AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

AHREN > everybody knows that it's now or never


Ahren Hafner

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyDim 11 Fév - 17:56


HAFNER AHREN
Noble | Heimdall

INFORMATIONS
Nom ◆ Le nom a toujours appelé au faste et invoqué le sourire. Le sens du divertissement des Hafner a toujours fait l’unanimité et même s’ils ne jouissent pas des plus grandes influences politiques, le fils ne renierait pour rien au monde la famille au sein de laquelle il a grandi.
Prénom ◆ On a voulu rendre hommage à l’arrière-grand-père, à l’époque napoléonienne et au prestige de la famille sorcière. On a voulu honorer l’animal totem du pays. C’est ainsi que pour tant de raisons, l’homme porte le nom d’Ahren depuis trente-trois ans.
Surnom ◆ Outre le patronyme utilisé en toutes circonstances, « Komet » revient parfois à ses oreilles. Réminiscence d’un sobriquet de jeunesse qui témoignait de son côté un peu trop fonceur et de son besoin d’être partout à la fois.
Lieu & date de naissance ◆ En perpétuation de la tradition, il est né dans le domaine familial, à Weimar, le cinq décembre 1894. Sa naissance fut un véritable événement : sonnée par les douze coups de minuits, célébrée par les regards attendris des aïeules naviguant de tableau en tableau et accueillie par les premiers flocons qui annonçaient l’arrivée de l’hiver.
Nationalité ◆ Depuis des générations, les Hafner peuvent revendiquer des origines allemandes. S’il y a eu quelconque trace de sang français, il y a de ça des siècles, il n’en reste plus qu’un nom dans l’arbre généalogique.
Métier ◆ Ahren suit la tradition des Hafner qui préfèrent alimenter leur passion plutôt que de s’enfermer dans des responsabilités politiques. Voilà près de quinze ans qu’il évolue professionnellement dans le Quidditch, désormais dans l’équipe de Quidditch du land de Munich, au poste de batteur et de capitaine. Son talent pour le vol et surtout sa détermination l’ont propulsé au sein de l’équipe nationale d’Allemagne.
Lieu d’habitation ◆ En bon héritier Burggraf, il navigue principalement entre Weimar et un appartement à Berlin. C’est un homme qui a la bougeotte, toujours parti ici et ailleurs. Il est partout et nulle part à la fois, incapable de se poser pour de bon.
Statut de sang ◆ On n’a jamais ostensiblement douté de la pureté du sang des Hafner. L’ainé ne s’est ainsi jamais posé la question quant à sa légitimité en tant que sorcier. Il n’a jamais regardé de haut les sang-mêlés plus que de raison, mais s’enorgueillit d’avoir quelque chose de plus que certains.
Classe sociale ◆ La cuillère en argent, les boutons de manchette surmontés d’émeraudes, les bonnes manières, Ahren n’a échappé à aucun de ces principes. Depuis sa plus tendre enfance, on n’a cesse de lui rappeler et il aime se souvenir de la classe à laquelle il appartient. Il ne pourrait jamais se passer de la noblesse de son statut.
État civil ◆ Il n’a jamais trouvé chaussure à son pied dit-on, ce n’est pas faute d’avoir essayé d’arranger quelque union. On le juge difficile, séducteur mais insaisissable. Ça pourrait presque devenir un défi d’essayer de lui mettre la bague au doigt, bien que l’on sache qu’il ne demeurera pas indéfiniment célibataire. Lui sait que dans tous les cas, ce sera un mariage social. L’amour, ce n’est qu’un bonheur illusoire.



Résumé ◆ Décrivez ici les point importants à connaitre sur votre personnage.


ANECDOTES
Klavierspieler Si le monde s'écroulait et qu'Ahren ne devait garder qu'un objet, ce serait sans doute le piano. Enfant, il s'y est mis avant même qu'on convoque le précepteur pour le lui apprendre. C'est un excellent musicien qui a trouvé son refuge.  Il sera toujours partant pour jouer un morceau classique devant une assemblée, vantant  le prestige de Beethoven, Chopin ou autres grands maîtres. Mais le meilleur demeure encore lorsqu'il joue seul. Les classiques sont abandonnés pour des mélodies qui ne rentrent pas dans des cases et qui reflètent davantage son état d'esprit tantôt plus sombre, tantôt plus mélancolique. Les cordes frappées au gré de ses mains agiles apaisent son esprit sans cesse agité. C'est une cure, la berceuse qui enveloppe le cœur. Komet Si on ne peut nier qu'Ahren est le parfait petit soldat de la noblesse, des indices laissent néanmoins penser que derrière le carcan dans lequel il s'illustre, frémit un électron dicté par ses instincts. L'homme sait jouer avec les codes de la société et user de l'éthique à son avantage, mais on distingue la lueur de rébellion, l'étincelle de libre-pensée qui n'attend que de s'enflammer. Ahren est une étoile. Une comète qui aime se faire remarquer, qui est toujours là pour susciter les émois et charmer les opinions. Personne ne déteste sans raison les comètes. Mais la comète, elle brûle. Elle peut débarquer là où on ne s'y attend pas, peut receler de surprises explosives si on ne la manie pas avec précaution. Au fond, la comète est instable, parce qu'il lui est interdit de briller là où elle serait la plus éclatante. Albtraum Ahren, on le voit jusqu'au bout de la nuit, jusqu'à la lueur de l'aube. On le croit infatigable, toujours galvanisé. La vérité est bien moins flatteuse. Depuis tout petit, il est sujet à des insomnies. Adolescent, ça se résumait à son incapacité à s'endormir et à son esprit qui n'avait cesse de le stimuler aux heures les moins propices. Depuis plusieurs années, c'est quelque peu différent. Dès qu'il parvient à fermer l'œil, Ahren est sujet à des cauchemars et à des terreurs nocturnes. Il n'est pas rare qu'il se réveille, au bord de l'asphyxie et de l'arrêt cardiaque. Il préfère alors se lever plutôt que de rester dans des draps inhospitaliers. Les quelques heures de répit, il les trouve dans de courtes siestes au cours de la journée, quand il a le temps. En dernier recours, il a parfois recours à des potions et autres décoctions plus ou moins recommandables pour le faire tenir debout. L'homme est devenu expert dans l'art de dissimuler son épuisement psychique constant. Il ne veut pas faiblir, il ne veut pas s'arrêter. Querbinder Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Ahren aime les belles choses. En public, il est toujours tiré à quatre épingles. Ses chemises sont toujours immaculées, les plis toujours bien placés. Il n'a jamais communiqué ni le nom, encore moins l'adresse, du tailleur hors de prix qui confectionne les costumes qui siéent à sa carrure légèrement trop épaisse pour les normes de l'époque. Sa mâchoire est toujours rasée de près, aussi lisse qu'une peau de bébé. Ses cheveux sont toujours domptés d'une cire à peine perceptible, aux subtils relents mentholés. Une chevalière engravée du H familial orne toujours son auriculaire gauche. Ahren respire l'orgueil et la richesse. C'est pourquoi, il est étonnant de croire au même homme lorsqu'il foule le terrain de Quidditch. Là, plus rien n'importe. La boue tache ses vêtements et les boucles rebelles se balancent sur son front sur lequel ruisselle le prix de l'effort. Si l'ardeur ne s'est pas lue sur sa silhouette, alors le jeu n'en valait pas la chandelle. Mais sitôt le balai rangé, il redevient le mondain. Il change d'uniforme selon le personnage et ne craint pas de revendiquer une certaine forme de coquetterie. Hund Ahren se souvient de sa première transformation comme si c'était hier. Un soir d'été 1919, il s'était dit que c'était la bonne après se l'être déjà dit la quinzaine de fois précédant ses échecs passés.  Il avait tout, il en était persuadé. La maîtrise de son corps, au-delà d'une réelle confiance en celui-ci. La détermination, le travail, trop de travail, toutes les conditions étaient réunies. L'envie était là, elle plus que tout. Mais Ahren avait toujours su que son plus grand obstacle avait été lui-même. Lui, son esprit souverain, son besoin de réflexion, son cœur indépendant. Quand il croyait faire le vide, une pensée intempestive revenait le submerger et la frustration anéantissait toutes ses chances. Cette fois-là, elle l'avait convaincu que c'était la bonne. Elle était là, l'unique dans le secret de sa folle entreprise.  Et s'il allait commettre sa plus grande erreur ? Et si c'était sa plus grande bêtise ? Ses yeux s'étaient fermés et de sa bouche, émanait la formule ultime qui scellerait son sort. Amato Animo Animato Animagus. Elle avait pu voir sa main trembler pour la première fois tandis qu'il pointait le bout de sa baguette sur sa propre poitrine. Amato Animo Animato Animagus. Elle pouvait le sentir assailli par les questionnements, par le besoin de ne pas échouer une nouvelle fois. Elle s'approchait de son oreille pour lui murmurer des futilités, une histoire banale qui distrairait sa tête. Il entendait sa douce voix l'emmener vers des contrées qui n'existaient pas, partout ailleurs sauf ici. Amato Animo Animato Animagus. Et s'il devenait un monstre ? Un animal immonde incapable de se contrôler ? Et si le gouvernement le piégeait ? Se pardonnerait-il d'avoir fait honte à cette famille qu'il avait toujours chérie ? Ses doigts fins glissèrent sous l'orée du col blanc, effleurant la clavicule masculine et l'épaule qui finit par se détendre sous la caresse. Amato Animo Animato Animagus. Au fur et à mesure, l'écho de sa voix prit de l'ampleur sans qu'elle n'ait haussé le ton, son parfum envahit ses narines sans qu'elle ne se soit rapprochée davantage. Enfin, Ahren lâcha prise. Elle était là, rien ne pouvait mal se passer. Il n'entendit même pas sa baguette tomber quand il ne fut plus en mesure de la tenir. Il ne sentit pas même la silhouette féminine tressaillir derrière lui dès lors que  sous ses mains à elle, la peau se faisait pelage. Il se souvenait juste être incroyablement serein. Il se sentit juste tourner la tête pour aller enfouir un museau allongé dans la nuque de la jeune femme. Libre.

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.

Ahren Hafner

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyDim 11 Fév - 17:57

Les dames
       
acte manqué
elle n'était que la dragonnelle du landgraf. elle aurait très bien pu le rester si au détour du hasard, leurs yeux ne s'étaient pas rencontrés d'une toute autre manière. un flirt innocent, futile, puis quelque chose de plus profond qui se noue en des temps d'après-guerre où le cœur a besoin de réconfort. il n'aurait jamais cru s'attacher autant à elle, réclamer autant sa présence, son soutien, son odeur. relation cachée qui prend véritablement de l'ampleur, qui cherche la possession mutuelle sans jamais vraiment l'obtenir. puis tout s'écroule. elle se marie à reinhardt, elle lui fait l'affront de porter l'enfant d'un autre, de se montrer aux bras d'un autre. la jalousie le dévore, et si des années après, il a choisi la voie de l'indifférence, il sait qu'il y aura toujours ce regard dérobé pour elle, cette étincelle d'espoir que l'impossible devienne possible à nouveau. elle est l'interdit. elle sera sa perte.
anthéa drache
intitulé
en cours de réflexion.
natalia winkler

intitulé
abstract.
anke sternberg
intitulé
abstract.
patronyme



- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.

Ahren Hafner

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyDim 11 Fév - 17:58

Les messieurs
       
reflet du miroir
abstract.
anselm drache
démon de la fatalité
abstract.
konrad reinhardt

intitulé
abstract.
wolfgang lehmann
intitulé
abstract.
patronyme



- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyDim 11 Fév - 21:29

allons galoper à travers les champs sous notre forme d'animagus ! hinhin kr

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyLun 12 Fév - 16:05

Le Quidditch, c'est un sport de cons russe
Salut, trouvons-nous un lien style

- ♦ -

+ i bow for nobody +

tell me everything will be alright
tell me we'll prevail

Spoiler:
 
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyMer 14 Fév - 10:50

AHREN > everybody knows that it's now or never Dog-Finds-Out-He-Is-Not-The-Good-Boy-Who-Gets-This-Bone-Treat-In-Comic-By-Cyanide-and-Happiness

- ♦ -

big bad wolf
Ain’t no fairytale What I see in your eyes Awaiting your mistake Not too close, not too far Sneaking in the pain Every truth becomes lie I won’t trust myself Once I hear your call I’m out of my head Of my heart and my mind 'Cause you can run but you can’t hide I’m gonna make you mine Out of my head Of my heart and my mind 'Cause I can feel how your flesh now Is crying out for more

Ahren Hafner

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyDim 18 Fév - 11:14

@Ariel J. Jadefluff, oh wi gambadons dans les prés et laissons le chien mordiller la petite patte du joli paon. AHREN > everybody knows that it's now or never 1867798101 AHREN > everybody knows that it's now or never 1867798101 Il se balade souvent sous sa forme animagus ? Parce que ça reste peu commun pour l'endroit où ils habitent. stare stare

@Anke Sternberg AZY là, au lieu de critiquer le meilleur sport du monde, il faut nous trouver un truc, miss undercover. pleure pleure

@Wolfgang Lehmann PTDR, j'adore et JE VEUX que leur lien se commence sous forme chien/loup-garou. love love Une baston horrible qui finit pas trop mal ? muaha muaha Je suppose que Wolf est off-work quand la pleine lune arrive ? *frétille à l'idée de deux canins*

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.
Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never EmptyLun 12 Mar - 22:08

Coucou ! bigeyes

Un lien avec Luise pourrait-il t'intéresser ? bigeyes

- ♦ -

kyah



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: AHREN > everybody knows that it's now or never   AHREN > everybody knows that it's now or never Empty

AHREN > everybody knows that it's now or never

Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Fiches Complémentaires :: Fiches de Liens-
Sauter vers: