était le seul moyen d'arriver à vivre sans cette culpabilité de n'avoir rien pu faire de plus. Un traumatisme bien présent mais que tu avais toujours tenté de refouler au point même de ne pas être en mesure d'épauler Vanya dans son deuil.

COMPÉTENCES MAGIQUES ET BAGUETTE : Tu as hérité ta baguette de ton arrière grand-père du côté de ton père, un héritage que l'on t'a présenté comme inestimable et que tu as toujours considéré comme tel. Ebène du gabon et coeur de plume d'alkonost, 22 cm. Tu as appris bien plus tard qu'au delà de la valeur héréditaire de cette baguette, elle avait aussi une valeur monétaire plus que conséquente. Tu estime qu'elle t'a beaucoup aidé dans ton apprentissage de la magie runique mais également dans l'apprentissage des autres disciplines magiques, elle est à tes yeux une extension de toi à laquelle tu portes une attention bien particulière. Tes facilité d'assimilation des connaissances t'ont permis de développer de façon plus au moins avancée les compétences magiques de base. Ta discipline de prédilection étant la maitrise des runes bien évidemment, tu n'es cependant pas en reste concernant les sortilèges, l'astronomie et la divination, matières qui t'ont particulièrement séduites lors de ton cursus magique à Durmstrang.

Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 15:34

Histoire


La déchéance.
« In the midst of death we are in life. »

Je me casse. Ces mots comme un coup de poignard dans le cœur, un électrochoc auquel t'étais vraiment pas préparé. Elle se tenait là, face à toi, face à sa vie qu'elle venait de balayer d'un revers de main comme si ce n'était qu'un vulgaire insecte venu la persécuter. Ses yeux suintaient une froideur que tu ne leur avais jamais connu. Si elle ressentait en cet instant un quelconque sentiment, que ce soit haine ou colère, il n'en paraissait rien. Seule se répandait cette glaciale indifférence, pire des tortures. Ni ta bouche, ni tes bras ne tentèrent de la retenir, seul ton esprit se mit à se mouvoir, suivant un tortueux chemin, cherchant vainement à comprendre comment les choses avaient pu en arriver là, comment ta propre chaire, ton propre sang avait pu t'échapper, comment un changement si flagrant avait pu s'opérer dans la vie de ta fille au nez et à la barbe de ceux qui étaient supposés la connaître mieux que personne. Et c'était là qu'étais le problème, tu n'avais rien vu. Rien. Toute l'enfance de Vanya tu l'avais passé à te mentir à toi-même, te convaincant que tu étais un bon père, que tes absences répétées tu les compensaient par d'autres choses, la belle chimère. Illusion dans laquelle tu te lovais, bien au chaud pendant que ta relation avec ta fille se dépérissait comme un moly en plein mois de septembre. Et le coup de grace, tu n'avais pas su être là pour elle quand son monde s'est écroulé, peut-être par pudeur ou simplement par négligence et égocentrisme, qu'importe. Des mois durant tu t'étais convaincu que tout allait bien, qu'elle se remettrait de la perte qu'elle avait subi, avec le temps. T'aurais voulu lui dire à quel point t'étais désolé, à quel point t'avais merdé dans ton rôle de père, à quel point t'avais l'impression d'être un déchet, mais c'était trop tard. Dans son regard tu voyais que rien de ce que tu aurais pu faire ou dire ne l'aurait fait changer d'avis, alors t'es resté là, tu l'as abandonné une fois de plus, la fois de trop. S'il y avait eu un moment où tu aurais dû te battre pour elle, c'était bien celui-ci mais t'as rien fait, lâche que tu étais. L'Einsicht m'apporte ce que tu n'as jamais été foutu de me donner, de la reconnaissance. L'espace d'un instant une pointe de colère voila ses iris, après tout peut-être n'était-elle pas devenue totalement insensible. La culpabilité te serrait la gorge, t'étouffant dans tes propres sentiments. Comment t'avais pu être idiot à ce point ? Elle t'avait toujours rendu si fier et t'avais jamais été capable de le lui dire. À cet instant précis c'était une étrangère que tu avais devant toi, tu pensais lui avoir toujours inculqué des valeurs telles la tolérance et l'acceptation mais le moins que l'on puisse dire c'est que l'Einsicht n'était pas connue pour son ouverture d'esprit. Quand Irene, la mère de Vanya, restée mutique durant les quelques minutes suivant l'annonce du départ sa fille, voulu s'adresser à elle, surement pour tenter de la raisonner, tu l'en dissuadas. On aurait pu croire que c'était là un geste destiné à protéger Irene, en réalité t'avais juste peur de la tournure que pouvait prendre la conversation, peur de te retrouver confronté à tes erreurs tellement nombreuses. Et la porte claqua, son bruit sourd raisonna semble-t-il pendant des heures dans la pénombre du couloir de l'entrée. Cette scène deviendra le souvenir du jour où tout a basculé.  



Certains disent que lorsqu'il arrive malheur à une personne à qui l'on tient particulièrement, on le sent, comme un pressentiment, une désagréable impression, un profond et soudain mal-être totalement inexplicable. Mais la vérité c'est que ce ne sont qu'un ramassis de conneries. Ce sont souvent ceux qui en parlent qui en savent le moins, ceux-là n'ont probablement jamais eu à affronter aucune perte, d'aucune sorte. Mais toi tu sais, toi tu as vécu ce cataclysme et comme un con, t'as rien vu venir, une fois de plus. Y'a pas eu de pincement au cœur, pas d'estomac qui se tord, pas de crise d'angoisse sortie de nulle part, que dalle, t'as continué ta petite vie comme si de rien était, comme si c'était un jour ordinaire, comme si ton petit monde déjà bancal ne venait pas tout juste d'imploser. Puis t'es rentré chez toi, petit inconscient, tu as franchi la porte comme tous les soirs sans te douter que plus jamais tu n'afficherais ce sourire fatigué en pénétrant dans ce qui était autrefois ton refuge. Tu l'as appelé, une fois, deux fois, sans réponse, ce n'est qu'à cet instant que tu l'as eu ce foutu pressentiment, bien trop tard. T'es monté à l'étage, gravissant les marches tandis que ton cœur s'emballait et c'est là que tu l'as trouvée, gisante sur le sol, dans une mare de sang, son sang. Naïvement t'as couru vers elle, t'as tenté de la ramener, première étape du deuil : le déni. Parce que ouais, quand notre monde s'écroule on veut tous croire que ce n'est qu'un mauvais rêve et qu'une fois réveillé on aura tout oublié. Mais tu t'es pas réveillé ce soir-là, et d'ailleurs t'as plus jamais dormi paisiblement non plus. Jamais t'as oublié ce que t'as vu ce jour-là, ce que t'as ressenti, comment le pourrais-tu ? T'aurais pu tenter de la rejoindre ce jour-là, abréger tes souffrances, mais tu l'as pas fait. D'aucuns diront que c'était une preuve de courage, toi tu sais que c'était par lâcheté, que t'avais juste pas les tripes pour mettre fin à tes jours. Alors tu es devenu ce fantôme que tu avais toujours été aux yeux de ta fille, un spectre à peine vivant, condamné à errer dans un monde à la dérive qui ne fait que te rappeler jour après jour tout ce que tu as perdu.



Incendio. Le journal que t'avais acheté le matin même flottait à présent dans les airs, grignoté doucement par de petites flammes rougeoyantes. À la une un gros titre " Trahison au sein du Collegium ", tu soupires et tes yeux se perdent au-delà du papier incandescent, ton esprit divague, ressassant les derniers évènements, hier encore tu n'étais qu'un homme meurtri désespéré de vivre et aujourd'hui tu te retrouves dans le grenier d'une maison abandonnée avec pour seule ambition : survivre. Mais bizarrement pour la première fois depuis très longtemps tu es convaincu d'avoir fait le bon choix. Tout a commencé il y a de cela plusieurs semaines. Le suicide d'Irene t'avait soutiré tout enthousiasme, même ta passion pour les runes était devenue un fardeau bien trop lourd à porter, deux années à te trainer au travail tous les jours sans envie, à sourire à des hypocrites alors que ton cœur n'était qu'un champ de ruines. Jusqu'au jour où tu es tombé sur cette stèle. Un rocher en apparence banal mais dont les inscriptions t'avaient donné du fil à retordre. Tu ne te souviens plus de la provenance exacte de cet objet, tout ce que tu sais c'est que les runes qui y étaient inscrites étaient celtiques et très anciennes. T'as bossé dessus des semaines durant avant d'enfin parvenir à le déchiffrer, quelle déception quand tu t'es rendu compte que rien de ce que tu avais pu trouvé n'avait de sens. T'aurais pu baisser les bras à ce moment-là et ça t'aurait probablement épargné bien des galères mais t'as voulu creuser, avoir un but te faisait beaucoup de bien. Te réfugiant dans tes recherches, dévorant manuscrits et parchemins les uns après les autres, sans te rendre compte de ce que tu étais sur le point de découvrir. C'est en fouillant dans d'anciennes archives que tu es tombé sur cet article de journal, la photo qui l'illustrait montrait Anke Sternberg, ancienne connaissance de la famille Teczynski devenue Cardinale de l'Einsicht si tu en croyais l'un des rare, et ton dernier, échange avec Vanya. Mais ce fut un détail qui pouvait paraître insignifiant qui attira ton attention, sa bague. Pris d'une frénésie que tu n'avais pas connu depuis bien longtemps, tu furetas dans les divers parchemins étalés sur ton bureau, persuadé d'avoir déjà vu cette chevalière quelque part. Et alors que tu allais lâcher l'affaire, après plusieurs heures de recherches infructueuses, tu mis la main sur LE parchemin, une partie du texte inscrit sur la stèle que tu avais traduit quelques mois plus tôt y figurait mais plus important encore, on pouvait y voir une représentation de la bague de Anke et c'est là que tu avais fait le rapprochement, c'est à cet instant que tout avait commencé.

Un bruit sourd te sort de tes pensées, suivi d'une montée d'adrénaline que tu n'avais que trop expérimentée ces deux derniers jours. Tu te cachais depuis plusieurs heures dans ce grenier poussiéreux, certes tu n'avais pas le confort auquel tu étais habitué mais la sécurité primait à présent. Quarante-huit heures plus tôt tu avais pris une décision qui, tu le savais, allait changer radicalement ta vie mais tu l'avais fait pour Vanya, avant tout. La découverte primordiale que tu avais faite en suivant ces runes celtiques t'avait entrainé dans une spirale infernale dont tu n'étais pas sûr de sortir un jour. Si la nature de cette découverte venait à s'ébruiter, c'en était fini de toi, t'allais avoir Heimdall et l'Einsicht aux fesses à coup sûr et pour cause, tu étais tombé sur, ni plus ni moins que le nom de l'artefact de la Cardinale, l'un des objets les plus dangereux en possession de l'Einsicht. Et si il était hors de question que la stèle leur revienne et qu'il puisse ainsi reprendre le contrôle, tu ne pouvais pas non plus laisser cette information tomber dans les main de Heimdall qui s'en servirait sans attendre contre les armées de l'Einsicht, ce qui impliquait de mettre Vanya en danger. À nouveau tu soupires, de soulagement cette fois, le bruit n'était en fait que l'écho de l'envol d'un corbeau. Tu as fait le tour de tes pensées et tu sais ce qu'il te reste à faire, survivre et par-dessus tout ramener Vanya à la raison avant qu'un nouveau drame ne vienne ternir votre famille.

- ♦ -

We believed
WE WERE SAFE
THAT WAS THE BIG FANTASY


Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 15:50

Ce perso promet beaucoup. wink2 Maudit voleur, si on te met la main dessus... bas bienvenu quand même et vivement qu'on en sache plus. hehe

- ♦ -

If you're not angry, you're not paying attention.
Sometimes, the world doesn't need a hero. Sometimes, what it needs is a monster.
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 15:59

Officiellement bienvenue. intense

Ça fait plaisir de voir tant de motivation, et une fiche si vite postée, et tant de swag en si peu de mots. russe Bon courage pour la suite de ta fiche, je te MP très vite, et n'hésite pas à poser des questions. minikeur

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 16:06

... russe

Il va falloir qu'on discute. style
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 16:18

@Ventus Teczynski a écrit:
Des petites souris sont venues m'en parler pendant mon sommeil, si si je vous assure
Des souris de suite ! C'est comme ça que tu nous remercies @Romi Winkler et moi pour t'avoir montré une merveille ? style

Bienvenue par ici ma belle, t'imagine pas comme ça me fait plaisir, si si je t'assure. sisi
En plus Vincent Cassel, mais ça je te l'ai déjà dit. Puis tu promets tellement du propre avec tes idées.

Love sur toi et bon courage pour le reste. kr

- ♦ -

mrs.manifold
Les éclats de verre.
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 16:27

OMG, tout ce que tu nous prépares.
entre l'avatar, la famille, ex-maître runiste, ce qu'il a fait, ect.
j'ai tellement envie de voir la suite et de le voir en jeu ! heart
(l'heimdall paye combien pour te retrouver ? sisi)
bienvenue parmi nous et bonne chance pour l'écriture de
ta fiche de présentation ! amour kr

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―

Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 16:32

@Silke Hamelinheim Merci kyah Mais vous ne m'attraperai jamais russe

@Hilda Jörgen Encore une fois merci plz kr

@Lev Teczynski Oui hehe Je t'ai d'ailleurs envoyé un MP smug

@Natalia Winkler J'aurai pu dire ragondins, tout de suite moins classe. russe
Merci en tout cas, moi aussi ça me fait plaisir de vous rejoindre ici sur ce petit bijou slurp1
Love, peace et cacahuètes sur toi  fun

@Ariel J. Jadefluff Merci gna Je suis tellement contente que mes idées plaisent plz Et j'espère ne pas vous décevoir slurp2
kr
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 17:04

Ce faceclaim. Ce concept. Ce tout.
Je m'en vais me répandre sur toi dès que tu seras validé, tu es beau et je te veux. (Pas seulement parce que tu as utilisé le smiley ananas qui est mon smiley attitré ananas )(mais ça joue on va pas se mentir)

- ♦ -



She tied you to a kitchen chair She broke your throne and she cut your hair And from your lips she drew the Hallelujah You say I took the name in vain I don't even know the name But if I did, well really, what's it to you? There's a blaze of light in every word It doesn't matter which you heard The holy or the broken Hallelujah


Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Sam 10 Fév - 19:33

moi j'avoue que je fais dans la superficialité ; j'ai vu vincent cassel, alors je suis entré style style
wilkommen ; elles font vraiment du bon boulot, ces ptites souris russe ham

- ♦ -

big bad wolf
Ain’t no fairytale What I see in your eyes Awaiting your mistake Not too close, not too far Sneaking in the pain Every truth becomes lie I won’t trust myself Once I hear your call I’m out of my head Of my heart and my mind 'Cause you can run but you can’t hide I’m gonna make you mine Out of my head Of my heart and my mind 'Cause I can feel how your flesh now Is crying out for more
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Dim 11 Fév - 19:30

@Paul Lindemann Et que dire de ton faceclaim. dcd
Je t'attendrai avec grande impatience hehe
( Ce smiley c'est juste la perfection ! ananas ananas )

@Wolfgang Lehmann Kristofer, quel homme ! huhu
Merci plz
Et oui ce sont des petites souris vraiment très persuasives sisi

- ♦ -

We believed
WE WERE SAFE
THAT WAS THE BIG FANTASY


Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Dim 11 Fév - 23:24

J'ai jamais croisé quelqu'un portant ce feat, mais j'adore ! :feels: j'ai hâte de voir ce que vous allez faire entre Teczynski ! Bon courage pour la suite en tout cas kyah

- ♦ -

-----
Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Lun 12 Fév - 0:16

Bienvenue avec ce personnage qui envoie du pâté sisi
Bon courage pour ta fiche et GG pour ce choix de face facepalm

- ♦ -

The devil's going to set me free
I've busted bones, broken stones, looked the devil in the eye. I hope he's going to break these chains ▬ kaleo & bat'phanie ©

avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   Ven 16 Fév - 20:05

fire fire Trop de bonnes choses s'annoncent dans cette fiche jpp déjà gah La famille, le prénom, la fc, LA FAMILLE OMYGAD fire fire Bienvenue parmi nous avec ce perso qui pue la classe, j'en ai déjà marre DAMN gah Bon courage pour la fiche et si tu as des questions
n'hésite pas
pose les
sans pression
russe (je vais mettre le smiley russe à tous les polonais, c'est comme ça, j'ai décidé)

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: may we meet again. ( Ven )   

may we meet again. ( Ven )

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» So, nice to meet you finally. -Cudy&Julian-
» L'ELLOWYNE WILDE COMPANY LOVES MISERY DE LILLIROSETTE
» Présentation KiK
» PLAID TO MEET YOU est arrivée chez Léonie (nouvelle tenue )
» [LIBRE] Go and get some shellfishes ! You can meet someone...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations-
Sauter vers: