AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands

Revelio

MessageSujet: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 0:35


JADEFLUFF, ARIEL JASMIN HAKU
MARGINAUX ☾ AUTRES



« curtsied when you have, and kiss'd
the wild waves whist. »


INFORMATIONS
Nom ◆ JADEFLUFF. (duvet de jade). l'appellation est énigmatique, inconnue de tous au sein de la société sorcière ; hélas. autrefois, je quêtais des sorciers apparentés, espérant trouver ne serait-ce qu'un mage, trois fois rien. en vain. je suis l'exception à la règle, celui que l'on regarde de travers parmi les miens, ne sachant dire si ces capacités surnaturelles sont incroyables ou misérables. pour ma part, je dois dire que j'en suis plutôt fier aujourd'hui. je ne veux aucunement changer ce côté qui est devenu une trivialité. à quoi bon renier ce que l'on est ? il faut aller de l'avant et oublier les futilités. cela ne me changera point à l'avenir.
Prénoms ◆ ARIEL. (lion de dieu). un titre qui peut aussi bien évoquer une créature des mers, quêtant son prince charmant, que l'esprit asservis issu des œuvres shakespeariennes. dans tout les cas, ce nom conviendrait probablement bien plus à un monstre surnaturel qu'à un homme et pourtant, je me suis habitué à être nommé de la sorte. je devrais même dire qu'il me convient parfaitement. sans doute par fierté de part ses origines littéraires ; artistique. ou grâce au temps seulement. JASMIN. (fleur). les premières secondes de la vie sont, peut-être, le tableau le plus fidèle de ce que c'est la fragilité d'une créature humaine. on admire le poupon qui sommeille face à vous, semblablement à une pousse parmi tant d'autres. on ne sait comment le maintenir, de peur de le briser entre nos doigts aussi aisément qu'une tige. sa peau est aussi délicate qu'une pétale sur son réceptacle floral et ses mouvements incertains rappellent la plante se laissant ballotter au gré du vent. pour mon deuxième titre, mes géniteurs décidèrent de me nommer jasmin ; impératrice en matière de parfumerie, elle incarne également en tant que symbole la beauté et la tentation féminine. HAKU. (blanc, innocent, maître). qualifié de trop. nomination exotique, qui plus est. mes géniteurs désiraient quelque chose qui sortirait de l'ordinaire. mais rares sont ceux qui connaissent cette appellation que j'évoque de temps en temps ; lorsque je me présente pleinement. je trouve qu'il est bien trop pompeux pour un homme de ma condition. les nobles pourraient jalouser une qualification si longue. et je ne veux pas m'attirer des ennuis avec eux.
Surnom ◆ ARI. (aigle, lion). trois lettres. une écriture différant du prénom original. appellation d'un magicien moldu ou d'un élu adolescent futur. je n'ai jamais vraiment aimé les surnoms outre si l'on oublie les pseudos de scènes ou quand la situation l'exige et qu'il faut voiler son identité pour mieux préserver sa sécurité. je ne ferais guère de procès à mes plus proches amis mais pour les autres, je les pousserais à se rappeler de ma nomination véritable. oui. me donner un autre titre, signifie rentrer au sein d'un cercle plus intime.
Lieu & date de naissance ◆ 11/12/1897, LONDRES. la terre était enveloppée dans son linceul de neige, en plein milieu de la nuit. on avait le sentiment que tout le monde était endormi, que le temps s'était arrêté afin d'admirer la créature qui connaissait les premières heures de sa vie. tous sauf ma mère, qui elle, souffrait de ma naissance prochaine. rugissant en comprimant les poumons de toute ses forces. je finis alors par apparaître progressivement, ne réagissant pas dans un premier temps, il a fallu me ballotter pour qu'enfin, je puisse réaliser ce qui était en train de m'arriver. un changement de milieu, de cosmos. je pouvais enfin crier, arrêter de faire le mort, accepter mon sort. trop tard pour faire marche arrière.
Métier ◆ ARTISTE DE CABARET. je suis une créature exposée à la vue de tous, sous les feux des projecteurs. un sujet d'attention afin de divertir la plèbe et parfois même, la haute société. je fais parti de ces extravagants existant dans un autre univers inaccessible aux insensibles. je suis le poète maudit, incompris, que l'on hait ou que l'on admire. bien souvent, je suis d'avantage considéré en bête de foire ou en oiseau rare. on imagine guère un homme se parer d'autant de paillettes et d'accessoires, même si le cabaret invite toujours le spectateur à sortir de ses journées triviales pour observer ce qu'il y a de plus beau en une soirée ; des poupées bien déguisées. de honteux fantasmes glorifiés.
Lieu d’habitation ◆ BERLIN, BERLIN. je ne pouvais pas trouver meilleur milieu pour m'expatrier. berlin, c'est comme un pays des merveilles où les mœurs semblent bien plus libres et où les jeunes se retrouvent chaque soirs pour se divertir jusqu'à pas d'heure. on pourrait croire que je pourrais me sentir dépaysé après avoir quitté mon pays natal, mais outre le barrage de la langue, je me suis rapidement fait à l'ambiance, tombant en amour pour ce pays que l'on a longuement combattu. je n'ai que faire du passé, préférant fermer les yeux sur ce qui a pu être commis. venir ici, m'a également permis de me défaire de l'autorité parental pour prendre des décisions de part moi-même. je me sens libre.
Statut de sang ◆ NÉ-MOLDU. ou sang-de-bourbe. cruor de la vermine. créatures damnées que l'on sacrifie sur l'autel afin de repaître les déités dans leur empyrée. il fut un temps où je maudissais ma lignée. néanmoins aujourd'hui, je suis fier d'être ce que je suis, spéculant sur l'importance de ce flux de vie carmin et me rendant compte de l'horrible vérité : qu'importe son origine, l'aspect sera toujours le même ; d'un diapré rougeâtre et d'une pureté bassement mortelle. et si l'homme, dans toute sa déchéance, a trouvé le moyen de se repaître des âmes sacrifiées, du raisiné qui les anime, le sang ne classe aucunement le sorcier. même si, je dois bien l'avouer, je me considère chanceux - comme on a tendance à le répéter - d'avoir obtenu de telles capacités semblablement à un don inné.
Classe sociale ◆ MARGINAL. si ma nature d'animagus est, pour l'instant, ignorée, ce n'est guère le cas de ma nationalité. on ne saurait passer devant cet accent qui rappelle l'ennemi triomphant ni même ces attitudes ainsi que cet allure typiquement anglaise. et puis, il faut dire que malgré mes efforts pour parler l'allemand à la perfection, je fais quelques accrocs. aussi, je ne suis également point l'homme modèle que l'on attend au sein de cette société aux mœurs strictes. bien au contraire. et le pire dans tout ça, c'est que je ne cherche guère à plaire. non. je m'en amuse, faisant un pied-de-nez à ceux qui suivent l'étiquette.
État civil ◆ CÉLIBATAIRE. néanmoins, on ne peut pas dire que j'ai aimé personne, bien au contraire. j'ai contemplé beaucoup de visages et j'en suis tombé souvent amoureux. beaucoup me considèrent comme une fleur bleue instable. toujours en quête du compagnon parfait. et c'est vrai. hélas, si je prends le temps d'examiner la surface d'un être, je ne prends guère le temps de faire plus ample connaissance. et cela peut me jouer des tours. parce que la vie n'est pas un conte de fée. mais je ne désespère pas. jamais. je recommence.

Éducation ◆ EX-SERDAIGLE, POUDLARD. la maison des oisillons. c'est sans doute ma créativité et ma persévérance qui poussa le choixpeau vers une telle maison. pour le reste, on ne pouvait pas dire que je fus le plus sage d'entre tous. un véritable trublion, ça c'est sûr. car si je démontrais un intérêt certain pour ce nouveau monde qui s'offrait à moi, je faisais également tout ce qui était en mon pouvoir pour en savoir plus. toujours plus. je voulais savoir comment un arbre pouvait-il se mouvoir, le nombre de créatures incroyables que l'on pourrait découvrir seulement en visitant la forêt interdite ; allant jusqu'à lire des tonnes et des tonnes de bouquins afin d'exploiter au mieux mon potentiel magique. j'étais l'élève studieux. trop studieux. et je dois dire que cela ne fut que les prémices de ce que je suis devenu aujourd'hui ; un homme en quête de puissance sorcière, découvrir le fonctionnement de notre univers. qui sait. devenir une déité terrestre, poussé par un délire mégalomane. une ambition qui, d'ailleurs, a été également senti par le choixpeau qui a bien failli m'envoyer chez les serpents.

Opinion politique ◆ AUTRE. je dirais que je préfère fermer les yeux sur les actualités et me préoccuper de mes propres affaires plutôt que de prendre parti au sein d'un camp en prenant de gros risques. j'aime l'ordre, la paix. aussi, peut-être vaut-il mieux accepter la mise en place d'un tel gouvernement,  où les nobles possèdent le pouvoir même s'il est discriminatoire ? pourtant, l'einsicht et son idéologie me touche aussi. de part son envie de quête d’artefacts dans un premier temps. mais aussi par le but final de voir les créatures obtenir un peu plus de libertés. ce camp pourrait libérer les mœurs ; tendre vers un renouveau rafraîchissant qui ne ferait de mal à personne. on pourrait accepter de les suivre. au moins par curiosité. juste pour voir. voir ce que deviendrait le monde ensuite. je pense suivre mon instinct pour le moment et aller en direction des triomphants plutôt que de se condamner à cause de ses propres idées.

Réputation ◆ SECRÈTE. (actif, brave, divertissant, énergique, imaginatif, persévérant, raffiné, stratège, tolérant, volubile, arrogant, curieux, désinvolte, énigmatique, familier, fantasque, insouciant, provocateur, trublion, vaniteux.). à première vue, j'ai l'air d'une créature inoffensive, considérant les bonnes choses avec une bonne dose d'optimisme et oubliant les mauvais moments en les balayant simplement par un revers de la main. il paraît que je suis également de ceux qui sont un peu insouciant, la tête dans les nuages et bien trop expressif pour être incapable de mentir. si je suis donc apte à garder la tête froide qu'importe la situation ? impossible de retenir une seule larme. sans doute est-ce pour cela que j'ai choisi la voie de l'art, aussi. un grand sensible, dit-on. autant qu'une femme peut l'être. néanmoins, il ne faut pas se fier exactement aux apparences. car sous se masque fragile peut se cacher un être passivement agressif. si j'ai l'air d'oublier les travers que l'on peut me faire, je considère que la vengeance est un plat qui se mange froid. prêt à tout, je pense qu'il faut saisir l'opportunité lorsqu'elle se présente à nous. enfin, je suis une personnalité qui n'hésite pas à s'allier par pur intérêt que par réelle amitié. si je considère que dénoncer mon voisin peut me faire rentrer dans les bonnes grâces du gouvernement, je le ferais sans aucun doute. jouer les espions, écouter les ragots qui ne me concernent aucunement ; j'adore ça. enfin, si je cherche à cacher mes mauvais côtés et en particulier le libertinage dont je peux faire preuve, beaucoup peuvent en douter malgré tout. en tant que oiseau de nuit, il n'est pas difficile de deviner ce que je peux bien trafiquer outre mon travail. et puis, tout le monde le sait ça ; je suis un bon vivant, croquant son destin à pleine dent et profitant des festivités que peuvent nous offrir les contrées.

Particularités ◆ ANIMAGUS PAON BLEU. ils disent tous que le corps ne doit pas être touché. je l'ai fait, moi, le sang-de-bourbe. bien sûr, je dois dire que j'ai eu peur au départ. je me suis posé des questions. notamment au niveau des effets secondaires. certains en ressortent avec des séquelles terribles et cela aurait pu m'arriver à moi aussi. mais j'ai fini par y arriver. j'ai fini par être apte à prendre une forme animale. au départ, je fus cependant assez déçu de ma forme parce que je visais le summum de la transformation. un dragon. et hélas, à cause de mes aspirations folles, j'ai dû revoir mes méthodes avant de parvenir à la métamorphose finale. un oiseau qui se pâme, sortant le grand jeu pour séduire. aujourd'hui, je me rends compte à quel point cela me correspond. j'idolâtre la scène et l'attention qu'un publique pourrait me porter à mon égard. et puis, si la créature reste un volatile, il reste une majestueuse créature dont les traits sauront ravir les ornithologues. enfin, je me rassure car peu de sorciers peuvent se vanter de maîtriser une telle forme de magie. INTÉRÊT MAGIQUE. nonobstant, je ne peux me contenter du peu que je sais maîtriser. le monde magique est si vaste et si diversifié. les sorciers considèrent les créatures comme des monstres, moi je les perçois comme des merveilles qu'il faut étudier et comprendre. oui. je veux absolument tout saisir. tout maîtriser. jusqu'à la nécromagie qui me fascine et qui m'effraie en même temps. moi aussi je veux parler aux reptiles. moi aussi je veux être en mesure de percer le temps pour dévoiler l'avenir. je pense qu'à notre temps, il est encore délicat de perfectionner la magie lorsque les têtes couronnées considèrent qu'il faut y mettre le prix pour être un bon sorcier. mais l'on ne peut renier ce que nous sommes. la sorcellerie est un don qui nous est offert. il faut en profiter, il faut se perfectionner et dépasser les limites que l'on cherche à nous imposer. il faut avoir pitié des moldus qui ne peuvent avoir le contrôle sur cet occultisme. mais si nous, nous en sommes apte, c'est que l'on a le pouvoir de devenir meilleur, parfait, divin.

Sous-groupes ◆ AUCUN. je préfère m'enfermer dans le monde de la nuit et du spectacle plutôt que de prendre parti. certains ne peuvent s'empêcher de rejoindre un clan, par besoin de sociabilité, d'être intégré ; par crainte de se retrouver seul un jour, pour toujours. moi, je suppose qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. que si l'on ne peut accepter tel que vous êtes, à quoi bon ? et puis, vos alliés, ils peuvent toujours vous trahir et comploter. un jour ils sont proches et le lendemain, ils vous donnent un coup de poignard dans le dos. bien évidemment, je ne dis pas que je resterais de marbre face aux quelques propositions que l'on pourraient me faire afin que je finisse par céder. néanmoins, je choisirais toujours en fonction de ma faveur. du moins, je ferais en sorte à ce que cela soit le cas. quitte à ce que cela soit moi qui tienne la lame.




THEMES

Vie quotidienne : NOCTURNE. le jour, j'ai tendance à être une loque, fatigué du lendemain de soirée. il m'arrive parfois de quitter la maison pour profiter malgré tout de la journée en voltigeant ici et là à travers la ville, mais c'est vraiment pendant la nuit que j'existe. c'est la nuit que je travaille aussi. bien souvent, je me prépare avant de rentrer en scène. j'entraîne ma voix, mes pas de danse. je cherche à être au mieux de ma forme afin d'éblouir les clients ; comme d'habitude. s'il m'arrive d'être stressé, de foirer parce que je n'étais tout simplement pas prêt, bien souvent on reste malgré tout satisfait de mes shows. et quand tout ça c'est terminé, la soirée ne fait malgré tout que de commencer. j'en profite pour me détendre ; boire, aller voir mes collègues ; parfois aller voir mes admirateurs de spectateurs si j'ai décidé de rester dans la peau de mon personnage encore quelques temps. j'aime quêter les fans, les vrais. ceux qui vous dévorent du regard. ceux-là même avec qui j'adore discuter pendant le reste de la soirée. les relations peuvent aller plus loin si ces âmes de passage l'acceptent bien. et si je ne trouve vraiment personne avec qui papoter de tout et de rien, il me suffit d'aller autre part. après tout, berlin ne manque pas de lieux insolites à visiter. c'est bien pour ça que je suis venu ici, d'ailleurs.

La Grande Guerre : TRAUMATISME. je venais tout juste de devenir un homme lorsqu'elle débuta. j'avais les conditions requises pour partir me battre. si au départ, seul les volontaires se rendaient sur le front pour combattre l'ennemi, je ne pus malheureusement y échapper après les études alors que les années défilaient et que le manque d'effectifs manquaient cruellement au sein de l'armée britannique. beaucoup étaient fiers de servir leur pays. pas moi alors que je ne pensais guère avoir les capacités pour me battre malgré ma nature sorcière. et puis, ça faisait longtemps qu'elle avait débutée déjà et j'avais le sentiment qu'elle ne s'arrêterait plus jamais. qu'à la rigueur, jamais je n'aurais eu la chance de rester vivant pour m'en apercevoir. je me souviens alors de l'horreur du front et je me suis rendu compte à qu'elle point la vie est fragile. encore aujourd'hui, par moment, il m'arrive d'être sur mes gardes alors que la situation ne l'exige pas et de me réveiller en sursaut après un terrible cauchemar.

Compétences magiques et baguette : BAGUETTE. (bois de frêne, cœur plume de phénix, 27,94 centimètres, entêtée et fidèle, production de sorts élégants, flexibilité fragile). plus qu'un objet essentiel à un magicien, il est, pour moi, un bien précieux que je garde jalousement auprès de moi semblablement à un dragon qui préserve son trésor. et que dire de ma baguette. si elle viendrait à changer de propriétaire, elle perdrait de sa qualité comme l'indique la valeur de ce bois. et s'il m'a fallu du temps pour comprendre le fonctionnement d'un tel outil, jamais l'objet ne s'est montré têtu à mon égard. je pense qu'à ce jour, on peut se considérer comme deux camarades complices. l'instrument est comme l'extension de mon bras. si on oserait me l'arracher, c'est comme si l'on déroberait une partie de moi. que l'on me blesserait durement, fatalement. MAGIE. (métamorphose, vol, philtre, polynectar). durant mes études, je fus un garçon tout aussi avide de connaissances que brillant ! néanmoins, même si j'excellais dans certaines matières, ce ne fut point le cas pour d'autres. durant ma scolarité, je pus alors démontrer un don certain pour la métamorphose - qui s'affirme encore aujourd'hui grâce à mes talents d'animagus -. manier un balais fut également pour moi un jeu d'enfant. quant à l'élaboration de potions, ce n'est que très tardivement que j'ai su développer ces capacités ; admiratif devant les pouvoirs d'attraction des vampires, je me suis dis que je devais trouver un moyen afin de provoquer le même effet sur scène. aussi me suis-je entraîné à créer des philtres d'amour et hypnotiques pour pouvoir les glisser dans les boissons de quelques clients. quant à la potion de polynectar, c'est à cause par envies de travestissements ; pouvoir essayer des robes, des corsets, sans être jugé ; alors que cela ne me serait pas permis en tant qu'homme. parfois être aussi belle que peuvent l'être mes collègues féminins, les demoiselles, être aussi belle qu'elles.

Les Moldus et le Secret Magique : INUTILE. bien qu'ils diffèrent de nous sur plusieurs points, je ne peux m'empêcher de croire que nous restons malgré tout deux sortes d'individus de la même espèce et qu'il est plus que nécessaire de cohabiter un maximum avec eux, de les fréquenter. certes, tous ne seront pas prêt d'accepter de croire en notre existence quand d'autre se méfieront de nous, mais je suis sûr que cela ne sera qu'une question d'adaptation si l'on décidait de lever le secret sur notre existence. les moldus doivent savoir. mais il faut aussi leur expliquer que l'on ne désire aucunement être une menace pour eux. que même, les sans-pouvoir et les magiciens pourraient s'entraider afin de partager leurs connaissances respectives et évoluer au sein d'une société paisible. j'ai foi en ces individus. d'une part parce que le sang moldu coule dans mes veines et jamais je n'ai eu à rejeter ma nature sous prétexte que je me trouvais différent des autres personnes qui m'entouraient. qui plus est, le gouvernement fait peu de choses afin que les moins bien lotis puissent se faire une place dans le monde qui est le leur. briser la barrière qui sépare les deux univers permettrait ainsi une adaptation plus aisée de la populace sorcière lambda comme de la population moldu qui se posent d'innombrables questions actuellement à cause de l'einsicht. en somme, je ne vois que des choses positifs pour l'avenir.

Casier judiciaire : VIERGE. à croire mon casier, on pourrait croire que je suis un véritable petit ange, mais il en est rien. néanmoins, je ne suis pas un truand, non plus. je dirais qu'il m'arrive d'enquiquiner mon entourage lorsque j'ai un peu trop d'alcool dans les veines. qu'il m'est déjà arrivé de faire des tapages nocturnes lorsque quelques sorciers désiraient dormir. que je peux devenir un petit trublion sauvageons sur pattes lorsque j'ai besoin de me défouler tout simplement. mais malheureusement pour les autorités, je ne reste jamais en place. j'adopte un comportement lâche ; celui de la fuite, me faufilant à des endroits où je pourrais me glisser et si le besoin s'en faire sentir, je peux prendre ma forme de paon bleu s'il faut disparaître soudainement ; s'envoler royalement. on ne m'a pas encore attrapé donc, mais ça ne saurait tarder car à force de vouloir trop s'amuser avec le feu, on finit alors par se brûler, s'embraser et chuter misérablement.

Noblesse : CONVOITISE. hélas, je n'ai jamais porté de couronne, je ne suis pas né dans la bonne famille. moi, je fais parti de la plèbe. je plie le genoux face à ceux qui ont gagné à la loterie de la vie. parce que c'est ça, être noble ; être né dans la bonne famille. pourtant, ils semblent éternellement insatisfaits, quémandant toujours plus. oui, ils sont malheureux. je ne peux qu'avoir de la pitié lorsqu'il est question de porter le poids de la domination et qu'il y a d'innombrables vautours qui n'attendent que le bon moment pour venir s'abattre sur vous. aussi, il m'arrive de rejeter également leur condition aussi, préférant la mienne à la leur. à vrai dire, j'aimerais parfois me rapprocher d'eux seulement pour obtenir des faveurs. me sentir unique le jour où leurs illustres prunelles viendraient à se poser sur ma misérable personne. me sentir différent, quêtant à tout instant une appréciation, semblablement à un homme de foi implorant la venue d'un signe céleste.

Sport et Arts : PASSION. si je suis un professionnel dans le domaine de l'art, cela ne veut pas dire que je ne m'intéresse pas moins au sport. parce que tout deux sont des matières qui poussent le peuple aux divertissements. et quoi de mieux que l'amusement pour calmer les tensions qui peuvent régner entre quelques individus ? je pense que l'art comme le sport sont des moyens de sociabilisation très fort. qu'au-delà d'y trouver du plaisir, on peut également se faire des amis en discutant d'un intérêt commun, omettant alors parfois les nombreuses autres caractéristiques qui pousseraient deux personnes à l'ignorance. c'est certainement grâce à l'art que j'ai donc pu m'évanouir aussi aisément et à me fondre dans la masse étrangère. sans ça, je pense que je serais retourné promptement chez moi. hélas, tout le monde ne possède pas la même sensibilité aux arts ou même aux sports. certains n'aiment pas du tout cela, hélas. cela me chagrine, mais il faut un peu de tout pour créer un monde.

Vie amoureuse et sexualité : BI, FLEUR BLEUE. même si en réalité, je ne saurais me définir. j'aime la beauté des corps tout comme la beauté de l'âme. Je rêve le jour où je trouverais ma moitié. un beau prince charmant, sans doute. brave et fort. quelqu'un qui saura me défendre. un être avec lequel je vivrais une aventure passionnée et insouciante. qu'importe si cet amour ne sera pas bien vu par la plèbe et les biens-nés tant que l'on s'aimera envers et contre tout. mais pour l'instant, je n'ai connu que quelques aventures éphémères ; désintéressées. si mes partenaires espèrent rarement des relations qui durent plus qu'une nuit, ce n'est pas le cas pour moi. j'espère un amour durable, attendant le lendemain pour faire part de mes bons sentiments pour finalement constater tristement que les draps sont déjà vides, froids, quittés précipitamment à l'aube afin de préserver sa réputation, cachant toutes formes de débauche impudique, luxurieux.

État de santé : SAIN, MALINGRE, TRACES MAGIQUES. à première vue, on ne saurait réellement dire si je suis malade ou non, mais quand on est témoin de ma vivacité, on comprend rapidement que j'ai tendance à me nourrir moins que de de raison, désireux d'entretenir ma corpulence même si cela doit aller dans l'extrême. néanmoins, même si je ne suis guère malade, mon corps n'est pas aussi pur que l'exige la société ; en témoigne les marques qui parcourent ma peau. trois fois rien si l'on n'y prête pas vraiment attention, mais pour d'autres, cela pourrait parfaitement leur donner un indice quant à mes premiers apprentissages afin de devenir l'animagus que je suis aujourd'hui. ces cicatrices restent cependant bien cachées puisqu'elles se situent surtout au bas du dos.


ANECDOTES
.001 AMORTENTIA. (fumée, fauve, whisky pur feu, rhum, cannelle, parfum). diverses odeurs qui rappellent ma deuxième maison. mon lieu de travail, le cabaret. un relent entêtant qui rappelle la fête, cet instant où tout m'est permis. l'heure du spectacle qui annonce ma glorieuse prestation et les acclamations. je pourrais presque dire que je suis pratiquement le maître des lieux tant l'adaptation a été rapide et agréable. aussi, si l'on chercherait à me faire goûter de l'amortentia, je pense qu'il serait délicat pour moi d'y résister. je suppose que je ne prendrais même pas la peine de le faire. .002 ÉPOUVANTARD. (hématophobie). ou peur irrationnelle du sang. signe de vitalité lorsqu'il coule, caché dans les sillons de veines, il n'est que le symptôme de la mort prochaine lorsqu'il s'échappe par les coupures du derme. lorsque je vois l'épouvantard prendre forme, il s'écoule en une marre rougeâtre, se répandant à une vitesse folle dans toute la pièce. mais lorsque le riddikulus est lancé, il devient un tapis de prairie, composé d'un millions de fleurs jolies. .003 OISEAUX. au départ, je préférais le contact avec les chats. mais depuis peu, j'ai tendance à collectionner des petits volatiles gazouillants afin de pouvoir chantonner avec eux. en tant que paon bleu, cela permet également de tisser plus aisément un lien si j'ai besoin de discuter. en effet, je pourrais presque dire que je me sens assez proche de ces créatures. hélas, j'ai conscience que les cages commencent à prendre de la place ici et là. je ne peux me permettre d'en obtenir plus même s'il m'arrive de désirer fortement l'obtention d'un augurey voir d'un phénix. .004 EAU. parmi tout les éléments existant, je dirais que c'est le liquide cristallin avec lequel j'ai le plus d'affinité. j'aime me rendre à des milieux naturels envahis par les eaux. que ce soit la mer, les rivières ou les lacs, je passe beaucoup de temps auprès de ces derniers. et si l'envie me prend, je peux même faire une baignade pendant des heures durant afin de profiter du paysage et de la toilette. enfin, user des sorts en rapport avec l'eau m'a toujours enchanté. .005 DRAGON. la première manifestation de magie dans ma vie ne vient pas de moi, non. je n'étais même pas conscient de mes propres pouvoirs quand j'ai commencé à me questionner sur cet autre univers enchanté. que j'ai perçu cette ombre gigantesque et majestueuse planer dans le ciel. je me suis figé d'admiration, moi qui avait déjà une passion pour ces monstres n'existant, jusqu'alors, qu'à travers les livres. je n'arrivais pas à y croire, je pensais que j'avais vu là un gros oiseau, mais non. c'était bien vrai. tout était bien réel. aussi me suis-je juré d'en voir un de plus prêt. pour l'instant, je dois dire que mon vœu ne s'est pas encore réalisé. et à côté de ça, je guette le marché noir afin d'obtenir un œuf, ayant la sale idée de croire que je pourrais en élever un par mes propres moyens. en pleine ville, qui plus est.

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 0:35


CHRONOLOGIE

DÉCEMBRE 1897, LONDRES ­◉ NAISSANCE (0 an)
il n'y avait rien eu de magique dans ma naissance. rien qui puisse faire douter qui que ce soit de ma condition sorcière. la sage-femme se chargeant de ma naissance n'avait pas de baguette et je ne m'étais pas retrouvé dans un hôpital sorcier pour naître. non, seulement au sein même de la maisonnée, dans les draps de mes géniteurs. l'épreuve fut rude pour ma génitrice, mais finalement tout s'était terminé pour le mieux du monde et pour le plus grand bonheur de mes parents. seulement, s'ils s'attendaient à engendrer une créature telle que moi ? aucunement. peut-être auraient-ils même finalement espéré à ce que je sois un mort-né si seulement ils avaient prévu la suite des événements. plus tard, j'allais être une véritable corvée pour ces êtres dépourvus de magie.


AOÛT 1904, PORTREE ­◉ PREMIÈRES MANIFESTATIONS MAGIQUES (6 ans)
l'astre solaire rayonne dans le ciel et ne manque pas de démarquer la tâche sombre qui plane au-dessus de nos têtes. la venue d'un dragon ne fait qu'accentuer le mystère qui semble planer sur ma petite personne. depuis toujours, j'ai le sentiment de ne pas être comme les autres garçons de mon âge, que je suis différent d'eux et que jamais je n'arriverai à devenir leur semblable. néanmoins, je n'arrive pas à savoir ce qui cloche réellement chez moi jusqu'à ce que les événements étranges se poursuivent et s'accélèrent. d'abord, j'arrive à faire voler un avion de papier sans user de mes mains. puis un autre jour, je ne me brûle pas en cherchant à toucher une bougie. une autre fois, c'est un oiseau blessé qui s'envole après s'être retrouvé entre mes mains. je ne dis rien, mais je me questionne. à l'école et à la maison, on m'apprend des choses mais les expériences de ma propre vie semblent me démontrer parfois le contraire. je me sens perdu, complètement confus. je n'arrive pas à trouver mes repères.


1909 - 1915, POUDLARD ­◉ SCOLARITÉ (11, 17 ans)
finalement, j'apprends la terrible vérité lorsque des individus magiques viennent me trouver : je suis un sorcier et on m'invite à étudier à l'école poudlard afin d'apprendre à contrôler la magie. tout le monde papillonne des yeux d'étonnement. on ne sait que faire. des parents n'abandonneraient pas leurs enfants aux mains de drôles d'individus. qui plus est, personne ne veut réellement croire que la magie existe. on pense que je suis certainement un gamin turbulent ou hyperactif. ou un problème comme ça, alors que j'ai tendance à m'attirer des ennuis. aussi, on finit par se résigner à me laisser quitter la maison parce qu'on espère que poudlard sera tout de même  la solution à tout mes problèmes. si ce n'est pas une école de sorcellerie, c'est certainement une figure de style pour dire qu'elle est spéciale. et d'un côté, je dois dire que c'est le cas. enfin je me sens comme chez moi, entouré par des enfants qui me ressemblent. là-bas, je ferais en sorte de suivre un maximum les cours afin de ne pas faire marche arrière ; de peur à ce que ma magie soit une tare à jamais. c'est également à poudlard que je découvre cette passion soudaine pour la chanson, rejoignant la chorale de l'école et démontrant des capacités certaines dans le domaine du chant. finalement, malgré quelques mésaventures, on peut dire que cette période fut l'un de mes meilleurs souvenirs qui me restent en mémoire.


1914 - 1918, FRONT DE L'OUEST ­◉ LA GRANDE GUERRE (16, 20 ans)
alors que la guerre commence, je suis encore à poudlard. je ne suis encore qu'un enfant. je veux rester un enfant. une part de moi me dit que je ne dois pas me laisser abattre. ils ne sont que des moldus et je suis un sorcier. ils ne pourront rien faire contre moi. mais chez l'ennemi aussi, on possède des mages au sein de l'armée. longtemps, je cherche à fuir cette situation de belligérance dans mes études, au cœur de l'école, pensant que la guerre ne saurait me toucher si je reste à l'intérieur de l'enceinte de l'établissement. hélas je deviens un adulte et on demande à tout les jeunes hommes de se joindre au combat. je pars sur le front, moi aussi, donc. je me terre plus que je ne me bats, témoin des massacres qui sont perpétués. je suis effrayé par la sauvagerie dont l'humanité peut faire preuve et pourtant, je n'éprouve aucune haine à l'égard des assaillants. nous sommes comme des bêtes qui se battent pour notre survie. ce n'est seulement qu'une question de rapidité et d'agilité. savoir qui portera le coup fatal en premier. j'ai tenu le coup jusqu'à la trêve des batailles. je faisais parti des survivants. je n'arrivais pas à y croire. peut-être que l'on m'avait un peu trop sous-estimé alors que j'étais prêt à faire le nécessaire pour préserver ma vie.


JUILLET 1919, LONDRES ­◉ CHERCHE À DEVENIR ANIMAGUS (21 ans)
la guerre a marqué tout le monde. moi y compris. il est difficile de reprendre sa vie en main quand on a passé les dernières années à se battre constamment et à exister dans des conditions déplorables. je dois dire que cette période m'a également dégoûté de l'humanité. je voulais m'évader à ma manière, être comme ce dragon que j'avais aperçu lors de mon enfance ; prendre mon envol et être libre, loin de tout. c'est comme ça que m'est venu l'idée de devenir un animagus. devenir un animal pour mieux fuir la barbarie. je pensais qu'il me serait aisé de prendre la même forme que ce reptile volant. et bien non. après cette première tentative, j'en suis ressortis avec quelques séquelles sur la peau. trois fois rien, mais assez pour abandonner l'idée de développer cette capacité. j'ai pris la décision de la garder dans un coin de ma tête. pour plus tard, peut-être. lorsque je serais prêt à retenter l'expérience, si des fois l'envie me prenait à nouveau.


MARS 1920, LONDRES ­◉ DEVIENT UN ARTISTE (22 ans)
finalement, il faut bien se résoudre à notre mortelle position et nous reprendre en main. et c'est par hasard que je deviens un artiste, sans même demander l'avis de mes parents. c'est un moyen moins risqué de s'épanouir que de devenir un animagus, aussi je m'en contente avant d'y prendre rapidement goût. d'abord en tant que simple chanteur, je finis par développer des capacités de danseur et de comédien qui m'ouvriront les portes des cabarets - où l'étiquette n'est pas forcément suivi -. c'est donc un milieu qui me plaît beaucoup car je me rends compte que je ne suis guère le plus respectable des citoyens. bien au contraire. mais quel honnête citoyen irait se plaindre de mon comportement lorsque l'endroit où je travail invite au divertissement et à la détente ? ici, tout les classes sociales se mélangent, ici, la liberté est reine et c'est juste parfait. malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et les parents ne tardent pas à revenir au galop, désireux de me replacer sur le droit chemin. on parle de sujets qui fâchent, de "vrai" métier et de bons partis. je ne m'éternise donc pas plus en angleterre, trouvant en berlin un refuge loin de mes parents qui se veulent être un obstacle à ma décadence. là-bas, je sais que je pourrais continuer mes activités sans crainte de revoir ma famille oppressive.


FÉVRIER 1921, BERLIN ­◉ ARRIVE EN ALLEMAGNE (23 ans)
néanmoins, si je pensais que mon petit clan serait le seul problème existant, il en est rien. au sein de cette nouvelle contrée, je suis personne. pire encore ; je suis un étranger. on ne cesse donc de me juger et on me reproche la victoire des anglais durant la grande guerre. heureusement, tous ne sont pas ainsi et c'est le cas de paul lindemann. même si  l'homme semble tourmenté par un mal que je n'arrive guère à saisir, il se montre plus que prévenant à mon égard, m'aidant à m'installer puis à rencontrer les bonnes personnes afin de m'assurer un avenir plus que certain dans le monde de l'art, aidé par son influence, son rang, sa richesse. je devrais dire que je lui dois tout depuis. sans lui, peut-être n'aurais-je jamais eu l'occasion de m'adapter aussi aisément ici. aussi, paul reste certainement, à ce jour, l'une des seules personnes que je respecte énormément. l'une des seules que je considère comme un véritable ami à qui on peut tout dire.


SEPTEMBRE 1923, BERLIN ­◉ DEVIENT UN ANIMAGUS (25 ans)
l'envie de retenter l'expérience me prend soudainement. mais ce n'est plus une question de fuir la société - ou légèrement, par précaution, si la folie venait à retoucher l'humanité -. et cette fois-ci, je réussis enfin à prendre la forme d'un animal. celui d'un paon bleu. quand je découvre mon reflet dans une flaque d'eau, je suis quelque peu peiné de constater une telle forme, ce qu'elle pourrait symboliser à propos de ma personnalité. je ne suis guère un prédateur, seulement une espèce de gros poulet bleu. mais avec le temps, on finit par s'y habituer, par l'apprécier même. parce que la forme nous correspond et qu'il faut bien s'accepter tel que nous sommes. puis, entre nous, le paon a de magnifiques couleur qui, malgré sa nature moldue, pourrait certainement concurrencer la magnificence du phénix et de l'augurey, deux créatures volatiles que j'admire.


AOÛT 1925, BERLIN ­◉ MASSACRES DU 7 AOÛT (27 ans)
l'einsicht. je dois dire que le groupe m'a toujours fasciné, interloqué. je sais que pourtant, c'est mal. qu'ils ne sont qu'une bande d'assassins sans scrupule et qu'il ne faut pas les suivre parce que leurs idéologies vont beaucoup trop loin. pourtant, j'ai souvent été tenté à l'idée de les retrouver, supposant que ça serait un moyen comme un autre de rejoindre un groupe, une équipe où l'entraide serait de mise. j'ai bien vu comment on traite les monstres et les étrangers, ici. certaines personnes me tolèrent quand d'autre me regardent de travers parce que personne n'oublie la grande guerre. pas totalement. aussi, le clan promettait justement un bouleversement de ces préjugés. ils supposaient que les créatures pourraient cohabiter avec nous, et les hybrides aussi. que l'on devait briser le secret magique afin que les moldus soient au courant de notre présence. pour moi, cela ne pouvait que promettre de magnifiques choses. et puis, il y a eu ce massacre. je n'ai pas très bien saisi pourquoi il avait eu lieu, mais cela m'avait pleinement refroidi. au nom de quoi on osait arracher la vie des gens, comme ça ? est-ce cela que l'on appelle faire un sacrifice pour une lutte qui nous tient à cœur ? démontrer notre puissance magique signifie également répandre le chaos ? oui, j'aime l'idée que prône l'einsicht. mais pas de cette manière-là.


JANVIER 1927, BERLIN ­◉ SITUATION INITIALE (29 ans)
on tente d'oublier, une nouvelle fois. on ne sait plus vraiment où l'on se trouve, ce que l'on veut réellement. parfois, je me dis que rejoindre l'einsicht permettrait de libérer le poids des jugements que l'on adresse aux monstres, que le monde serait plus juste. mais quand on effleure la noblesse du bout des doigts et que l'on peut, peut-être gagner en prestige nous-même, à quoi bon s'intéressé à cette populace qui n'a probablement rien à faire de vous ? néanmoins, je dois dire que ce n'est pas le seul intérêt que je porte à cette meute de sauvages. il y a la quête des artéfacts aussi. le désir d'obtenir toujours plus de puissance magique afin de me faire un nom ; comme toujours. mais peut-être devrais-je songer à un autre moyen pour cela. peut-être que je devrais tout simplement mener ma vie d'artiste et ne pas me mêler à l'histoire allemande. non ? non. trop facile. les risques à prendre sont peut-être bien trop gros et on cherchera sans doute à me mettre des bâtons dans les roues, mais je considère qu'il y a bien longtemps que je me suis intégré au paysage, menant à cœur joie ma petite vie d'honnête citoyen. la plèbe tremble et des batailles sont menés entre plusieurs idéologies. le chaos s'installe et il ne faut pas rester de marbre face à de tels événements.



HRP
Personnage : inventé. Face claim : matt smith. Pseudo : la p'tite mouette. Âge : 22 yo. Où avez-vous connu le forum : par pub rpg design. Comment décririez-vous votre rythme RP : 5/7j moyennement parlant. Commentaire : nyoup.

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―


avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 13:19

Hello et bienvenue parmi nous kyah
C'est déjà un beau début de fiche que voilà gah amour Je suis pressée de voir ce que ce petit anglais va faire chez nos (petits) allemands huhu
Hâte de lire la suite de ta fiche, en tout cas ! Bon courage kr

Et si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, on se fera un plaisir de répondre (le plus rapidement possible) à tes interrogations.


- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...
Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 13:53

Il manque le HRP, c'est normal ? ange

Sinon, début de fiche très alléchant. Dang, un artiste de cabaret, je need. J'ai hâte de voir où tu vas aller nous faire ça, je suppose à Berlin ? hehe Je veux en savoir pluuuuuus ! hinhin

Bienvenue, bon courage, écris-bien, et surtout, les questions, y a pas à hésiter, on est là pour ça. sisi

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest
Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 15:54

salut vous deux. What a Face kr
    @KONRAD REINHARDT ah que reuh & merci et merci pour tout ! hinhin je suis là pour foutre le dawa. /PAN/ je tente de terminer ma fiche au plus vite, promis ! en espérant ne pas décevoir ! et pas de problème pour les questions, je n'hésiterais pas si des fois.  huhu kr

    @HILDA JÖRGEN ouiii ! j'avais complètement zappé de le mettre en postant ma fiche ! mdr mais normalement c'est réglé. merci pour tout ! *^* pour le lieu, j'hésite encore mais oui, il risque de se retrouver à berlin ! x3 je me hâte donc ! et ça marche pour les questions ! je viendrais vers vous en cas de besoin ! hiii
encore merci à vous deux pour votre accueil ! fun

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―




Invité
Invité

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 16:06

So british ! Ca va tellement bien avec le Paon, d'ailleurs. Bons choix !

Bon courage pour la fin de ta fiche ! hehe
Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Dim 28 Jan - 16:08

J'adore - c'est tellement le genre de personnage que j'aurais pu jouer, on va bien s'entendre toi et moi gah Un artiste de cabaret Animagus paon, c'est fabuleusement bien trouvé. Hâte de découvrir le reste et si tu veux un vieux beau comme mécène viens me sonner

- ♦ -


Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Lun 29 Jan - 2:30

hey ! smug kr
    @NATALIA WINKLER god save the queen. What a Face ahah, merci pour tout tes compliments ! *^* j'avoue j'ai hésité longuement et puis je me dis que ça pourrait être cool de choisir un pioupiou pareil. amour  kr je cours, je vole !
    (*^*)

    @PAUL LINDEMANN owiii, entendons-nous !  merci pour tout ! hinhin et je ne dis pas non pour t'avoir comme mécène, moi ! muaha (en plus t'aimes les oiseaux d'après ce que je peux voir dans ta signature. x3)
encore merci à vouuus ! sweet kr

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Lun 29 Jan - 5:38

Les oiseaux c'est le bien sisi Du coup on peut voir ca quand tu veux, Papy est un grand amateur des arts donc ca ferait sens qu'il ait pris un artiste de cabaret sous son aile (aile, oiseau, tavu je fais des jeux de mots a 5h du mat c'est beau hein). Viens dans ma boite a MP si tu veux qu'on en cause string

- ♦ -



avatar

Magnus Röhr
Gouvernement | Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Lun 29 Jan - 12:00

En voilà un bien joli personnage, et une bien jolie fiche sweet
Rien à ajouter à ce qu'ont dit Konrad et Hilda, j'aime juste ramener ma tronche partout russe

Bienvenue sur Reve kr

- ♦ -

Cold
Little
Heart.
Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Mar 30 Jan - 13:58

ah que reuh'/coucou. slurp1 kr
    @PAUL LINDEMANN oui ! je plussoie ! fun parfait ! dans ce cas, j'arrive vers toi par mp pour pouvoir en discuter plus amplement ! <3 (et omg, congrats pour ce jeu de mots, j'aime What a Face). sneaky kr

    @MAGNUS RÖHR aloha monsieur heimdall ! merci pour tout ! et pas de problème ! j'aime voir des milliers de gens sur ma fiche de présentation ! string  amour
merchi, les p'tits sushis ! kyah

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―


avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Jeu 1 Fév - 22:15

REVE T'OUVRE SES PORTES
Ariel est un personnage très touchant, il y a eu plusieurs moments de la fiche où j'ai "aaww" comme une gueuse plz Tout ce qui tournait autour de la Grande Guerre et son désir de fuir le carcan parental était top  pleure  pleure  hiii Par contre c'était la première fois que je lisais une fiche sans majuscule, ça fait bizarre mdr

Te voilà validé avec ton beau paon, va vite nous faire la roue un peu partout sur le forum fire hiii



Le Recensement n'est pas encore opérationnel. Nous te contacterons prochainement pour que tu puisses t'ajouter aux listes. Pour l'instant, n'hésite pas à commencer à rp.  kr  Référence toi au topic sur la période de roleplay, en annonce générale, pour savoir quand et comment poster ( Acte 1 Scène 1). La période flashback t'es, naturellement, ouverte.

- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...
Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   Jeu 1 Fév - 22:23

(omg, ce gif. slurp1) je suis choupinou, hein ? hinhin kr aha, je suis désolée, je suis une adepte du "lowercase" bigeyes sisi en tout cas, merci pour tout ! What a Face hâte de pouvoir me recenser et je file m'amuser. x3

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―




Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands   

ARIEL ✵ come unto these yellow sands and then take hands

Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» "Project yellow ", la révolution...
» Black and yellow ! Version TdF
» Acanthe [Lati Yellow Léa]
» Ruby ma petite Lati Yellow Lea Pirate
» 6e extension deluxe "The SAnds of Harad"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: