AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

achim — no ordinary life.

Revelio

MessageSujet: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 10:29


Achim Mekas
Étrangers & Autres



— I’m learning not what to collect but what to destroy.
— And what will be left of you?
— Your smile. Your smile and my peace.


INFORMATIONS
Nom ◆ Mekas, le nom de ses parents, sans envergure ni influence particulière. Personne d'autre que lui ne porte ce nom depuis leur mort, sa fille ayant hérité de celui de sa mère.
Prénom ◆ Achim. Sa mère ne voulait pas d'enfants et pendant toute sa grossesse, elle a oublié de réfléchir à un prénom; elle s'est sentie un peu bête quand on lui a mis un petit poupon geignard dans les bras en lui demandant de le nommer. Vingt-six juillet, les saints du jour sont Joachim et Anne, et elle a opté pour la version allemande du premier prénom. Tout simplement. Il signifie, celui qui mettra debout en hébreu.
Surnom ◆ Aucun en particulier. Même ses subordonnés l'appellent Achim. Certains criminels favorisent des surnoms, pas lui. Ça le rend un peu confus.
Lieu & date de naissance ◆ Achim est né le vingt-six juillet 1894 à Vienne, dans l'Empire Austro-Hongrois. Il a trente-et-un ans.
Nationalité ◆ Ses parents sont d'origine lithuanienne, mais il est né dans l'Empire Austro-Hongrois et a pu en demander la nationalité vers ses dix ans. Il l'a perdue quand il a quitté l'Empire pendant plus de deux ans une fois ses études terminées — devenant apatride —, mais l'a récupéré quand l'Empire est devenu la République en 1918.
Métier ◆ Achim n'a pas de métier à proprement parler: officiellement, il s'occupe de sa fille et gère les finances de la maison. Il est père au foyer, quoi. Officieusement, il n'y a pas un seul marchand à Bremen qui n'a pas entendu parler de lui. Receleur, contrebandier, homme d'affaires, il fait des allers-retours entre Berlin et Bremen pour faire des affaires (prenant parfois sa fille sous le bras parce qu'il n'a pas le choix). Il était sous l'égide d'un homme nommé X mais il l'a renversé en compagnie de celle qui est désormais la reine de leur royaume, Kamala. Ils sont un véritable monstre à deux têtes qui gangrène toutes les strates du commerce Allemand. Si vous cherchez quelque chose, allez les voir, ils le trouveront. Mais il faudra être prêt à payer le prix.
Lieu d’habitation ◆ Achim vit à Bremen avec sa femme et sa fille et leur affreuse famille, dans le bourg d'Hambourg, mais il a aussi un imposant appartement à Berlin qui n'appartient qu'à lui. Helen le laisse volontiers y dormir, quand elle est trop fatiguée de lui et ne veut pas le voir.
Statut de sang ◆ Achim est un né-moldu.
Classe sociale ◆ Il est un étranger qui a eu la mauvaise idée d'épouser une noble, non pas que cela change quoique ce soit à sa condition.
État civil ◆ Achim est marié à Helen Häring, unique fille de la Burggräfin de Bremen. Ils ont une fille, Edith Häring, qui a aujourd'hui treize ans.
Sous-groupes ◆ Achim n'appartient à personne si ce n'est à lui-même, c'est un outsider et un autre, tout simplement, et rien de plus. Il est aussi hors-la-loi, théoriquement, même si ladite loi n'a pas encore sa trace et encore moins son nom: ça ne saurait tarder, ceci dit.

Éducation ◆ Ses parents sont morts quand il a eu sept ans et il a été emmené à l'orphelinat, duquel il a fui au bout de deux jours, incapable de supporter l'endroit et les autres garçons. Par un coup de chance, il a été trouvé par un sorcier — après tout, difficile de ne pas retrouver la trace de cette magie destructrice et incroyablement puissante, en passe de devenir un Obscurus. L'équivalent des Miliciens impériaux l'ont trouvé et c'est dans un orphelinat sorcier qu'il a fini. Il a essayé de s'enfuir à plusieurs reprises là aussi, en vain. Heureusement pour eux, Vienne permettait à l'époque même aux plus pauvres de finir sur des bancs de classe dans un simulacre de premier cycle très mauvais: classes pour vingt blindées par cinquante élèves, il n'y avait pas de baguettes et certainement pas de parchemins pour tout le monde. Peu importe, c'est ainsi qu'il a appris quelques rudiments de magie. Et quand on lui a foutu finalement une baguette (la moins chère possible) entre les mains à onze ans, il s'est vite révélé qu'il était bon.

Très bon. Trop bon pour l'avenir auquel il était réservé. Un des hommes travaillant à l'orphelinat l'a pris en pitié et a essayé de lui trouver un parrain, un mécène, quelqu'un pour l'aider à sortir de la gouttière dans laquelle le monde voulait l'enfoncer: il a fini par démarché des dizaines et des dizaines de nobles, en vain, jusqu'à tomber sur Paul Lindemann. Paul et Achim se sont rencontrés pour la première fois quand il avait onze ans et des orages dans les yeux et une baguette à la main (pendant des années, il a eu du mal à la lâcher, dormant littéralement avec l'objet entre ses doigts sous son oreiller). Quelque chose s'est passé entre le vieillard et l'enfant. Un accord silencieux, un éclat de reconnaissance discret. Paul a financé ses études à Durmstrang, le second cycle et même le troisième, duquel Achim est ressorti avec un joli diplôme en poche, un pied dans toutes les portes du monde de la noblesse européenne et un doigt dressé en direction de tous ceux qui ont lui répété pendant six ans qu'il n'y arriverait pas.

Quand il n'était pas à Durmstrang, Achim était à l'orphelinat et quand il n'était pas à l'orphelinat, et que celui-ci aussi y était, il était chez Paul. Il lui a appris beaucoup de choses. Comment effacer son accent, comment manger avec trois paires de couverts, comment saluer un membre de la noblesse allemande, prusse, anglaise, française. Comment cacher au monde la honteuse culture et religion qu'ils partageaient. Comment Le célébrer. C'est lui qui l'a accompagné à sa Bar Mitzvah, a fait de lui un homme. C'est lui aussi qui l'a épaulé quand il a marié Helen, lui qui lui a serré la main une fois que c'était fait et, audace par dessus les audaces, lui a glissé un mazel tov rapide à l'oreille.

Paul lui a tout appris mais Achim n'a eu aucune hésitation à lui tourner le dos à la première occasion.

Opinion politique ◆ Le crime ne prospère que dans le chaos. C'est dans ces temps d'indécision politique et de tourments qu'Achim fait son pain; ainsi se satisfait-il plutôt de la situation. Bien entendu, il n'a aucun amour pour Grindelwald ou l'Einsicht, au contraire: il n'est pas connu pour apprécier le sang qui coule sans très bonne raison. Mais face au son trébuchant et satisfaisant de quelques Marks tombant dans sa poche, il ne refuserait rien: donnerait abri ou exil au pire des meurtriers, au plus grand des conspirateurs.

Il en va de même de l'autre côté: le Gouvernement Allemand non plus, Achim ne l'apprécie pas tout particulièrement. Il ne fait pas confiance, ce n'est pas dans sa nature; ainsi le considère-t-il avec suspicion, et un mépris qui ne fait que s'intensifier à chaque nouvelle mesure. Il les aiderait, contre paiement, mais pas autrement. Sa seule allégeance va à lui-même. Rien d'autre.

Réputation ◆ Personne n'aime beaucoup Achim. Même sa femme a du mal.

Il faut dire qu'il n'essaye jamais particulièrement d'être agréable, Achim, au contraire. Il est brusque et intense et il donne des ordres et il n'a pas froid aux yeux et il n'aime pas qu'on lui réponde: et quand on ose, il répond violemment et parfois cruellement. Disons que ses employés ont trop peur de s'enfuir la queue entre les jambes (il fait toujours un exemple de ceux qui osent) ou de lui tenir tête (même si ça permet parfois de voir une lueur d'intérêt admiratif briller dans son oeil). Ce qui emmerde un peu tout le monde, c'est qu'on ne sait pas trop ce que pense Achim. Il fronce des sourcils et il a l'air de se faire chier et il grogne et puis on apprend le lendemain qu'en fait, il prévoyait d'inviter tout le monde au bar pour partager une pinte. Un homme étrange, à prendre avec des pincettes. L'autre raison pour laquelle les employés d'Achim et Kamala sont connus pour leur loyauté, c'est qu'ils savent que leurs employeurs la rendent. Un jour un péquin a été envoyé donner les termes d'un contrat à un client; un seul morceau de lui est revenu, une phalange dans une petite boîte. Achim est lui-même allé s'occuper du client, et plus personne n'a entendu parler de lui. Ou de son entreprise. Ou de ses propres employés. Ou de sa femme.

Bien entendu, ça, c'est sa réputation dans le milieu professionnel; à la maison et parmi sa famille, c'est complètement différent. Helen pense que son mari est un peu un idiot. Elle sait qu'il est excellent en magie, qu'il était un excellent élève à Durmstrang sans réellement essayer, et elle sait aussi qu'elle peut lui faire confiance avec tout ce qui concerne la magie ou les chiffres. Mais elle pense qu'il est idiot: qu'il n'aime pas l'art, qu'il n'aime pas lire, qu'il ne sait pas se tenir en société, qu'il n'a aucune véritable conscience des délicates strates sociales dans lesquelles ils évoluent. Le reste des Häring pense la même chose: qu'il est drôle par sa vanité et sa stupidité, qu'il ne sert à rien à part veiller sur Edith quand elle n'est pas à l'école, mais qu'il est assurément amusant quand il a un coup dans le nez et ose prendre la parole à table.

Ses anciens camarades se souviennent souvent d'un gamin discret et arrogant à la fois. Pas bavard, ni fouteur de merdes, mais incapable de résister à un duel, challenge, défi ou autre, bien décidé à montrer qu'il est le meilleur. Jamais violent, jamais colérique, ce caractère s'est développé plus tard et non sur les bancs de l'école; si on a un souvenir d'Achim à l'époque — il était plutôt oubliable —, il est plutôt bon, il n'était qu'un garçon après tout.

Deux facettes, deux réputations: le né-moldu fier et insipide, et le criminel impulsif et contradictoire. Mais quoiqu'il arrive, sa réputation le précède à chaque fois: que ce soit avant un rendez-vous mondain, ou la signature d'un contrat.

Particularités ◆ La seule d'Achim qui a attrait à la magie, c'est qu'il y excelle. Littéralement. Malgré une baguette généralement peu chère (il en change souvent, les aléas de son métier qui peut parfois s'avérer... violent et explosif), il arrive à produire une magie élégante et puissante, vindicative et obéissante à la fois. C'est un excellent sorcier, et il pourrait devenir encore meilleur que ça si seulement ça l'intéressait.



- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 10:29

CHAMP LIBRE
1923
פול
Je suis désolé de ne pas avoir répondu aux dernières missives. Je ne me permettrai pas de mentir et de dire que je n'ai pas eu de temps, ou qu'elles ont été perdues, ou que je comptais le faire incessamment sous peu: à vrai dire, je ne les ai pas ouvertes. Elles étaient en train d'encombrer mon bureau et je viens de les jeter. Je me permets de répondre finalement pour te demander de ne plus en envoyer.
Je ne peux pas exprimer par des mots seuls combien je suis reconnaissant qu'un jour, tu aies reçu une lettre de la part d'un lointain cousin qui t'ait incité à me rencontrer et changer ma vie. J'aimerais pouvoir prendre tes mains dans mes siennes et les embrasser, t'enfermer dans mes bras et te montrer combien je suis reconnaissant. Mais je ne suis plus un garçon et je ne peux plus me permettre d'agir ainsi. Tu devrais te contenter de ce mot tout seul: merci.
Je ne veux pas être ingrat mais je ne peux pas vivre constamment dans ton ombre, ton influence et avec ton argent. Tu as été avec moi aux jours les plus importants de ma vie: mon mariage (le plus malheureux) et la naissance de ma fille (le plus heureux). Edith t'appelle encore Opa.
Tu n'auras plus de mes nouvelles, ou de celles d'Edith. Ma femme et ma fille resteront à Bremen et parfois, quand les affaires s'y prêteront, tu entendras peut-être que je serai à Berlin. Je ne viendrai pas te voir. Je ne te visiterai pas et si il arrive qu'un jour on se retrouve face à face, je prétendrai qu'on ne se connaît pas.
À Durmstrang, j'ai réussi partout où ils voulaient que j'échoue et tu as été mon modèle et mon support dans mes moments les plus sombres. Tu m'as toujours encouragé à être le meilleur, pour leur montrer. Et j'ai toujours été enclin à suivre tes conseils. Mais je ne suis plus ce garçon.

Je ne vais pas te peiner en te racontant la vie que j'ai décidé d'avoir. Je sais que tu as ton lot de secrets, et ton lot de problèmes, et je ne voudrais pas t'incriminer indirectement dans mes affaires.
Je suis désolé. Je ne mérite peut-être pas l'attention, le temps et l'argent que tu m'as dévolu mais je t'en remercie tout de même. Personne (à part peut-être Lui) ne sait ce qu'il serait advenu d'un orphelin famélique dans les rues de Vienne sans ton intervention. J'ai eu les meilleurs tuteurs et j'espère t'avoir rendu fier, quelques fois, avec mes mérites à l'école. Ils n'ont pas beaucoup de valeur aujourd'hui. Mais rien n'aurait pu être comparé à la joie que je ressentais en voyant la fierté dans tes yeux. Tu es un pour moi un père tout autant que l'homme qui m'a donné naissance et son nom.

En tant que tel, je te demande de ne pas te mettre sur mon chemin et de ne pas essayer d'entrer en contact de nouveau. Je compte aussi sur ta discrétion et ton respect si mon nom arrive à tes oreilles. Je ne peux pas m'épancher sur la teneur de mes affaires, mais je te dirai qu'une chose: je suis riche et heureux, et j'en veux plus. De tout. Je leur prouverai que je vaux mieux que tout ce que leurs fantasmes les plus fous pouvaient imaginer. Je vais en guerre et toi-même ne peux pas m'arrêter.

בְּאַהֲבָה‏
יקים




ANECDOTES
Achim a toujours un briquet avec lui. Toujours. C'est un vieux modèle, un briquet anti-tempête, que Kamala lui a offert — il n'a pas demandé d'où il venait, pensant qu'elle l'avait volé dans un port ou carrément sur un bateau. Il joue nerveusement avec quand il n'a pas sa baguette dans les doigts, allumant la flamme et l'éteignant dans un clic-clic-clic répétitif qui agace certains (même si la plupart n'oserait pas le lui faire remarquer; après tout, Achim devient nerveux quand il parle travail, et personne n'a envie d'énerver Achim quand il parle travail). Il fume parfois des cigares, plus pour les apparences qu'autre chose: la fumée l'étouffe et il a la manie de l'avaler par automatisme. Il fume des cigarettes sorcières, qu'il roule lui-même pour s'assurer qu'il n'y a aucune herbe dont il ne veut pas dans leur composition, et qu'il garde précieusement dans un étui en métal qui ne quitte jamais le revers de sa veste. Achim est têtu. Il ne revient jamais sur ses mots, il est opiniâtre à décès et trop fier pour jamais avouer qu'il a eu tort ou a tort. À vrai dire, il n'y a qu'une seule personne au monde capable de l'amener à la raison quand il s'enfonce dans son non-sens, une seule personne qui peut lui faire avaler la pilule de la défaite: Kamala. Beaucoup de gens spéculent sur le pouvoir qu'elle a sur lui et la nature véritable de leur relation et Achim ne répond jamais qu'à demi-mots, éludant toujours le mystère avec soit un sourire amusé, ou un reniflement dédaigneux selon l'heure de la journée. Achim va toutes les semaines à un club de boxe. Tous les mercredis, cinq heures du soir, pendant trois heures. Il revient avec des bleus, le front luisant de sueur et un sourire absolument ravi. Ça lui permet de passer ses nerfs sur des sacs remplis de sable et puis, surtout, sur les autres membres du club plutôt exclusif qui se réunit dans une salle discrète et presque secrète de Berlin. Achim ne mange pas beaucoup. Il a tendance à bouder son assiette, à grignoter, jouer avec les aliments jusqu'à ce que Kamala lève les yeux en ciel en finissant pour lui sa nourriture. Il n'a jamais eu un grand appétit même si il lui arrive d'être gourmand, surtout avec le chocolat. Ah, le chocolat et Achim, c'est une grande histoire d'amour. Il se prétend incorruptible, mais c'est un mensonge: c'est même connu que le lendemain d'une dispute, Kamala lui amène toujours un énorme Prinzregententorte bavarois. La maison qu'il partage avec Helen et Edith à Bremen est grande. Trop grande à son goût, il ne l'a jamais aimée: tous ces tableaux, ces décorations futiles, ces vieux meubles hérités après des générations et des générations d'Häring croulants. Les premières années de son mariage ont été tendues, Helen a très mal pris qu'il s'éloigne d'elle et finisse ses études à Durmstrang plutôt que d'y mettre une fin comme elle. Elle a essayé de garder Edith pour elle, de la faire grandir pour qu'elle déteste son père — ça n'a pas marché. Ils ont fini par trouver terrain d'entente, Helen et lui, à grand mal. Il n'empêche qu'il lui arrive de mettre son mari à la porte pendant des jours et des jours, surtout quand elle apprend qu'il prend d'autres amantes dans son lit (quoiqu'elle ne se prive pas elle non plus de son côté). Il a ainsi presque tout naturellement pris un appartement à Berlin où il mène ses affaires et dort dès qu'il en a l'occasion. À Bremen ou à Berlin, de toutes façons, ils font chambre à part. Achim est très désorganisé. Il a toujours quelqu'un pour s'occuper de lui, là où il doit aller, ce qu'il doit faire, pour lui rappeler comment s'appelle untel ou untel. Sinon il est perdu. Ses béquilles, comme il les appelle, se succèdent tous les jours: il change d'assistant comme il change de chemise, personne ne semble jamais lui convenir. Il est difficile à supporter, Achim.


- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 10:29

CHRONOLOGIE

1894, VIENNE ◆ Naissance d'Achim, d'Elzbieta et Romanas Mekas, couple de réfugiés lithuaniens ayant fui leur pays natal dans l'espoir de trouver fortune ailleurs; sa mère le nomme en l'honneur du Saint célébré ce jour-là, selon son nom allemand. Huit jours plus tard il est circoncis dans les bras de son parrain, un vieil ami de la famille.

1901, VIENNE ◆ Ses parents ainsi que les deux familles lithuaniennes (dont son parrain et sa marraine) qui vivent avec eux dans un petit appartement de Vienne où tout le monde se marche sur les pieds, meurent d'entérite. Achim est le seul survivant. Il a sept ans et est emmené dans un orphelinat moldu duquel il s'enfuit deux jours plus tard. Il est resté seul pendant des jours et des jours, volant de la nourriture et dormant sur des bancs publiques, bougeant à chaque fois que les forces de l'ordre s'approchaient de trop. Sa magie s'est développée à ce moment là, intuitive, destructrice et hostile; il est trouvé par un sorcier qui la perçoit et surtout comprend le danger de ce qui est un Obscurus en devenir. Il est remis dans les mains des autorités sorcières, et trouve le chemin d'un orphelinat sorcier duquel il ne sait s'échapper cette fois. Ce n'est pas faute d'avoir essayé.

1905, VIENNE & DURMSTRANG ◆ Achim est naturalisé autrichien. Après un premier cycle dans une école publique médiocre, il commence son second cycle avec une baguette de seconde main entre les doigts et il s'avère rapidement qu'il est bon. Très bon. Trop bon à la magie: excellent, même, un petit génie des sorts. Un homme de l'orphelinat, juif lui aussi, le prend en pitié et l'introduit à Paul Lindemann, un riche noble viennois, qui prend son affaire à coeur et décide de le prendre sous son aile. Il paie pour lui ses études à Durmstrang. Pendant les vacances, quand il n'est pas à l'orphelinat, Achim est chez Paul qui lui apprend les rudiments de la haute société.


1911, DURMSTRANG ◆ Achim tombe amoureux pour la première fois. Elle s'appelle Helen Häring, elle fait partie de la noblesse allemande (non que ça ait aucun intérêt pour lui), elle est jolie et gentille et ils s'entendent très bien. Elle voit au-delà de l'image du né-moldu chanceux et trop intelligent qui lui colle aux chaussures. Elle est plus jeune que lui, dernière année de son second cycle, Achim a commencé le troisième pour faire plaisir à Paul. Ils s'aiment, discrètement, un peu timidement, deux adolescents qui finissent sous les draps un soir qui s'avère presque fatal: Helen est enceinte. Enceinte de lui, de son enfant. L'affaire explose, tout le monde le sait, vite vite vite, les Häring les font se marier pendant la douloureuse grossesse d'Helen. Il pleut, ce jour-là.

1912, DURMSTRANG ◆ Edith nait et elle est magnifique, Achim jure de la protéger au moment où il la voit pour la première fois. Après la naissance, il retourne à Durmstang alors qu'Helen s'occupe de leur fille dans leur nouvelle maison à Bremen. Il étudie les sortilèges avancées de l'Autriche au Moyen-Âge pour sa thèse.

1914, FRONT SERBE & BREMEN ◆ Il sort de Durmstrang sous les félicitations de ses professeurs. Par curiosité (et parce qu'il ne veut pas rester chez lui avec Helen et Edith), il va sur le front avec les moldus mais déserte au bout de six mois seulement. Il retourne à Bremen et apprivoise difficilement sa femme avec qui il a eu très peu de contact depuis la naissance de leur fille.


1916, BREMEN◆ Achim perd la nationalité autrichienne et devient apatride. Il s'occupe d'Edith pendant qu'Helen finit ses études et commence sa carrière au Gouvernement. C'est par pur hasard qu'il rencontre Felix Kerr, un homme d'affaires local, alors qu'il cherche lui-même du travail pour s'occuper les pensées et les mains. Il s'avère rapidement que l'image respectable de Kerr n'est qu'une facade: c'est un trafiquant, un contrebandier et un criminel qui travaille dans le traffic de créatures et ingrédients magiques. Achim se retrouve à le protéger un soir après une nuit mouvementée, et à le soigner de quelques sortilèges et blessures mineures. Après ça, Kerr lui demande parfois un coup de main: quand il a besoin d'un riche noble dans ses affaires, ou de la couverture du nom des Häring, et il le paie généreusement en compensation pour son dur labeur. Achim apprécie tout cet argent — il rechigne à dépenser la fortune des Häring. Il commence à beaucoup apprécier cet argent.

1918, BREMEN◆ Achim récupère la nationalité autrichienne (l'Empire devient République) et après un cauchemar administratif, la nationalité lithuanienne. Il répond de plus en plus irrégulièrement aux lettres régulières de Paul. Il essaie de conserver les apparences en travaillant en tant que notaire au Comptoir Magique International — métier sans ambition ni valeur qui surprend tout le monde autour de lui. Il continue ses magouilles avec Kerr, qui ne fait que redoubler d'ambition.

1920, BREMEN◆ Edith rentre à Durmstrang et Achim fait la rencontre de Kamala. Il est tout de suite fasciné par elle, mais elle appartient à Kerr ainsi garde-t-il son infatuation pour lui-même. Il démissionne du CMI, dit à tout le monde qu'il devient hommes d'affaires. Kerr l'estime de plus en plus, lui met quelques hommes sous la main, est satisfait de ses résultats efficaces et lucratifs. Kamala et Kerr deviennent amants. L'organisation prospère pendant l'hyperinflation de la république de Weimar, procurant aux habitants sorciers (et parfois moldus) à des prix exorbitants ce qu'ils exigent.


1923, BREMEN ◆ Kerr commence à avoir les yeux plus gros que le ventre dans ses affaires, ils devient de plus en plus irréfléchi face à la loi et aux autorités, refuse d'écouter les conseils et avertissements d'Achim et Kamala. Quand ils apprennent qu'il prévoit de les laisser en plan avec une montagne de Marks en blâmant la jeune femme pour ses crimes, ils décident tous les deux que son règne a assez duré. Achim coupe tous les ponts avec Paul et achète un appartement à Berlin où il déménage de manière semi-permanente pour éloigner ses affaires d'Helen et surtout d'Edith même si elle est en sécurité à Durmstrang. Kamala et lui trouvent Kerr, lui volent le sceau avec lequel il signe ses missives, le tuent et le jettent dans la Weser, reprenant le contrôle de son organisation criminelle. Celle-ci s'insurge, essaie de les déloger, mais Achim et Kamala font tomber des têtes jusqu'à ce que tout le monde se calme et vienne embrasser leur bague. Ils deviennent amants pour la première et unique fois la nuit du renversement de Kerr. Ils sont riches et puissants, incontournables des tréfonds de Bremen et du crime organisé allemand. Et comme ils ne sont pas assez riches, ils le deviennent encore plus. Et encore plus.

1927, BREMEN ◆ Edith tombe malade. Elle ne peut plus retourner à Durmstrang. Helen veut qu'il reste à la maison mais Achim ne supporte pas la maladie, la toux de sa fille, les symptômes qui parfois lui rappellent la mort de sa famille. Ce n'est pas long, juste un mois, mais Helen refuse qu'Edith retourne à l'école et Achim a peur lui aussi qu'elle s'en aille, surtout avec l'Einsicht comme un poulet sans tête qui va dégénérer à un moment ou à un autre. La gamine reprend des forces, coincée entre mère qui travaille trop et père qui règne sur son monde sans impunité. Le crime prospère dans le chaos, et Achim compte bien prospérer avec aussi longtemps que possible.

- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 10:30

BOIIII

:feels: :feels: :feels: :feels: :feels: :feels:
kr kr kr kr kr kr kr
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 10:45

ACHIIIIIM
j'attendais ta fiche meuf
il est perf et t'es perf eyebrow kyah
rebienvenuuue hâte de voir le duo Kamala/Achim en action hinhin

- ♦ -

HOLD ME TIGHT OR DON'T.
  ♛ by wiise
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 11:18

Quel personnage prometteur ! kr Rebienvenue par ici et bon courage pour la fiche ! kr

- ♦ -

kyah

avatar

Walter Davis
Einsicht | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 11:21

Gfbbbrbrffff, la suiiiite. kyah kyah
Re-bienvenue officiellement, ça promet encore plein de drama et de badasseries, tout ça. russe
Zoubzoubis.
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 11:31

vous êtes cute, je vous aime, j'espère que la suite sera pas trop décevante. stare bas

- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 17 Mar - 16:28

C'EST. LE MARI. DE HELEN. Mais. Tu brises son coeur je brise ta face. Mais. Wtf. Tu la mérites pas anyway. Je m'insurge. Je retire ton droit à un DC. Tu fais demi-tour. (En plus ton fc est moche. russe )




(Bon et sinon bienvenue.)

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 24 Mar - 22:36

non tu m'aimes arrête de mentir va. wink2

est-ce que je pourrais, sivouplé, avoir un délai? slurp1 après une semaine chargée, je comptais faire ma fiche ce week-end mais je suis affreusement malade du coup un peu du mal à écrire/me motiver. Arrow MAIS je reviens au bercail lundi et d'ici là ça ira mieux, du coup je finirai en début de semaine. psy
MERCI D'AVANCE JVM. sempai

- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Dim 25 Mar - 13:23

TOI stare Je veux le reste de cette fiche t'as pas le droit d'être malade gaaaaah, more more more

jtm

- ♦ -


Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Ven 30 Mar - 12:49

tkt, après quelques temps perdus avec ma brave famille, je suis de retour pour un mauvais tour (et je répondrai enfin à noter rp!!!!!!! je suis trop en retard désolée bb) hiii

je demande un nouveau délai, si possible, pour la jouer safe mais je vais tenter de bien avancer aujourd'hui, ce soir et cette nuit, promis. smug
encore désolée du délai, pour la fiche et les réponses, surtout à toi paul. bigeyes

- ♦ -

i'd rather be your enemy
Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Ven 30 Mar - 12:53

Yo, on t'accorde ton énième délai non mais quelle honte cette gueuse. russe On se voit très vite pour que je te cravache. smug Tu as donc jusqu'au 6 avril. kr

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest

avatar

Magnus Röhr
Gouvernement | Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   Sam 14 Avr - 15:40

REVE T'OUVRE SES PORTES
Gangsta russe

La lettre à Paul.  Cette ingratitude. Je m'en remettrais jamais.  shok  gah  stare  bas Achim est vraiment une parfaite enflure. C'est pour ça qu'il est cool d'ailleurs   Arrow  Mais quand même, une enflure. En même temps pour aller fricoter avec une Häring, fallait pas être net, hein.  russe

J'ai bien hâte de voir les king and queen IRP ca va envoyé du pathé, en tous cas  hehe

Allé, zou ! Une couleur, un rang et pour le reste, tu connais là maison  What a Face kr



Félicitations, tu es validé(e) ! Avant de te ruer dans la zone rp cependant, une petite chose s'impose, le recensement. Merci de bien vouloir passer dans ce sujet afin que nous puissions t'ajouter à toutes les listes nécessaires. Si tu fais partie d'un ou de plusieurs Sous-Groupes va finaliser ton inscription en postant dans leur sujet, et commencer à t'intégrer auprès de tes pairs. Une fois cela fait, nous te conseillons d'ouvrir une fiche de liens afin d'augmenter ton carnet d'adresse. C'est aussi un moyen idéal de trouver des partenaires RP !
Nous te conseillons d'ailleurs, avant de commencer à rp, de bien prendre soin de vérifier la période de jeu en cours afin de bien savoir comment dater tes sujets.

- ♦ -

Cold
Little
Heart.



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: achim — no ordinary life.   

achim — no ordinary life.

Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Welcome to my life...! ♫
» [Challenge] Life from the Loam + Sylvan Library
» INTRIGUE N°3 ▬ 'win a fortune in a game, my life will never be the same.
» Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: