AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revelio

MessageSujet: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:09


   Luise Goldschmidt
   Noble & Gouvernement (autre ?)

   

   « En matière d'État, il faut tirer profit de toutes choses, et ce qui peut être utile ne doit jamais être méprisé. » cardinal de Richelieu

   
INFORMATIONS
Nom ◆ Goldschmidt, elle est l’héritière inespérée de la famille régnant sur le burg de Leipzig. Son père est le burggraf de la ville.
   Prénom ◆ Luise, le prénom de la plus fameuse reine de Prusse, la reine Luise, celle qui a osé tenir tête à l’Ogre Corse. Un prénom qui prend une résonnance particulière dans le contexte d’animosité avec la France. Charlotte, son deuxième prénom, est celui de l’une de ces ancêtres et qu’elle porte pour prouver la vitalité du sang Goldschmidt à travers les siècles.
   Surnom ◆ Luise estime que son prénom est suffisamment assez court pour ne pas qu’on l’abrège dans un souci de familiarité avec elle.
   Lieu & date de naissance ◆ Luise est née le 5 septembre 1903 alors que l’horloge sonnait onze heures du matin. C’était dans la demeure ancestrale des Goldschmidt à Leipzig.
   Nationalité ◆ Allemande, comme pour tous les Goldschmidt depuis des générations. La question ne se pose pas.
   Métier ◆ Héritière de la famille Goldschmidt en tant qu’unique enfant du Burggraf de Leipzig, Luise est appelée à devenir la prochaine Burggrafin lorsque son père décèdera. Cependant, en raison de l’âge avancé de son père, Luise est de facto la Burggrafin de Leipzig. Son époux est rempli le rôle de Helfer du Burggraf depuis plusieurs années. A côté de ses tâches auprès de son rôle dans les affaires familiales, Luise est une traductrice-interprète pour son propre compte. Ce choix de travailler pour son compte plutôt que pour le gouvernement est principalement motivé par la volonté de pouvoir continuer à jouer un rôle dans les affaires familiales.
   Lieu d’habitation ◆ Comme tout bon membre de la famille Goldschmidt, Luise habite à Leipzig dans le Land de Berlin. Cela n’empêche pas de voyager à travers l’Allemagne si le besoin se fait ressentir.
   Statut de sang ◆ Luise est une sang mêlé. Cependant, la pureté de son sang n’est clairement pas la chose la plus primordiale à ses yeux.
   Classe sociale ◆ Les Goldschmidt appartiennent à l’élite allemande en tant que Burggraf de Leipzig. Luise est une noble allemande.
   État civil ◆ Luise est mariée depuis le 1er juillet 1921 à l’aîné des fils de la branche cadette des Goldschmidt. Bien que somptueux, le mariage n’est qu’un mariage de convenance pour éviter une possible crise de succession qui aurait pu déchirer la famille. S’il n’y aura sûrement jamais de grand amour entre les époux, un respect mutuel existe entre eux et ils agissent de concert pour assurer l’avenir de la famille Goldschmidt.
   Sous-groupes ◆ Luise est une ancienne élève de Durmstrang. Bien que n’étant pas la major de sa promotion, Luise est sortie de l’école dans le haut du classement avec des notes honorables en sortilèges et métamorphose.  

   
Éducation ◆ Luise a pu bénéficier dès son plus jeune âge à Durmstrang. Admise dès l’âge de 8 ans, c’est au cours du premier cycle qu’on s’est aperçu des talents linguistiques de la jeune femme. Encouragée en ce sens, Luise a eu les meilleurs notes dans ce domaine tout au long de sa scolarité. Au cours du deuxième cycle, elle a choisi de prendre les matières du parcours de philomagie pour les épreuves majeures ainsi que les cours d’astronomie et d’arithmancie. Pour diverses raisons, Luise n’a pas continué dans le troisième cycle de l’école. Malgré qu’elle ait été souvent dans le haut du classement de sa promotion, Luise n’a jamais intégré la classe étoile en raison de sa tendance à faire fondre des chaudrons de temps à autre en cours de potions.

   
Opinion politique ◆ A l’instar du reste de sa famille, Luise soutient le gouvernement. Il est vrai qu’il n’est pas forcément parfait mais au point de briser le secret magique ? Sûrement pas. Aux yeux de Luise, l’Allemagne a plus à perdre qu’à y gagner si le secret magique est éventée. Et puis, si c’est l’Allemagne qui rompt le secret magique la première, ces français n’auraient de cesse de fanfaronner qu’ils avaient raison en gagnant la Guerre. Plus mourir que la fierté de la grande nation allemande soit foulée aux pieds de ces gens à nouveau !
En revanche, le fait que l’ancienne Landgrafin de Berlin soit officiellement partisane de Grindelwald choque l’ensemble des Goldschmidt. Comment peut-on accepter que ce soit toujours les Sternberg qui soient toujours à la tête du Land ? Qui peut affirmer sans se tromper que cette famille n’a pas été davantage intoxiquée par les idées de Grindelwald ? Qui peut dire qu’ils peuvent continuer à jouer pleinement le rôle attendu des Landgrafen ? Si Luise ne proclame pas en permanence ses interrogations, elle est passée maîtresse dans l’art de le sous-entendre à ses interlocuteurs. Comme le reste de la famille d’ailleurs.

   
Réputation ◆ La réputation de Luise est intacte et des plus prestigieuses. Membre de la famille Goldschmidt, elle n’a fait aucun faux pas pouvant lui être reprochée depuis son entrée dans le monde. Grâce son attitude irréprochable, Luise apparaît comme l’incarnation de la parfaite héritière noble et Burgrafin en devenir. La seule ombre au tableau est que, malgré plus de cinq ans de mariage, Luise n’a toujours pas donné d’enfants à son mari. Chez les Goldschmidt, on balaye la supposée stérilité de Luise d’un revers de main. La jeune femme a été mariée dans la précipitation après le coup d’Etat manqué de Sternberg alors que la noce n’était prévu que plusieurs années plus tard. L’enchaînement des évènements politiques n’a pas été spécialement propice pour assurer des visites régulières dans le lit conjugal des époux. Néanmoins, les Goldschmidt sont confiants : Luise est encore très jeune et l’ardeur des époux à se fréquenter intimement arrache des sourires entendus au Burggraf actuel. D’ailleurs, beaucoup trouve Luise rayonnante depuis plusieurs semaines.

   
Particularités ◆ Luise s’enorgueillie d’être une très grande polyglotte : outre l’allemand, la jeune femme parle couramment le norvégien et le russe mais aussi l’anglais et le polonais avec un accent qu’elle ne parvient pas à se départir.

   

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:09

THÈMES

Choisissez au moins cinq thèmes sur les dix proposés à la suite, et expliquez quel rapport a votre personnage avec chacun d'eux.

Liens familiaux : Si une expression devait caractériser les Goldschmidt, ce serait les petits arrangements en famille. Celle-ci prend tout son sens lorsqu’on connaît les arrangements de succession qui ont été fait au début du siècle.
En effet, lorsque naît Luise en 1903, il s’agit d’un véritable miracle. Son père Karl, le Burggraf, est déjà âgé de 53 ans. Marié une première fois à une jeune sorcière danoise à vingt ans en 1870, il n’avait eu aucun enfant de cette union qui a pris fin vingt-cinq ans plus tard par la mort de son épouse. Il s’était remarié à la plus jeune sœur du Landgraf de Berlin, Augusta, en 1898. Augusta était déjà âgée de 38 ans au moment de sa noce. L’union s’annonçant à nouveau stérile, Karl convient d’un arrangement officieux avec son frère cadet pour la succession du Burggraf : ce serait son neveu le plus âgé qui lui succéderait le moment venu, charge pour lui d’entretenir convenablement le reste de la famille. Le frère cadet a renoncé à son droit au profit de son fils en arguant qu’il serait stupide qu’il prenne la tête de la famille pour quelques mois seulement, d’autant qu’il n’avait jamais réellement eu le goût pour les affaires politiques.
Lorsque l’épouse du Burggraf a annoncé en mars 1903 être enceinte de plusieurs mois, tout Leipzig en a été sidéré que ce soit plausible. La sidération a été encore plus totale quand la petite Luise s’est révélée être un bébé à la santé robuste. Les mauvaises langues n’ont pu évoquer une bâtardise de l’enfant tant il s’est rapidement révélé ressembler à la feu mère du Burggraf.
Avec l’annonce de la grossesse, de nouveaux arrangements ont été conclu entre les deux branches de la famille Goldschmidt pour la succession. Dans le cas d’une naissance d’un garçon, ce dernier succéderait à Karl en tant que Burggraf comme le veut la tradition. En guise de dédommagement, Karl s’engageait à fournir une alliance prestigieuse à son neveu qui perdrait la succession mais aussi à l’appuyer pour un poste important de son choix. Dans le cas d’une naissance d’une fille, le neveu autrefois dépositaire de la succession épouserait Luise lorsqu’elle serait en âge de se marier. Outre l’union, le neveu serait nommé dans le même temps Helfer du père, rôle qu’il sera amené à jouer par la suite pour son épouse. Les dépositions ainsi prévues garantissaient au futur gendre de devenir le premier conseiller de la future Burgraffin. C’est la deuxième solution qui s’est imposée puisque l’enfant s’est révélée être une fille. L’affaire a été entériné le lendemain de la naissance de Luise devant le notaire de Leipzig.
Cette solution pour la succession a été acceptée par l’ensemble de la famille. Cela a également coupé court à tous rêves d’appropriation du burg par mariage et qui aurait entraîné inévitablement une guerre de succession pour celui-ci.
Luise a toujours parfaitement accepté l’idée que son mariage ne serait jamais un mariage d’amour pour que l’union de la famille Goldschmidt soit préservé. Son seul regret est que le coup d’Etat manqué de Sternberg ait précipité son mariage de plusieurs années. Initialement prévue pour la fin de l’année 1923, l’union a finalement eu au début du mois de juillet 1921 afin que son époux puisse prendre le titre d’Helfer prévu des années plus tôt et assister son père dans sa tâche. Elle aurait aimé pouvoir jouir d’un peu de liberté après Durmstrang en tant que jeune fille avant de devenir une femme mariée. Cependant, Luise préfère avoir ce regret qu’une vie conjugale exécrable. Mariage de convenance, la jeune femme estime qu’elle n’aurait pu rêver de mieux : à défaut de l’aimer d’un amour de conte de fées, son mari la respecte, prend soin d’elle et sait la conseiller avec justesse grâce à ces longues années d’expérience en tant qu’Helfer. Luise est donc parfaitement heureuse dans sa vie conjugale et estime former un excellent partenariat avec son époux en se répartissant les tâches de manière à protéger les intérêts familiaux de la meilleure manière qu’il soit. La consécration de l’union serait la naissance d’un héritier afin de pouvoir montrer à tous que le sang des Goldschmidt est fort dans le Landgraf de Berlin…
Avec les autres membres de sa famille, Luise entretient des relations sincèrement cordiales à un amour filial profond. Elle prend toujours soin de s’enquérir de la santé des autres Goldschmidt à chaque fois que l’occasion se présente et elle n’hésite pas à envoyer régulièrement des petits cadeaux pour rappeler son affection à leur égard. Luise entretenait une relation particulièrement forte avec sa mère avant le décès de celle-ci en 1924. Suite à cette perte, Luise essaye d’aider autant qu’elle peut son père désormais très âgé dans les tâches qu’il doit accomplir. D’ailleurs, dans les faits, la transition du rôle de Burggraf du père à la fille est quasiment complètement faite tant c’est plus la fille et son époux qui gèrent les affaires de Leipzig que le père. Il garde toutefois un droit de regard sur les affaires du burg et n’hésite pas à reprendre la main s’il l’estime nécessaire.

Vie amoureuse et sexualité : Fiancée dès son premier cri ou presque, Luise n’a jamais trouvé d’intérêt à faire espérer un éventuel soupirant sur un avenir hypothétique qui n’existerait jamais. Il est vrai que son regard a pu s’attarder sur ces camarades de classe lorsque les premiers émois de l’adolescence se sont fait ressentir mais Luise a mis un point d’honneur à rester chaste jusqu’à sa nuit de noce. Femme mariée depuis plusieurs années, la jeune femme a toujours pris soin de ne jamais rester seule en galante compagnie et aucun comportement fautif ne peut lui être attribué. Sa vie sentimentale se résume à son époux et cela lui convient parfaitement. Elle n’a d’ailleurs aucune mais réellement aucune raison d’aller voir ailleurs, son mari lui convient parfaitement sur ce point. Luise espère secrètement qu’il y a réciprocité à ce sujet. Son père, le vieux Burggraf de Leipzig, lorsqu’on évoque sa fille et son gendre en sa présence, ne se départit pas du sourire entendu de celui qui sait mais qui ne dira rien.

Compétences magiques et baguette : La baguette de Luise est composée d’un cœur avec des cheveux de sphinx et de bois de Louro Faïa d’Amérique du Sud et mesure 26,5 centimètres. La jeune femme a acheté cette baguette extrêmement couteuse au cours de la première année de son mariage. Néanmoins, cette baguette a le mérite de concilier les grandes performances magiques dans le domaine du sortilège et de la métamorphose grâce à sa composition. Auparavant, durant ses années d’études à Durmstrang, Luise avait une baguette plus standard pour étudier composé d’une plume de phénix et en bois de frêne. Celle-ci se trouve désormais parmi ses vieilles scolaires et cela fait plusieurs années qu’elle ne s’en est pas servi.
En matières de compétences magiques, Luise se distingue des autres sorciers par sa grande capacité à maîtriser les sortilèges et la métamorphose. C’est une duelliste convenable mais n’est nullement la meilleure en la matière. En revanche, Luise n’a jamais aimé les potions et les chaudrons le lui rendent bien. Sans être un danger mortel à tout instant en présence d’un chaudron, ce sont bien ses notes en potions qui lui ont empêché de rejoindre la classe étoile. Quelques chaudrons ont eu l’occasion de redevenir liquide sous ses bons soins…

Les Moldus et le Secret Magique : Si Luise devait résumer rapidement sa pensée, elle dirait que chacun soit, les hyppogriffes seront bien gardés. La jeune femme est en effet partisane de continuer la séparation entre les deux communautés afin d’éviter que l’ensemble des sorciers ne soient autant que possible dans des problèmes qui ne les regardent pas. Cela a été certes un échec récemment avec la Grande Guerre mais Luise estime qu’on ne peut mettre en avant 4 années horribles face à des décennies de tranquillité. De plus, la Goldschmidt est très pessimiste sur ce qui se passerait après la rupture du secret magique. Luise doute en effet que les choses s’améliorent soudainement au point qu’on ait une croissance économique sans précédente ou, plus improbable encore, le rappel du Kaiser Guillaume II sur le trône de l’Empire allemand. Non, définitivement, les partisans de Grindelwald se bercent de chimères en pensant que rompre le secret magique arrangerait les affaires des communautés magiques.

La Grande Guerre : La Grande Guerre, Luise était à Durmstrang durant les quatre années du conflit et n’y a pas été directement confronté contrairement à certains de ses camarades. En revanche, la jeune femme partage avec la majorité des allemands le même sentiment d’humiliation à la suite du traité de Versailles. Comment les français ont-ils pu oser leur imposer de telles conditions car « les allemands sont responsables de la Guerre » ? Hypocrisie ! Les français ont été les premiers à faire jouer les armes ! Luise regrette qu’au siècle passé, les ancêtres de la glorieuse nation allemande n’aient pas définitivement taire ces orgueilleux français lorsque les Corses ont chuté. Cela aurait évité bien des conflits à son sens.

Sport et Arts : Luise n’a pas particulièrement développé de compétences exceptionnelles dans le domaine du sport et des arts. Ne jouant pas elle-même d’un instrument de musique, la jeune femme apprécie cependant d’assister à de grands concerts de musique baroque ou d’opéras. En lien avec son occupation de traductrice-interprète à son compte, Luise possède une grande connaissance littéraire.

Casier judiciaire : Le casier judiciaire de Luise est aussi immaculée que le blanc de la neige et il n’a aucune raison de l’être. Les ennemis politiques des Goldschmidt auront bien du mal à trouver quelque chose qui puissent l’accuser d’un quelconque délit en fouillant dans son passé. Ils devront inventer des méfaits pour que ce soit le cas. Si une telle possibilité devait se présenter, une armée d’avocats aura déjà démontré le mensonge avant même qu’ils aient le temps de cligner des yeux. Luise agit toujours que dans le cadre de la loi qui demeure, quoiqu’on en dise, la meilleure des protections en ces temps sombres.

Noblesse : En tant que membre des Goldsmicht et future Burggrafin en devenir, Luise fait partie de la noblesse allemande. La jeune femme en connaît tous ses membres depuis le plus jeune âge et a pu en fréquenter beaucoup à Durmstrang. Autant que possible, Luise essaye de maintenir des contacts avec toutes ses personnes. Tout du moins, la jeune femme fait très attention de n’oublier aucune d’entre elles quand les Goldschmidt organise une réception.

Étrangers : Luise convient parfaitement que tout le monde ne peut être dans le beau pays qu’est Allemagne. En revanche, la moindre des choses est d’éviter de naître en France. Si la jeune femme se comporte de manière parfaite en présence de français, elle les évite autant que possible et des invitations pour des réceptions qu’elle organise et qui sont destinées à des français se perdent souvent malencontreusement. Elle est d’accord pour faire bon accueil à toute aide pour arrêter Grindelwald mais il ne faut pas lui demander plus. C’est au-dessus de ses forces.

État de santé : Luise jouit d’une excellente santé. Pourtant ce n’était pas acquis d’avance : née tardivement de personnes au bord de la vieillesse, on aurait pu craindre quelques défauts ou faiblesse. Pourtant, il en est rien. Cela est une bonne chose puisqu’il faut que la jeune femme accomplisse son devoir en donnant prochainement un fils à la lignée des Goldschmidt.

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:10

ANECDOTES
Vingt. C’est le nombre de chaudrons que Luise a fait fondre tout au long de sa scolarité à Durmstrang. Les boutiques de chaudrons de Leipzig ont bien profité de l’incapacité de la jeune fille à brasser convenablement une potion pour renflouer leurs caisses. Luise possède un chat noir nommé Amadeo. Une créature câline mais qui n’hésite pas à faire des crasses à sa propriétaire comme tout bon chat qui se respecte. Luise est le portrait vivant de sa grand-mère paternelle. Cette ressemblance extraordinaire avec son aïeule a d’ailleurs permis d’éloigner les soupçons de bâtardise qui ont pu un temps régner dans les commérages face au miracle de sa naissance. Dans un instant de rébellion adolescente, Luise a utilisé dans le secret de son dortoir à Durmstrang un sort de métamorphose pour changer la couleur de ses cheveux. Ce fut la seule et unique fois qu’elle a utilisé ses dons en métamorphose sur elle-même. Le résultat a été particulièrement calamiteux à ses yeux et elle ne compte pas recommencer pour tout l’or du monde. Depuis quelques mois, Luise et son époux essayent d’organiser de manière assez régulière des réceptions à Leipzig. Ces réceptions servent de prétexte pour essayer généralement d’organiser des rencontres informelles entre les grands politiques allemands afin d’éviter un nouvel enlisement des débats à la Chambre. Pour le moment, c’est sans succès mais ils ne désespèrent pas et continuent d’en faire.

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:10

Histoire

   
A travers l'Allemagne et le temps...
   
« Les grands embrasements naissent de petites étincelles. »

Alors que la petite fille de trois ans court dans la demeure familiale pour montrer à tous la jolie robe jaune rouge qu’elle porte, le Burggraf Karl sourit attendri. Quelques années plus tôt, il pensait que jamais une telle scène se produirait ailleurs que dans ces rêves. A cause de l’âge déjà important des époux Goldschmidt, la naissance de leur fille Louise – prononcer ces mots le fait encore trembler d’émotion - trois ans plus tôt relève du miracle. On pourrait reprocher qu’elle ne soit pas un garçon mais quelle importance lorsque la petite fille est en pleine santé ? D’ailleurs, Karl est même soulagé que son enfant soit une fille et non un garçon à cause de la succession. En raison de son incapacité à engendrer un héritier, il avait déjà désigné son neveu comme successeur à la tête du Burg. Grâce à sa fille Luise, cette possibilité va, d’une certaine façon, advenir puisque le moment venu, elle épousera son cousin. Karl n’en doute pas un instant : à eux deux, ils parviendront à préserver les intérêts de l’ensemble de la famille le moment venu. De plus, en les mariant l’un à l’autre, il peut éviter une crise de succession qui n’aurait sûrement pas manqué d’éclater si sa fille s’était mariée dans une autre famille, entraînant de facto Leipzig dans d’autres mains que les Goldschmidt.
Soudain, la petite Luise déboule dans le bureau de son père à la recherche d’un refuge contre la colère agacée de sa nourrice. Karl l’accueille bien volontiers dans ces bras. Qu’importe si le comportement de Luise est pour le moment indigne de l’héritière du Burg de Leipzig ou qu’il doit travailler pour la prochaine Assemblée. Ils seront tous les deux rappelés bien assez tôt à leurs obligations.
   

Bientôt âgée de douze ans, Luise ne cesse de jeter des regards interrogateurs envers ses parents depuis qu’elle est rentrée de Durmstrang. Contrairement aux années précédentes, le Burggraf et son épouse ont encore moins de temps à consacrer à leur enfant. Luise voudrait comprendre mais ces parents refusent de lui donner des explications. Pourtant, elle est grande maintenant, elle peut comprendre ce qui se passe, non ?
Un soir, Luise est convoquée dans le bureau de son père. Sa mère l’attend aux côtés de son époux. Tous deux affichent une mine grave.
Le Kaiser, lui explique son père, a décrété l’ordre de mobilisation générale et a déclaré la guerre à la France. Mais Luise n’a pas à s’inquiéter : il est trop vieux pour partir à la guerre. Et puis, la guerre ne durera pas. Elle sera fini avant même qu’elle retourne à Durmstrang.
Rassurée par les paroles paternelles, Luise va se coucher l’esprit tranquille. Pourtant, la guerre qui vient de commencer va durer non pas quelques semaines mais quatre ans. L’Allemagne y aura perdu beaucoup et Luise en voudra à ces français hypocrites qui ont fait porter l’entière responsabilité de la guerre sur eux alors qu’ils y ont tout autant leur responsabilité dans le conflit.

 


Debout devant le panneau du classement de Durmstrang, Luise Goldschmidt ne ressemble plus vraiment à la petite fille courant à travers la demeure familiale. Les rondeurs de l’enfance se sont effacées pour laisser place à une ravissante jeune femme. Pourtant, la légère moue sur son visage est le dernier vestige de son enfance. Moue de déception en voyant son absence dans les noms qui rejoignent la classe étoile. Pourtant, la décision de ces professeurs ne la surprend pas. Ne fait-elle pas fondre ses chaudrons régulièrement en potions ? Même les meilleures notes possibles en sortilèges et métamorphoses, ses matières majeures, ne peuvent parvenir à combler suffisamment ses lacunes pour intégrer la prestigieuse classe de l’école. Après avoir passé une main dans ses cheveux pour s’assurer que sa coiffure est toujours en place, elle s’éloigne en direction de la bibliothèque. Ce n’était pas parce qu’elle n’était pas dans la classe première qu’elle ne pouvait pas continuer à avoir des bonnes notes en sortilèges et en métamorphose, non ?

 


Assise dans la pénombre de la chambre, Luise tremble. Tremblements de peur. Tremblements d’appréhension. Tremblements d’excitation aussi. Elle est incapable de mettre des mots sur ce qu’elle ressent, ni même ce qu’elle vient de vivre.
Quelques heures plus tôt, Luise s’est mariée à son cousin. En soit, ce n’est pas une surprise. Elle a toujours su qu’elle deviendrait son épouse au nom de l’intérêt suprême de sa famille. La jeune femme ne pensait simplement pas que cela serait si tôt. Ces dernières années, le Burggraf, son oncle et son cousin se sont accordés sur le fait que le mariage aurait lieu vers sa vingtième année. Cela a été fait pour lui permettre de commencer son apprentissage dans le troisième cycle à Durmstrang.
Les évènements politiques en ont décidé autrement. A la suite du coup d’Etat manqué de mars 1921, le Burggraf s’est aperçu qu’il n’était plus aussi vif qu’avant et que l’heure de sa succession risquait d’arriver plus tôt qu’il ne le souhaitait. Pour ne pas risquer de léguer une situation calamiteuse à sa fille, le père a décidé d’avancer la date des épousailles pour pouvoir prendre son gendre comme Helfer afin qu’il puisse servir de liaison entre le présent et le futur qu’incarne Luise. En bonne fille de famille noble, Luise a acquiescé face à ce changement de plan pour se marier une fois les derniers mois de son deuxième cycle achevé.
Pourtant, même en sachant ce qu’il doit se passer ce jour-là, Luise est angoissée de se rendre compte que c’est différent de savoir ce qui va se passer et de vivre les moments annoncés. Elle a tremblé en sentant les lèvres de son cousin –non, mari ! - contre les siennes. Et maintenant, Luise tremble à nouveau tandis qu’elle attend son époux. Et c’est cette attente qui la dérange plus que tout au monde car elle sursaute au moindre bruit ou mouvement qui pourrait trahir la venue de son époux.
Néanmoins, lorsque, des mois plus tard, Luise repense à sa nuit de noce, elle ne pourra s’empêcher de rire d’elle-même et des angoisses ridicules qui l’ont assailli à ce moment-là.

 


Assise à son bureau, Luise attarde son regard sur le paysage qu’elle peut voir à travers la fenêtre. Elle soupire de lassitude alors qu’elle tâche de finir la prochaine rencontre avec des représentants influents de Burgs voisins. La jeune femme peine à croire que cela fait désormais plusieurs années qu’elle est mariée et qu’elle assiste son père dans ses tâches de Burggraf avec son mari. Cependant, si beaucoup a déjà été fait, il reste désormais tant à accomplir pour défendre les intérêts de la famille Goldschmidt. Soutenue par son époux et bénéficiant de la bénédiction paternelle, Luise est prête à faire ce qu’il faut pour sa famille et le Burg. Cet engagement prend davantage d’acuité alors que Grindelwald et ses partisans n’ont jamais été aussi nombreux et que ces fous ont le projet de briser le secret magique.  

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:11

HRP
Pseudo : Sweetie Plum Âge : 23 ans Personnage : Personnage inventé s'inscrivant dans le cadre de la famille Goldschmidt gna Face claim : Jodie Comer Credits : Ca va venir. lama Où avez-vous connu le forum : Bazzart et PRD, j'ai zieuté de loin le projet. Je ne pensais pas m'inscrire mais je suis faible. sisi Avez-vous des multicomptes : Non, je suis ne pas schizo. huhu Comment décririez-vous votre rythme RP : Très aléatoire jusqu'au milieu de semaine prochaine mais normalement, je ferais mon possible pour être régulière. superman Commentaire : Votre forum est beau et tellement original !**

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:28

OHWI UNE GOLDSCHMIDT hiii hiii hiii fun
Quel drame par contre qu'elle ne soutienne pas l'ex-Landgräfin sad pleure

Bienvenue par ici, il me tarde d'en savoir plus sur l'héritière inespérée de cette famille formidable stp

- ♦ -

+ i bow for nobody +

tell me everything will be alright
tell me we'll prevail

Spoiler:
 

Konrad Reinhardt

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 12:53

gah GOLDSCHMIDT jpp (de toute manière les familles de l'Est... tous des thugs rip ) Bienvenue parmi nous avec cette bichette (qui n'est peut-être pas si bichette que ça huhu ) Je soutiens la révolution dans le Land de Berlin, sisi smug smug

En tout cas bon courage pour la suite de ta fiche, on espère que tu vas bien te plaire ici kr et si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à contacter un membre du staff heart nom


- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 13:17

@Anke Sternberg : En même temps, fallait pas aller s'allier avec Grindelwald si elle voulait le soutien de Luise ! style Elle ne peut que s'en prendre à elle-même ! eyebrow
Je viens de poster la partie de la fiche sur pourquoi la naissance est inespérée. huhu Popa est un vieux monsieur maintenant ! sisi

Merci de l'accueil ! heart

@Konrad Reinhardt : Je proteste ! Je n'ai jamais parlé de révolution ! gah Ce sont des calomnies ! gah J'ai juste pointé qu'il y avait peut-être des raisons de douter c'tout ! gah

Merci de l'accueil ! Je n'hésiterais pas au besoin ! heart

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 14:19

Quel joli coeur que voilà wink2 encore de la noblesse, dommage mmh et ce mariage tellement déprimant d'obligation ! Si tu veux je t'arrange ça, c'est ma spécialité : un petit coup de couteau et on en parle plus, te voilà libre comme l'air ange bienvenue sinon, et bon courage pour finir cette fichette déjà bien avancée kr

- ♦ -

If you're not angry, you're not paying attention.
Sometimes, the world doesn't need a hero. Sometimes, what it needs is a monster.
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 16:14

HEYA jolie demoiselle. hehe hehe hehe Et une GOLDSCHMIDT. huhu Parfait. sisi Parfaite famille. sisi C'est un plaisir de savoir que tu as fini par craquer et nous rejoindre. ananas ananas ananas C'est un personne bien intéressant que tu nous prépares. boogeystare

Officiellement bienvenue, si tu as des questions n'hésite pas à contacter un membre du staff, on est là pour ça. amour

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 17:30

Quel avatar plz plz plz Bienvenue parmi nous slurp2 Bien que tu n'ai pas choisi le meilleur des camps huhu huhu huhu huhu

- ♦ -

blind soul
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island




Invité
Invité

Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 17:34

Oh, the White Princess kyah
Bienvenue, noble dame ! amour
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyDim 18 Fév - 17:50

@Silke Hamelinheim : tout de suite les grands moyens ! huhu Merci mais Luise ne va pas en avoir besoin dans l'immédiat. Je garde cependant la proposition sous le coude ! gna

Merci pour l'accueil ! heart

@Hilda Jörgen : Merci pour l'accueil ! heart Normalement, j'ai enlevé tous les contresens que j'ai pu faire. :)

@Vanya Teczynski : Pas le meilleur côté ? Je crois que c'est toi qui te trompe ! muaha Merci pour l'accueil ! heart

@Demelza Rosenbach : Oui The White Princess ! amour Jodie est tellement superbe dedans ! kr Merci pour l'accueil ! heart

- ♦ -

kyah
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyLun 19 Fév - 21:03

Ouuuuh, une Goldschmidt ! J'adore les petits détails, le coup des chaudrons m'a bien fait rire huhu. Hâte de voir ce que tu vas nous faire de cette jolie dynastie !

- ♦ -

Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille 180219074413640549
Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille XyK6zU3
Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille EmptyLun 19 Fév - 21:16

@Paul Lindemann : Ravie de savoir que les chaudrons ont fait rire ! :D Merci pour l'accueil ! heart

- ♦ -

kyah



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille   Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille Empty

Luise Goldschmidt - Les petits arrangements en famille

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» [MOC] deux petits mocs de Ruijala
» La grande famille montée sur poulpes....
» Tag DOLLS n°2: Présentez-nous votre famille !
» Ces petits moments de plaisir non feints.....
» La famille Diablo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: