AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Se méfier de la Manticore | Nikolaï

Revelio

MessageSujet: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyJeu 12 Avr - 12:19


NIKOLAÏ TOLSTOÏ
Etranger & Einsicht



« It's a double pleasure to deceive the deceiver. »

INFORMATIONS
Nom ◆ C'est un célèbre nom de famille russe qui orne l'identité de ce personnage, le nom de Tolstoï. Membres réputés en Russie pour avoir fait partie du Gouvernement en tant qu'Ambassadeurs, Ministres, ou autres colonels et artistes de renom.
Prénom ◆ Un prénom des plus familiers pour un garçon venant au monde en Russie, mais il se trouve que Nikolaï est une petite fille. Monsieur Tolstoï, de son prénom, Irvine, n'était cependant pas disposé à laisser une trace féminine dans son arbre généalogique.
Surnom ◆ Si l'on remonte à la Grande Guerre, à cette période durant laquelle Nikolaï Tolstoï fut faite prisonnière de guerre, on l'appelait Colonel. Surnom qui ne dura que quelques années par la suite, bien qu'elle n'eut pas le grade officiel au sein du complexe militaire. Avant cela, encore, et après cela, encore, on l'appela La Manticore. Corps splendide d'un lion doré au pelage magnifique, charme persistant d'un fauve puissant qu'on adore approcher. Et, trop tard, c'est le dard qui s'enfonce entre les chairs, le scorpion, surprise aérienne qu'on n'a plus le courage de contempler.
Lieu & date de naissance ◆ Nikolaï Tolstoï, fille de Irvine Tolstoï et Lianse Tolstoï, née Azarov, est née le 24 Novembre 1883 à l'European Medical Center de Khorochevski, le Quartier Nord-Ouest de Moscou, en Russie. Elle est aujourd'hui âgée de 43 ans.
Nationalité ◆ Malgré le fait que Nikolaï vit en Allemagne depuis 1918, elle a gardé et gardera toujours sa nationalité russe.
Métier ◆ Officiellement, Nikolaï est la Représentante de la Russie Sorcière au sein du Gouvernement, et est donc considérée comme une Diplomate du Ministère des Affaires Etrangères. Officieusement, elle fait partie de l'Einsicht et a rejoint la Bienfaitrice.
Lieu d’habitation ◆ La demeure principale de Nikolaï se trouve dans le Bourg de Stuttgart, appartenant au Land de Munich. Elle loge également dans une chambre d'hôtel à Berlin lors de ses déplacements, une chambre qu'elle loue quasiment à l'année.
Statut de sang ◆ La famille Tolstoï est une famille de Sorciers remontant à plusieurs siècles. Elle est de sang pur, et y attache une importance majeure.
Classe sociale ◆ On pourrait octroyer plusieurs classes à Nikolaï, puisqu'elle baigne dans plusieurs d'entre elles. On notera cependant majoritairement son caractère d'Etranger. Elle fait également partie de la classe des Nobles.
État civil ◆ Depuis 1920, Nikolaï a épousé le Burgraff de Stuttgart, Asgärd Von Waterberg. Elle est donc mariée. Cependant, il est à notifier qu'elle est infidèle, préférant d'ailleurs la compagnie des femmes, qu'elle se plaît à manipuler.
Sous-groupes ◆ Anciens élèves de Durmstrang (1899 + Classe étoile) - Etrangers (Russie) - Famille Von Waterberg (Femme de Asgärd Von Waterberg) - Gouvernement (Diplomate au Ministère des Affaires Etrangères) - Einsicht (Bienfaitrice) - Particularités (Occlumencie).

Éducation ◆ Nikolaï a suivi très tôt l'éducation proposée à l'Ecole de Sorcellerie de Durmstrang. Elle y est entrée en 1899, alors âgée de 8 ans, afin de suivre son Cycle 1. Durant son Cycle 2, par la suite, elle choisira de continuer sur la voie du Combat, bien qu'elle clamait jusque là qu'elle préférait l'Herbologie. Elle prendra, en options, les Créatures, la Divination et les Runes. Elle entrera en Classe Etoile dès sa troisième année, grâce à d'excellents résultats, ainsi qu'une participation financière conséquente de son père. Elle entrera ensuite en Cycle 3, qu'elle terminera en 5 ans, un apprentissage magistral qui lui vaudra l'acclamation d'une majorité de russes.

En privé, Nikolaï a été éduquée par une famille influente de la Russie. On lui a inculqué des principes appartenant spécifiquement aux Tolstoï, en particulier celui de la fierté du sang pur. Elle a également obtenu des apprentissages particuliers concernant l'obéissance, le pouvoir, le contrôle et la manipulation. Elle se souviendra des dires de son père pour le restant de ses jours : « Dans la vie, il y a les forts et les faibles. Il y a ceux qui dirigent et ceux qui obéissent. Tu es née dans une famille où l'on peut régner sur quelque chose. C'est à toi de trouver sur quoi et sur qui tu veux régner. Mais il n'est rien qui t'est refusé, mon enfant. Un jour, tu seras mariée, tu dirigeras une famille. Un autre, tu seras une imminente sorcière, et tu dirigeras ta baguette. Mais cela, tout le monde peut le faire. Toi, que feras-tu pour prouver que tu peux contrôler plus encore ? »

Opinion politique ◆ Si l'on n'observe guère les opinions politiques concernant son pays natal, Nikolaï a des idées plutôt arrêtées sur le monde global des Sorciers. Longtemps orientée vers l'idée de sang pur, elle n'a cependant pas pour projet de tenter quoi que ce soit contre le reste de la communauté sorcière. On peut seulement noter un certain mépris envers celles et ceux qu'elle considère secrètement comme "inférieurs", mais elle se cache bien d'en dire quoi que ce soit.

La Sorcellerie, aux yeux de Nikolaï, est une arme toute puissante contre l'Humanité. Si elle a adhéré aux idéaux de Grindelwald, c'est parce que c'est bel et bien cet homme qui est venu la trouver pour lui enseigner ce qu'il désirait lui enseigner. Lorsque leur rencontre fut passée, Nikolaï n'en était pas plus pour la Révélation des Sorciers, si ce n'était pour avoir quelque contrôle sur l'Humanité. Ce n'est que quelques années plus tard, lors de la Grande Guerre, qu'elle comprit à quel point les lois à propos de ce Secret pouvaient être totalement stupides. Alors qu'elle se trouvait prisonnière de guerre, elle aurait pu tenter une évasion grâce à la magie, sauvant avec elle plusieurs camarades moldus. Mais la politique est stricte, et même en cas de guerre, la Révélation avait un potentiel de conséquences bien moindre. Et qui aurait souhaité continuer cette guerre encore plus ? Pas Nikolaï. Mais elle aurait souhaité sauver des vies. Et surtout la sienne.

Si, pendant un temps, elle s'est proclamée membre fidèle et loyal de l'Einsicht, elle s'est récemment rendue compte qu'elle était bien loin d'eux. Par la capture de leur Leader, Nikolaï s'est trouvée fort déçue et fort inquiète à propos des collaborateurs allemands. Elle ne place confiance, à présent, qu'en elle seule, et en la Bienfaitrice, seule branche fidèle à leur Leader selon elle.

Réputation ◆ Nikolaï a trois réputations bien distinctes, selon les milieux visités. Si l'on se tourne, en tout premier lieu, vers la Noblesse, nous pourrions dire qu'elle reflète le Lion. Belles parures, beaux discours, belles politesses et beaux jours. Elle est une femme magnifique et mystérieuse, pleine de bonté, de bienveillance. On ne sait comment le Burgraff a pu l'intéresser, lui qui semble pourtant plutôt grognon et maladroit. Pourtant elle est bien là. Parmi les hauts placés, elle est une icône d'une Russie nouvelle, une Russie poète et charmante. Parmi la populace de Stuttgart, elle est un messie provenant du lointain. Elle reçoit les villageois individuellement pour résoudre leurs problèmes, et sait trouver des solutions adaptées, et souvent non violentes. De quoi faire festoyer les petites gens.

Un coup d'oeil au Gouvernement, et l'on découvre que la réputation de Nikolaï est toute autre. Silencieuse, elle est une paire d'yeux qui traîne un peu partout. Ce qui ne plaît pas à tout le monde. La plupart des diplomates n'aiment guère la voir apparaître au cours d'une audience. Nikolaï ne prend pourtant pas toujours part à ce qui se trame. Elle observe, mémorise, et s'agite en cas d'inquiétude. Beaux discours de la tête Humaine. Ce sont surtout ces compatriotes qu'elle porte sur le dos qui ne plaisent pas. La Grande Guerre est à peine finie que Nikolaï vient représenter la Russie. Un moyen plutôt implicite de dire que le Gouvernement Allemand est constamment surveillé. Et ça, beaucoup ne l'ont pas digéré.

Enfin, lorsqu'on entre dans les murs de l'Einsicht, c'est une toute autre créature que l'on rencontre. Le Scorpion montre son vrai visage. Membre connu de ses pairs, on sait d'elle qu'elle peut avoir des pulsions plus que violentes. La Grande Guerre lui a laissé des traces indélébiles, et elle fait preuve d'un sadisme qu'on ne connaît qu'aux sociopathes. Ces frasques de violence sont contrôlées la grande majorité du temps, mais on l'a déjà vue tuer, et c'est avec plaisir qu'elle fait couler le sang. Récemment, on la considère même comme une menace. Elle, qui a clairement fait comprendre que l'Einsicht Allemand l'a déçue, a trahi leur Maître. Elle qui tente une libération de son côté. Elle est dangereuse, Nikolaï, et tout le monde en a bien conscience. On espère surtout qu'elle saura se contrôler la prochaine fois qu'elle leur rendra visite...

Particularités ◆ Lors de sa 4ème année en Cycle 2 à Durmstrang, la classe étoile a interpellé l'insidieux. Ou peut-être est-ce son nom de famille, ce fameux "Tolstoï" inscrit sur son arbre généalogique ? Ou le hasard, simplement, d'avoir croisé cet homme au beau milieu de la nuit. La rencontre entre Nikolaï et Gellert Grindelwald n'a pas été inutile, au contraire. L'homme a présenté ses idées et a trouvé un carcan où les imprégner. C'est ainsi qu'il lui a proposé un apprentissage particulier, à cette pseudo-enfant fidèle. L'Occlumencie, voilà quel cours, quelle particularité magique il lui offrit, au fil des années. Un entraînement acharné, et à la pointe, pour éviter d'être débusquée. Une défense des plus intéressantes, lorsque l'on sait quel bagage elle peut transporter.




THÈMES

Liens familiaux : Famille à milles branches. Nikolaï est née au sein d'une famille très connue à Moscou, en Russie. Les descendants y sont nombreux. Son père, Irvine Tolstoï, est l'aîné de sa fratrie et a donc hérité de l'éducation la plus drastique. Sa mère, Lianse Tolstoï, née Azarov, a vécu une enfance tranquille. Ainsi donc, Irvine donna à Nikolaï la colère, la fierté, la manipulation, l'obsession du contrôle, le pouvoir, et la fermeté. Ainsi donc, sa mère donna à Nikolaï l'amitié, la bienveillance, la loyauté, la tendresse, le calme, la douceur, et la patience. Mais il est clair que le premier eut plus de poids que le second.

Avant Nikolaï naquit Dmitri, un frère de 8 ans d'écart, et déjà à Durmstrang lorsque la petite vint au monde. Il faudra attendre le passage de la vingtaine pour les voir, enfin, se rapprocher, et se connaître réellement. Après elle, il y eut les cadets, Leondäs et Vassili. Des petites créatures qu'on préféra aimer. Nikolaï ne les prit jamais vraiment en considération. Plutôt solitaire, elle passa le plus clair de son enfance seule, sans se soucier de sa famille.

Mariée, Nikolaï, depuis 1920. Elle a épousé Asgärd Von Waterberg. Ce ne fut pas un mariage d'amour, loin de là. Plutôt un mariage qu'elle arrangea pour obtenir une place de choix dans la noblesse allemande. Elle ne l'aime pas, son époux. Elle ne s'offre à lui que lorsqu'il est temps, et qu'il commence à douter. Pour le reste, elle offre ses charmes à qui elle veut manipuler. Asgärd a déjà 3 enfants, de son premier mariage. Erin, son aîné, presque aussi âgé qu'elle. Un homme de grande envergure qu'elle observe du coin de l'oeil. Un descendant qu'elle n'apprécie que peu. Kalix, ensuite, une fille. Une femme, désormais, qui ne cesse d'enfanter. Leos, le troisième, petite égérie encore solitaire qu'elle s'amuse à obséder. De son ventre, Nikolaï n'a sorti aucun héritier. Petits princes avortés, Irvine, Dmitri et Gellert, petites figures ensanglantées. Noyé, Irvine. Étouffé, Dmitri. Poignardé à même le ventre, Gellert. Seule rescapée, sa dernière fille, sa Princesse, sa future Reine. Celle qui survécut au couteau. Celle qui s'acharna pour s'extirper de ses tripes. Sadjaï, et ses trois ans de beauté.

Compétences magiques et baguette : Le plus tôt possible, Irvine Tolstoï offrit une baguette à sa fille. Immédiatement, lorsqu'elle découvrit ses premiers pouvoirs. Le père était fier. Il mit, comme pour tous ses enfants, un prix considérable dans l'arme éternelle de Nikolaï. Il est allé loin, pour lui permettre de trouver une baguette à son effigie. Celle qui la choisirait. Celle qu'elle choisirait en retour. Elle a mis plusieurs mois à la rencontrer. A croire que n'importe quelle baguette ne lui conviendrait pas.

Chêne Europe, en apparence. Nikolaï ne fut pas très impressionnée. Plutôt déçue, même, car voilà bois plutôt commun. Celui qui ne coûte pas si cher. Mais Irvine, lui, connaissait bien l'écorce et ses secrets. Il en sourit, si bien que Nikolaï finit par sourire aussi. Sans savoir vraiment pourquoi. Une baguette plutôt longue, avoisinant les 30 centimètres, pour une flexibilité épatante. « Voilà qui nous mène à une certaine évidence... » a dit Gregorovich, lorsqu'il a déposé la baguette dans ses mains frêles. « Cette baguette est faite de Chêne Europe. Un bois offrant une grande amplitude aux sorts offensifs. Mais il est encore plus impressionnant de savoir, que son coeur, lui, a été fabriqué grâce aux écailles d'un Ajatar. Vous connaissez bien évidemment cette créature maléfique, vos parents ont bien du vous conter quelques histoires et légendes à son propos. Figurez-vous, Mademoiselle Tolstoï, qu'il est très rare de pouvoir se procurer tel trésor pour en réaliser, finalement, une baguette. Celle que vous tenez entre vos mains est tout à fait unique en son genre, bien plus particulière que toutes les baguettes qui lui ont servi de voisines. Vous serez amenée à faire de grandes choses, c'est certain. De grandes choses, oui, mais aussi noires que la baguette qui vous a choisie... »

La Grande Guerre : On se souvient de la Grande Guerre comme des tranchées et des mitraillettes. Des cadavres, empilés. On met au devant de la scène une certaine horreur, qui en cache pourtant des dizaines d'autres, bien plus traîtres, bien plus sales. Au prémices, en 1914, Nikolaï quitte son chaleureux confort de noble russe pour entrer dans l'armée moscovite. Si elle le fit, ce fut pour sauver son père, Irvine Tolstoï, désormais prisonnier de guerre en Allemagne, tandis qu'il représentait leur pays natal pendant un congrès. L'injustice allemande était si flagrante, que Nikolaï devint soldat en à peine quelques mois, avant d'être envoyée sur le front.

Avec elle, chacun de ses frères, et même quelques cousins. Tous étaient là pour défendre leur pays, mais aussi leur patrie. Envoyés en premier lieu en Autriche, premier champ de guerre de la Russie, il n'y eu aucune sorcellerie, aucune magie pour tenter de survivre. Seulement la violence et la douleur. Ainsi, Nikolaï laissa entrer les atroces souvenirs de la guerre. Et plus jamais elle ne les oublia. Il fut un jour plus difficile que les autres. L'un de ses cadets, Leondäs, vit sa tête quitter son corps d'une explosion de mortier. Nikolaï a été témoin. Et le temps de chercher son frère dans les décombres, une balle vint se loger dans l'abdomen. Pour signer une belle cicatrice du jour où elle a vu son frère mourir. Rapatriée dès la fin des hostilités de la journée, elle se guérit pendant près de deux mois avant de retourner sur le terrain.

Mais cette fois-ci, elle accompagne les moscovites jusqu'en Allemagne. Quelques visages cagoulés qui tentent de passer les frontières, histoire de trouver des informations en se faisant passer pour des Allemands. Nikolaï se faufila à Leipzig au bout de 83ème jour de recherche. Mais, malgré sa prudence, et malgré sa discrétion, elle fut capturée à l'aube du 86ème. Emmenée dans le camp de Ingolstadt, à plusieurs centaines de kilomètres de Nuremberg, elle vit en captivité pendant un an. L'année 1916 est pour elle un martyr qu'elle ne pardonnera jamais. Elle ne parle d'ailleurs que très peu de cette période, gardant jalousement les faiblesses laissées sous sa chair. Ce que l'on peut dire, seulement, c'est que c'est durant cette période qu'elle a été torturée, violentée, et affamée, les cicatrices qu'elle porte témoignant de ces faits. L'on sait aussi que les prisonniers qui l'accompagnaient dans ce camp l'appelèrent "Colonel".

En 1917, tandis que la Grande Guerre semble prendre un nouveau tournant, Nikolaï est dans l'ignorance totale. Jusqu'au mois de mai, lorsque ses hommes, membres de l'Einsicht russe, et surtout partenaires fidèles de la Russie, viennent mettre à sac Ingolstadt pour la libérer. Elle est raccompagnée en Russie, prise en charge par son frère, Dmitri. Mais les séquelles de la Guerre ne l'ont jamais délaissée. Jamais elle n'a oublié. Jamais elle n'a pardonné.

Noblesse : Autrefois, petite princesse. Si Irvine Tolstoï a grandi parmi la noblesse, il a bien inculqué les principes de sa charmante famille à ses enfants. Dmitri fut certainement l'enfant ayant l'éducation la plus difficile. Des quatre enfants de la fratrie, il fut le plus tourmenté par son père. Chaque jour était une nouvelle épreuve pour obtenir la fierté de la famille. Chaque nuit, un énième cauchemar que d'échouer. Nikolaï n'était qu'une fillette lorsqu'elle a vu son frère prendre des coups de ceinture pour la première fois. Quelques années plus tard, devenue enfant, elle vit les cicatrices de sortilège sur ses bras. Elle n'en dit cependant jamais rien. Si la vision fut difficile à accepter, elle semblait normale dans leur monde.

Nikolaï, elle, était censée être un fils. Un autre fils prodigue. Les femmes, chez les Tolstoï, ne sont qu'alliances à proposer à quelques voisins. Dots multiples qui renforcent les amitiés. Irvine n'était pas très emballé à l'idée d'avoir une fille, lui qui rêvait secrètement d'une fratrie uniquement masculine. Lui qui souhaitait voir chacun des membres de sa progéniture prospérer et contrôler. Lorsqu'il entrevit pour la première fois la petite, il ne sut pas tout de suite l'aimer. Si bien que, de toute la noblesse, elle fut certainement la moins épanouie. Oh, elle en connaît bien les ficelles. Il lui a appris les manières d'un homme. Comme un fils, qu'il l'a traitée. Lianse avait beau tenter de remettre les choses dans le bon ordre, rien ne put lui faire changer d'avis. Nikolaï portait le nom d'un homme, et c'est en homme qu'elle fut éduquée.

Ainsi, Irvine lui enseigna longuement les manières masculines de la noblesse. Peu importe ce que disaient les autres ministres et nobles de pacotille, ils se trompaient tous ! Pas de baiser sur le revers de la main pour Nikolaï, une courte révérence ou une poignée de mains. Pas de robes fantaisistes et trop virevoltantes, non, des tenues droites, serrées, qui ne laissaient que rarement entrevoir sa poitrine naissance. Mais les années ne purent la cacher bien longtemps de l'image de la femme qu'elle était. Si bien qu'Irvine s'en détourna définitivement, dès ses 14 ans, tandis qu'elle s'embellissait. Elle n'était plus son fils, elle n'était qu'une fille. Et elle devrait prouver sa masculinité en déjouant les pièges de la féminité.


État de santé : Pas de maladie psychologique. Ou du moins l'a-t-on dit lorsqu'elle a passé des examens poussés en revenant de la Grande Guerre. Non, Nikolaï n'est pas malade. Elle est elle-même. Elle est ce passé qu'elle transporte, ce présent qu'elle fait vivre, ce futur qu'elle entrevoit. La violence s'est installée naturellement. A trop la heurter, Nikolaï a laissé la douleur tatouer son âme. Elle la transporte et la chérit depuis, comme un enfant qu'elle aura adopté dans ses heures les plus sombres. Ces ténèbres ont pénétré ses pores et y ont installé le sadisme. Elle aime la vengeance, elle aime la mort, tant elle les a côtoyées, tant elle les a évitées. Elle se joue de la mort pour mieux la berner par la suite. Une manière plutôt perverse et étrange de lutter contre sa propre peur de mourir.

Pas de maladie physique. Mais les cicatrices multiples sur le corps. Une trace de balle, entre les côtes, témoin du champ de bataille qu'elle a arpenté avec son frère. Ce même univers où elle vit Leondäs tomber. Cette trace qu'elle contemple, qu'elle caresse, pour mieux se rappeler de ce qu'elle a perdu ce jour-là. Multiples empreintes de poignard sur les cuisses et sur les bras. Solstices d'autrefois lui ayant charcuté les veines. Ces nuits noires qu'elle a préféré taire, mais qui la poursuivent encore dans ses cauchemars.


ANECDOTES
1. Si Nikolaï tue ses nouveaux-nés, cela n'est pas anodin. Irvine Tolstoï, père peu charmant de Nikolaï, lui a laissé dans l'âme l'ignominie d'être une femme. Et si la jeune fille accepta cet héritage pendant son adolescence, elle fut tourmentée par la suite. Elle, femme accomplie, femme puissante, a prouvé sa valeur, a prouvé sa force. Elle, mérite sa place. Et ainsi, femmes, Ô Femmes, sont devenues à ses yeux des pièces aussi maîtresses que les Hommes. Alors, lorsqu'une fille est sortie de son ventre, elle n'a pu se résoudre à la tuer. Seule une femme prendra sa place. Seule une femme héritera de son Empire. Et cette femme, cette femme sera Sadjaï.

2. Les origines russes de Nikolaï sont enfouies en elle. Les traditions et coutumes ont migré jusqu'en Allemagne. Comme une Russe de pure souche, sa véritable nature lui dicte d'être peu chaleureuse en public, car il est là étrangeté de paraître. A ses yeux, il est important de n'être soi-même que dans les lieux privés, loin des regards qui se veulent indiscrets. Loin, également, des regards, les échanges tactiles. Seuls ses proches les plus fidèles, et ceux qu'elle aime le plus, pourront recevoir une accolade ou un léger baiser. - Si les coutumes de la Russie ont suivi Nikolaï, les habitudes l'ont aussi fait. Grande amatrice d'alcool fort, c'est bel et bien dans la vodka qu'elle se réfugie à ses heures perdues, bien que le cliché la fasse elle-même rire. Il n'est pas rare de la retrouver dans son petit salon, à siroter un verre avec une cigarette. Seuls quelques membres éminents de son coeur savent qu'elle est plutôt du genre à enchaîner les shooters, lorsqu'elle entre dans une colère noire, ou qu'elle fête un meurtre. - Nikolaï parle bien entendu couramment le Russe, et c'est dans cette langue qu'elle octroie des surnoms, qu'elle insulte, qu'elle réfléchit, qu'elle prie et qu'elle demande pardon. - Si ses parents étaient orthodoxes, et qu'elle a reçu tous les principes de cette religion étant enfant, Nikolaï s'est écartée du chemin de Dieu depuis la guerre.

3. Nikolaï hait les chouettes depuis que l'une d'entre elle a osé la mordre pendant sa troisième année à Durmstrang. Depuis qu'elle a quitté sa scolarité, elle a décidé de s'acoquiner d'un oiseau plus intelligent, et plus emblématique de sa personne. Elle a désormais, pour les missives destinées à Anke Sternberg, un corbeau qu'elle a nommé Ten. De quoi laisser présager son règne lorsqu'elle s'adresse à la Reine du Roi.

4. Nikolaï a reçu un entraînement magique et militaire strict et mené par des hommes puissants. Elle est devenue une machine qu'on redoute pour ses capacités particulières. Avec une baguette, difficile de savoir ce qu'elle va faire. Elle préfère de loin la magie noire, et n'hésite pas à utiliser des sortilèges impardonnables. Elle a l'art de déstabiliser son adversaire grâce à la manipulation et la ruse. Ses concurrents ont d'ailleurs tous noté qu'elle sourit lorsqu'elle s'emploie à agresser quelqu'un. Sans baguette, elle reste un adversaire de taille, car elle sait manipuler les armes blanches, et surtout parce qu'elle possède un pistolet qu'elle garde toujours contre sa cuisse. Aucune personne, jusqu'à aujourd'hui, n'est parvenu à la défaire de cette compagne de fortune qu'elle chérit tant.

5. Nikolaï paraît être sûre d'elle. Mais s'il y a bien un domaine qui la fait flancher, c'est l'amour. N'ayant eu que peu de notions concernant ce sentiment, elle est une femme bien maladroite et surtout perdue lorsqu'elle ressent telle chose. Ainsi, si elle est persuadée d'aimer quelqu'un, elle ne parvient pas forcément à faire bien les choses, et a tendance à briser ce qu'elle tente de construire. Elle pense aimer Gellert Grindelwald, mais depuis qu'il l'a laissée pourrir en tant que prisonnière de guerre, elle n'est plus sûre de rien. Quant à savoir si elle pourrait véritablement aimer quelqu'un, il se trouve que c'est le cas. Elle en aime, certains, ou du moins le croit-elle. Mais elle sait que s'épanouir dans une relation peut être une faiblesse, mais surtout une promesse de destruction. Elle qui ternit tout ce qu'elle touche, ne sait ni dire qu'elle aime, ni dire qu'elle hait.

6. Le surnom de La Manticore n'a jamais semblé vraiment anodin. Qui le lui a donné, tout le monde l'ignore. Mais tous savent pourquoi. Si sa réputation laisse bel et bien présager de ce qu'elle est, elle reflète également toutes les formes hybrides de l'animal. Lion, pour sa beauté, son mystère, sa majesté. Scorpion, pour son danger, son poison, son sadisme. Humaine, pour sa manipulation, son intelligence, son contrôle. L'on dit que c'est l'un de ses soldats qui lui offrit ce nom. L'on dit que c'est celui qui l'aurait vue abattre son bourreau. Elle chantait, témoigne-t-il. Elle chantait en tuant. Et elle chante encore lorsqu'elle fait couler le sang.

7. Depuis que Gellert Grindelwald a été capturé, Nikolaï est entrée dans une fureur noire. Elle ne parvient quasiment plus à se contrôler, si bien qu'elle se demande qui sont ses véritables alliés. Principale figure de son hésitation : Anke Sternberg. Fascination et déception. Elle l'a vue rater Nuremberg, elle l'a vue laisser leur Roi se faire enlever. Alors, malgré tout l'amour que la Reine porte à leur Roi, Nikolaï se demande si elle est véritablement capable de le libérer. Encore indécise, la Russe réfléchit de son côté. Si bien qu'on pourrait la croire ennemie de l'Einsicht. On la voit néanmoins très régulièrement auprès de la Cardinale, cherchant encore des réponses à des questions inassouvies. Car au-delà de ces interrogations concernant la Libération, Nikolaï a des questions plus difficiles et plus oppressantes encore dans l'âme. Gellert est-il réellement ce qu'il prétend être ?


CHRONOLOGIE

1879 Naissance de Dmitri Tolstoï, fils de Irvine Tolstoï et Lianse Azarov, premier-né et héritier, à Moscou, en Russie.

1883 Naissance de Nikolaï Tolstoï, fille de Irvine Tolstoï et Lianse Azarov, seule fille de la fratrie, à Moscou, en Russie.

1886 Naissance de Leondäs Tolstoï, fils de Irvine Tolstoï et Lianse Azarov, second fils, à Moscou, en Russie.

1888 Naissance de Vassili Tolstoï, fils de Irvine Tolstoï et Lianse Azarov, dernier fils, à Moscou, en Russie.

1886-1891 Nikolaï grandit dans un Manoir à Moscou et obtient les principes d'éducation de son père, Irvine. Elle est considérée comme un garçon. Elle demeure une enfant solitaire, ne partageant pas réellement le quotidien de sa famille.

1891 Nikolaï entre en Cycle Un à Dumstrang.

1893 Âgée de 10 ans, Nikolaï obtient une baguette magique achetée chez Gregorovitch, en Allemagne.

1896 Nikolaï entre en Cycle 2 à Durmstrang. Elle prouve immédiatement ses grandes capacités en atteignant la tête du classement dès sa première année. Elle s'entraîne beaucoup à la magie en dehors des cours, et pendant les vacances où elle réalise plusieurs duels contre ses frères et son père.

Octobre 1899 Nikolaï entre en Troisième Année de Cycle Deux, et toujours en tête du peloton, fait désormais partie de la Classe Etoile, grâce à ses résultats excellents, et l'argent de son père. Elle choisit de continuer avec le Cursus des Duels.

Décembre 1899 Alors que Nikolaï parcourt les extérieurs de Durmstrang, de nuit, pour s'entraîner, elle fait la rencontre de Gellert Grindelwald. Celui-ci profite de son âme quasiment vierge pour la prendre sous son aile et lui inculquer les principes de la future Einsicht. Elle devient son élève pendant près de 2 ans. Il lui enseignera l'Occlumencie et la Magie Noire.

1900 Nikolaï obtient son diplôme et débute son Cycle 3.

1905 Grâce à 5 années sans aucune vie sociale et aucune visite de sa famille, ainsi que de nombreuses fourberies afin de prouver sa valeur, Nikolaï termine son Cycle 3 à la fin de sa 5ème année. La fierté de la famille est si grande qu'on lui propose de rejoindre le Gouvernement Russe dès son retour chez elle.

1905-1914 Pendant neuf ans, Nikolaï Tolstoï rejoint la Chambre Basse du Gouvernement Russe, en compagnie de son père, Irvine, et de son frère, Dmitri. Son père tente de la marier à plusieurs reprises, mais elle refuse toujours les potentiels époux qu'on lui propose. En parallèle, elle rejoint l'Einsicht Russe, créé par Gellert, et jure fidélité à celui-ci. Elle obtient rapidement les faveurs de plusieurs soldats partageant son univers militaire, et elle forme un groupe de 4 personnes.

1913-1914 Nikolaï reçoit un entraînement militaire poussé pour se préparer à la Grande Guerre.

Août 1914 Nikolaï et son frère, Leondäs Tolstoï, sont envoyés sur le front de l'Est de l'Autriche pour s'employer à la guerre. Ils tiennent sur le champ de bataille pendant près de 2 mois. En octobre, Leondäs est tué par un mortier sous les yeux de Nikolaï. Sous le choc, elle prend une balle dans les côtes et s'effondre. Elle est rapatriée en Russie les jours suivants.

1914-1915 Nikolaï retrouve les murs de son logis à Moscou, où elle est prise en charge par son aîné, Dmitri. Elle obtient des soins poussés pour éviter les séquelles potentielles de la balle reçue. Pendant ce temps, Irvine Tolstoï est fait prisonnier de guerre en Allemagne.

Mars 1916 Nikolaï se porte volontaire pour traverser la frontière allemande et se faufiler dans les rangs ennemis. Elle est envoyée à Leipzig, où elle passe 85 jours incognito. Au 86ème, elle est appréhendée par les autorités et conduite dans le camp de prisonniers Ingolstadt.

Mars 1916 - Janvier 1917 Nikolaï demeure prisonnière. Elle est de nombreuses fois affamée, violentée et torturée pour son mauvais comportement et les informations potentielles qu'elle possède. Elle sauve de la violence à plusieurs reprises certains de ses camarades. Ces actes de bravoure lui vaudront le surnom de "Colonel".

Février 1917 Le groupe de soldats formés à l'Einsicht intervient dans le camp et libère les prisonniers. Nikolaï est ramenée en Russie d'urgence pour être soignée. Depuis lors, elle a nommé son groupe les Iskupiteli, traduction de "Rédempteur" en français.

1917-1918 Jusqu'à la fin des hostilités, Nikolaï demeure à Moscou, auprès de Dmitri. Celui-ci rejoint les Iskupiteli, et l'Einsicht.

1918 Nikolaï demande au Gouvernement Russe de prendre la place de son père en tant que Représentante de la Russie auprès le Gouvernement Sorcier Allemand. Elle obtient l'aval de ses pairs et s'installe donc à Berlin avec son frère, Dmitri, et devient Diplomate auprès du Ministère des Affaires Etrangères.

1919 Nikolaï se rend au Siège de l'Einsicht, où elle est accueillie d'une accolade par Grindelwald lui-même. Elle y fait la connaissance de Anke Sternberg, à qui elle se lie profondément pour sa position fidèle auprès de leur Leader. Elle rejoint la Bienfaitrice en tant que Ascète.

1920 Nikolaï assassine la Dame de Stuttgart et épouse le Burgraff, Asgärd Von Waterberg. Elle s'installe dans le Bourg où elle débute son règne.

1921 Nikolaï donne naissance à son premier fils, qu'elle nomme Irvine, et qu'elle noie à peine sorti de son ventre.

1923 Nikolaï donne naissance à son second fils, Dmitri, qu'elle étouffe sans vergogne.

1924 Enceinte de jumeaux, Nikolaï se poignarde le ventre pour tenter d'avorter. Elle donne naissance à un mort-né, Gellert, et à une fille, toujours en vie. Pour sa bravoure et sa force, elle l'accepte en tant qu'héritière, et la nomme Sadjaï.

Janvier 1927 Alors que Gellert Grindelwald est arrêté, Nikolaï tourne le dos aux Branches de l'Einsicht, déçue par leur inefficacité. Seule Branche encore dans son estime : la Bienfaitrice, bien qu'elle soit beaucoup plus cassante et méfiante depuis l'événement.

Ajourd'hui Nikolaï a commencé à ouvrir ses portes aux membres des Iskupiteli. Ils sont déjà 3 à avoir passé la frontière et à s'être secrètement installés à Stuttgart.



HRP
Pseudo : Samy, c'toujours moi ! Âge : 22 ans. Personnage : Inventé avec l'aide de pleeeein de gens  kr  Face claim : Charlize Theron  fire  Credits : Avatar par DANDELION (bazzart), Gifs d'origine inconnue, tirés du film Atomic Blonde ! Où avez-vous connu le forum : C'est mon amoureux  hinhin  Avez-vous des multicomptes : Kora Schäfer  amour  Comment décririez-vous votre rythme RP : à la pointe  superman Commentaire : Je ne puis que me dédoubler pour redoubler de bisous baveux sur ce forum  plz

- ♦ -


MANTICORE
Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyJeu 12 Avr - 13:29

kyah kyah kyah kyah bave bave bave bave bave amour amour amour amour amour amour love love love love love love nom nom nom nom nom

Vouala. C'est tout. (Pour l'instant)

- ♦ -


   
god complex


Let them burn, then.


 
(c)miss pie


Spoiler:
 

   
Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyJeu 12 Avr - 18:21

LA VOILAAAAAA. Hâte de me poser pour lire tout ça en détail gngngngngng. hiii Rebienvenue ma belle, héhéhé, tu pues le swag. hehe

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest

Konrad Reinhardt

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyJeu 12 Avr - 18:27

OMG C'est déjà tout rempli gngngngn ** kr hâte de lire tout ça, ça a l'air d'envoyer du lourd jpp gah gah parce que déjà tolstoi + colonel + diplomate non mais plz kr bave
Rebienvenue la belle en tout cas avec ce perso bien stylé **

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...

Ahren Hafner

Ahren Hafner
Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyVen 13 Avr - 23:38

Pinaise, ce nouveau perso est juste love love Rebienvenue chez toi. kyah kyah

- ♦ -

Amare et sapere vix deo conceditur
Everybody knows that the Plague is coming. Everybody knows that it's moving fast. Everybody knows that the naked man and woman are just a shining artifact of the past. Everybody knows the scene is dead. (c)lazare.

Walter Davis

Walter Davis
Einsicht | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptySam 14 Avr - 9:09

Agrougrouuu, ce perso ! sex Qui plus est avec un merveilleux choix de faction... EINSICHT MICHT. (c'est juste que ça rime, je ne sais pas si ça existe bas )
Rebienvenue parmi nous, en espérant te croiser en jeu (Walt appréhende un peu plus mais bon, il commence à se faire aux dominatrices, n'est-ce pas) ! fun
Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptySam 14 Avr - 11:27

DU LOVE
et de la haine, un peu, parce que rien n'est simple
MAIS CE PERSO, GAH
je suis sous le charme smug

bon retour parmi nous, elle me vend du rêve !

- ♦ -

+ i bow for nobody +

tell me everything will be alright
tell me we'll prevail

Spoiler:
 
Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptySam 14 Avr - 21:57

Vous êtes déjà beaucoup trop mignons, tous. stp stp stp stp

@Anke Sternberg : Gare à vos fesses, Cardinale, il faudra choisir quelle tête ensorceler, héhéhé ! Alors, Lion, Humain ou Scorpion ? Se méfier de la Manticore | Nikolaï 1867798101 Se méfier de la Manticore | Nikolaï 1867798101 J'ai assoupli le bazar pour qu'on se rapproche du lien dont on avait parlé, mais je suis sûre que ça va être chaotique et sexuel parce que la Cardinale est trop sex pour Nikolaï fire fire fire fire fire

- ♦ -


MANTICORE

Konrad Reinhardt

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï EmptyDim 15 Avr - 18:36

REVE T'OUVRE SES PORTES
NON MAIS CETTE FEMME jpp gah Déjà l'explication sur pourquoi elle n'aime pas les chouettes et utilise un corbeau je mdr muaha muaha j'adore. Et les daddy issues mmmh miam slurp1 slurp1 Non mais son père était un sacré morceau jpp, et la Grande Guerre pleure pleure la bichette gaah she must be protected (quoique...) (elle fait quand même majoritairement peur mdr) ET C'ETAIT QUOI LE PRENOM DONNÉ A SON FILS MORT NÉ ? OMG MAIS QUELLE GUEUSE jpp mdr elle m'a tué.

Rebienvenue chez toi la belle, je te mets rapidos ta couleur et ton rang, va vite rager dans toute l'Allemagne kr heart


Félicitations, tu es validé(e) ! Avant de te ruer dans la zone rp cependant, une petite chose s'impose, le recensement. Merci de bien vouloir passer dans ce sujet afin que nous puissions t'ajouter à toutes les listes nécessaires. Si tu fais partie d'un ou de plusieurs Sous-Groupes va finaliser ton inscription en postant dans leur sujet, et commencer à t'intégrer auprès de tes pairs. Une fois cela fait, nous te conseillons d'ouvrir une fiche de liens afin d'augmenter ton carnet d'adresse. C'est aussi un moyen idéal de trouver des partenaires RP !
Nous te conseillons d'ailleurs, avant de commencer à rp, de bien prendre soin de vérifier la période de jeu en cours afin de bien savoir comment dater tes sujets.

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: Se méfier de la Manticore | Nikolaï   Se méfier de la Manticore | Nikolaï Empty

Se méfier de la Manticore | Nikolaï

Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Fier d'être brigand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: