AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(johannes) three-eyed raven

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revelio

MessageSujet: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 12:48


JOHANNES SEYFRIED
NOBLE & AUTRES



« who lives, who dies, who tells your story »

INFORMATIONS
Nom ◆ SEYFRIED, ils sont là, mais on ne sait pas pourquoi. Personne ne sait ce qui a fait qu’ils ont été placés à la tête d’un bourg. Kiel est, certes, assez hostile et correspond sur bien des points à cette famille de sorcier, mais on ne comprend pas qu’une telle responsabilité soit arrivée aux mains de ces barbares. On les appelle les moutons noirs d’ailleurs et on les regarde d’un mauvais œil. Quand on parle des Seyfried c’est toujours avec une certaine moquerie, on ne les trouve pas crédibles, pas assez éduqués et puis vous avez vu comment ils se comportent ? Certains se demandent ce qu’ils ont pu faire pour que les Röhr leur laissent Kiel.
Prénom ◆ JOHANNES, l’aîné de la famille, le seul garçon de la fratrie d’ailleurs et logiquement, l’héritier. Johannes, comme Brahms parce que le prénom a bien plu à sa mère quand elle a entendu parler de lui. Le nom d’un moldu, oui, mais il est joli et il sonne bien à l’oreille.
Surnom ◆ HANNY, il a l’habitude que ce soit ses sœurs qui l’appellent comme ça. Il y a aussi les quelques servantes à la maison de ses parents qui prenaient la liberté de l’appeler comme ça avant qu’il ne soit vendu aux Häring. Il grimace quand ça sort de la bouche d’August ou son père maintenant. Il n’est plus habitué à l’entendre de manière affectueuse. Hanny, ça lui hérisse le poil, un peu comme l’autre surnom qu’on lui donne et qu’il doit prendre sans rechigner HANNES, autre raccourci pour son prénom qui lui donne la même sensation amère d’être une sous-merde chez les Häring. Rien d’humain, juste le sujet d’expérience.  
Lieu & date de naissance ◆ BOURG DE KIEL, c’est là que Johannes Seyfried, premier enfant de la famille Seyfried est né le 3 MARS 1895.
Nationalité ◆ Johannes est ALLEMAND.
Métier ◆ VOYANT, ce n’est pas vraiment son métier, mais c’est comme ça qu’on le désigne. Il a le don, le Troisième Œil et ce qui a suscité la convoitise de la famille Häring. C’est à cause de ça que Johannes n’a pas grandi avec ses sœurs et qu’il s’est vu retirer l’héritage de son bourg. Les Häring l’utilisent comme sujet d’expérience depuis des années maintenant. Ils essaient de comprendre et de voir comment manipuler son don. Il a plusieurs runes gravées sur la peau, chacune étant particulière et altérant sur ce qu’il peut voir. Il fait parfois des prédictions aux gouvernantes des Häring et aux femmes qui viennent rendre visite à Hildegarde. HOMME A TOUT FAIRE, on lui demande de faire-ci, d’aller chercher ça. Il vit dans cette maison depuis douze ans maintenant et il est passé par tous les stades. Il fallait bien mettre à contribution ses petits bras quand il n’était pas à Durmstrang. HOMME DE COMPAGNIE, il y a un rôle qu’il a gardé pendant très longtemps et qui était de loin ce qu’il préférait : d’abord garçon de compagnie avant de devenir homme, il a grandi avec le fils aîné des Häring, Erwin. Ils l’ont mis de côté rapidement, ce gamin, parce qu’il est sourd et qu’il ne communique pas facilement avec son entourage. On lui a dit qu’il devait tenir compagnie à Erwin alors et il a accepté sans rechigner parce qu’à l’époque, on l’avait arraché à sa famille et qu’il a eu peur et quand il a vu Erwin pour la première fois, il s’est senti rassuré. Par contre, maintenant qu’Erwin est marié à sa sœur, il a été assigné à Hidelgarde parce que ses amies l’aiment beaucoup. Faut dire qu’à son âge, il n’est toujours pas marié et il est plutôt pas mal.
Lieu d’habitation ◆ HAMBOURG, c’est le Land dans lequel Johannes vit. Quand il a l’occasion, il aime les rues de la capitale et cette tour magnifique qui attire sans cesse son regard. BREMEN n’a rien à envier à Kiel. En fait, Johannes préfère Kiel et de loin. Il préfère le contraste saisissant entre la saison glaciale du bourg et ses habitants chaleureux et un peu bourrin. Il n’y a vécu que les neuf premières années de sa vie à Kiel, mais il en garde un souvenir impérissable. Bremen… Bremen c’est autre chose. C’est humide, ça sent l’iode et le poisson. Et qu’est-ce que ça pue, le poisson. Johannes a toujours l’impression que cette odeur la suit partout, même jusque dans la maison des Häring.
Statut de sang ◆ SANG-MÊLÉ et dans le fond ça dérange Johannes. Il a du mal avec les moldus et avec le secret magique alors savoir qu’il y a eu des moldus chez les Seyfried.
Classe sociale ◆ NOBLE, les Seyfried ont été propulsés au rang de noble grâce aux Röhr pour une raison obscure à Johannes qui ne comprend vraiment pas. Les Seyfried sont les moins aimés et généralement une grimace passagère s’inscrit sur les visages de ceux qui entendent parler d’eux. Ils ne sont pas aimés loin de là. Johannes s’est souvent demandé, avec amertume, s’ils n’ont pas gardé leur statut de noble juste en vendant leurs enfants comme ses parents l’ont fait avec lui et sa plus jeune sœur.
État civil ◆ Johannes est encore CÉLIBATAIRE à son âge. Quelque part, c’est quelque chose qui lui convient totalement parce qu’il n’aurait pas supporté un mariage forcé. Surtout pas en sachant ses préférences.
Sous-groupes ◆ Johannes a fait partie des ÉLÈVES DE DURMSTRANG pour son premier et second cycle. Il est également de la FAMILLE SEYFRIED qui possède le BOURG DE KIEL.

Éducation ◆ Johannes a fait ses deux premiers cycles à DURMSTRANG. Le premier cycle a été financé par sa famille, même lorsqu’on lui a annoncé qu’il allait intégrer la famille des Häring et que, de fait, il perdait son statut d’héritier du bourg. Il perdait Kiel et ses sœurs et aussi quelques places dans le classement à Durmstrang. Hanny a toujours été un élève attentif et assidu dans son travail parce qu’il voulait briller en société et éviter de paraître aussi bourrin que le reste des Seyfried. Il a longtemps adoré ses cours de premier cycle et a essayé de mettre de côté qu’il devait envoyer ses résultats aux Häring et non plus à sa famille. Ça l’a perturbé pendant un long moment surtout qu’il n’a pas tout de suite compris pourquoi on l’avait refourgué à d’autres personnes. Par la suite, les Häring ont décidé de le faire poursuivre en cycle deux et là Johannes a totalement plongé. Il ne sait pas si c’est le fait que son don l’a perturbé pendant ses cours ou si les expériences et les quelques runes gravées ont eu une quelconque influence sur lui. Toujours est-il qu’il n’a jamais ressenti de passion réelle pour telle ou telle matière et qu’il n’a pas réussi à aller dans la classe étoile alors les Häring n’ont pas voulu le faire aller plus loin que le cycle deux. Johannes est donc retourné à Bremen à dix-sept ans. Hidelgarde n’a pas voulu le laisser sans rien faire alors quand il ne tenait pas compagnie à Erwin, on lui a assigné un titre d’homme à tout faire. Johannes a toujours obéi en grinçant des dents.

Opinion politique ◆ On l’a tenu à l’écart de la politique aussi longtemps que possible. Il sait que les Seyfried sont partisans d’Heimdall. Faut dire que les Seyfried suivent les traces du Landgraf Röhr de près alors rien d’étonnant jusque-là. Johannes quant à lui regarde tout ça de loin. Il fait partie de ces AUTRES qui n’ont aucune opinion et qui ferait bien de ne pas en avoir. Il sourit quand les invités ont ce genre de discussion chez les Häring et fait semblant de ne pas y prêter attention alors qu’il a l’oreille tendue pour récolter toutes les informations possibles. Il s’y intéresse un peu, à petite dose parce qu’il n’a pas le loisir de poser plus de questions et qu’on trouverait ça suspect s’il le faisait. Et puis, il a entendu parler de l’EINSICHT. C’est August et Vladek qui ont prononcé ce mot pour la première fois. Johannes n’a pas compris ce que c’était, faut dire qu’il n’était pas trop en état la première fois. La rune gravée sur son torse avait eu un effet indésirable lui provoquant des maux de tête insupportables. Il a entendu hurler dans son crâne pendant quelques heures avant de pouvoir retrouver pleinement ses esprits et Einsicht est arrivée dans la conversation. Les deux hommes ont parlé d’une réunion prochainement et d’y amener leur sujet d’expérience favoris. Quelques jours plus tard, Johannes était en face d’un groupe d’inconnus, des membres de l’Obscure apprendra-t-il peu après. L’Einsicht, le groupe de Gindelwald, le Plus Grand Bien tout ça. On ne peut pas ignorer que ça a travaillé Johannes pendant un moment. Pourquoi est-ce que les sorciers devraient se cacher alors qu’ils valent mille fois plus que les moldus ? Ils ont la puissance pour les écraser s’ils tentent quelque chose. Pourquoi est-ce que ceux qui ont plus que des pouvoirs magiques devraient se terrer alors qu’ils sont clairement au-dessus des simples sorciers ? Toute la frustration de Johannes réside en ces problématiques : pourquoi se cacher et pourquoi doit-il être le sujet d’expériences douloureuses alors qu’il pourrait dominer les Häring par son statut de sorcier faisant plus que de la magie. L’Einsicht gagne son cœur de plus en plus, mené par une rancœur écrasante envers ses parents, August Häring et Vladek Kasprzak. Il doit juste trouver quelqu’un pour l’aider à s’échapper de Bremen pour rejoindre définitivement les rangs de l’Einsicht.

Réputation ◆ Johannes est CHARMANT c’est ce que les amies d’Hildegarde n’arrêtent pas de dire dès qu’elles en ont l’occasion. Ses cheveux roux ont un franc succès, pour beaucoup il est l’homme à la chevelure de feu. Ce serait mentir que de dire que Johannes n’en profite pas un peu de sa belle gueule. Il peut se renseigner un peu comme il veut sous couvert d’un regard innocent et d’une main passée dans les cheveux. MOUTON NOIR, un peu, parce qu’il porte le nom Seyfried et que cette famille n’est pas bien vue dans le monde sorcier. Johannes s’efforce de faire une autre réputation de ce nom, mais ne peut s’empêcher d’avoir de vouloir remettre à sa place toutes personnes qui froncent du nez en entendant ce nom. Johannes a également la réputation d’être quelqu’un de très MYSTÉRIEUX. On ne sait pas vraiment ce qu’il pense. Il dit les choses qu’on veut entendre. Là où il ne peut pas mentir par contre c’est quand on lui demande de faire des prédictions. Il n’a pas le droit même si parfois, il le voudrait. On lui a interdit de mentir parce que ça fausserait les résultats de Vladek et August.

Particularités ◆ Johannes est ce qu’on appelle un VOYANT. Il a compris qu’il avait ce don à l’instant où ses parents l’ont compris aussi. Combien de fois a-t-il eu des vertiges et s’est-il mis à pleurer de façon inexplicable parce qu’ils passaient dans des lieux où des crimes horrible avaient été commis dans le passé ? Combien de fois a-t-il senti ses entrailles se tordre violemment et le froid s’insinuer en lui lorsqu’il passait devant cette même vieille cabane abandonnée à la bordure d’une forêt de Kiel ? Sa nourrice lui a posé la question, un jour en le voyant rentrer blanc comme un linge et les yeux si rouges d’avoir tant pleuré. Johannes a répondu qu’à chaque fois qu’il s’approchait de cette vieille cabane il ressentait une terrible angoisse le saisir à la gorge. Il avait toujours l’impression qu’une main glaciale lui attrapait les entrailles et jouait avec. Sa nourrice lui a alors raconté que dans cette cabane un homme avait tué froidement un autre homme. Ça avait été violent paraît-il et que si Johannes est sensible à ce genre de chose ça ne peut vouloir dire qu’une chose. La nourrice a averti ses parents pensant bien faire à l’époque. Elle ne pensait qu’au bien-être d’Hanny. Ses parents, eux, ont vu tout autre chose. Hanny était bien trop jeune à l’époque, il fallait d’abord qu’il grandisse, mais qu’il ne perde pas ce merveilleux don. La voyance. Bien des sorciers paieraient cher pour connaître des bribes du futur. Ils ont exploité ce don un peu maladroitement en poussant leur fils à le travailler encore et encore. Au début, il n’a eu que des impressions venant du passé, des moments de froid intense là où des crimes atroces ont été commis et des mots qui déclenchent des instants du futur. Comme du déjà-vu, mais qui dure plus longtemps et plus intensément. Sans catalyseur, il arrivait à Johannes d’avoir des transes le laissant transpirant et chancelant pendant plusieurs heures. Ce qu’il voyait c’était des images du passé et du futur qui se mélangeaient sans réussir à discerner quelque chose de concret. La solution de le vendre confier aux Häring est venu presque naturellement pour ses parents. Il fallait juste attendre qu’il arrive à ses dix ans. Les Häring l’ont aidé à travailler son don et ils lui ont trouvé un catalyseur. Il sait que quelque part il devrait les remercier pour l’aide, mais c’est principalement parce qu’ils se sont amusés à graver des runes sur lui s’il arrive aujourd’hui à un grand stade de maîtrise. Plus de réveil en sueur. Plus de confusion entre passé et futur. Des visions claires et précises.
Johannes rêve beaucoup, mais on lui a toujours dit que l’interprétation des rêves n’est pas un catalyseur précis et parfois peu concluant. On l’a dirigé (un peu de force) vers les autres catalyseurs et c’est vers la CHIROMANCIE que Johannes a trouvé un certain apaisement. Quand il se concentre sur les lignes de la main, il arrive à faire taire les sensations parasites. Johannes est quelqu’un de très tactile avec les autres (un peu moins depuis que père et fils le charcutent pour leur bon plaisir) alors sentir la peau d’une main sous ses doigts lui procure la paix nécessaire pour le calmer. Si August et Vladek s’amusent à charcuter sa peau, Hildegarde, elle, fait profiter ses amies de sa lecture dans les lignes de la main. Elle organise des séances entières où Johannes doit faire des prédictions. Il en fausse volontairement certaines pour éviter de provoquer de la peine aux dames qui tiennent compagnie à Hildegarde, mais ça lui arrive parfois de dire la vérité. Il sait juste que certaines ne sont pas bonnes à entendre.
Pour l’instant, Johannes a deux RUNES gravées sur lui : une faite par August qui lui permet d’affiner un peu plus ses visions. Habituellement il avait l’habitude de voir un détail des silhouettes, maintenant il peut discerner des visages et les décrire avec précision. L’autre a été faite par Vladek et décuple ses facultés de voyant. Il peut différencier les visions qui viennent du passé de celles du futur.




HRP
Personnage :Inventé Face claim : Domhnall Gleeson Pseudo : sonata. ou Manon c'est comme vous voulez Âge : vingt-cinq ans Où avez-vous connu le forum : j'ai stalké suivi le projet Comment décririez-vous votre rythme RP : sachant que ma vie pour l'instant se résume à rien, ça sera très régulier  rip (allôgpludvie) Commentaire : jvous aime  kyah

- ♦ -

HOLD ME TIGHT OR DON'T.
  ♛ by wiise
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 12:48

THEMES

Liens familiaux : SEYFRIED - c’est particulier le lien qu’il entretient avec sa famille biologique, Johannes. Il a connu ses parents pendant dix longues années, a pu profiter d’un répit quand il pouvait aller à Durmstrang. Pas qu’ils soient méchants les parents Seyfried, mais disons qu’ils sont particuliers. Le père, Torsten, est froid, bourru. Sa grosse barbe rousse lui mange la moitié du visage et ne lui donne pas un air amical du tout. De toute façon, il ne l’est pas. Il est bien obéissant à sa femme, Magdalena. Disons qu’il est plus autoritaire à son travail qu’à la maison. Comprenez, il est commandant dans Heimdall du coup faut bien qu’il donne le change. Torsten aime le Quidditch et la chasse avec ses chiens plus que ses propres enfants. Il n’a pas bataillé longtemps lorsque Magdalena lui a soufflé l’idée de confier Johannes aux Häring pour éponger une partie des dettes qu’ils ont avec eux. Encore moins lorsqu’ils ont dû réparer l’énorme bourde de Crescentia en la mariant à l’aîné des Häring. Torsten voit du profit partout, un peu comme Magdalena. Il aime l’argent et il aime diriger son bourg. Pour rien au monde il ne va abandonner cette place et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour le conserver. Du coup à la naissance de Johannes, il était plutôt content de se dire que ce serait un homme, un jour à sa place. Puis un fossé s’est creusé entre les deux. Il a toujours trouvé son fils bizarre. Il aurait préféré un grand gaillard passionné de Quidditch, à la place il a eu droit au gamin chétif qui parle de manière étrange parfois. Il l’a mis de côté.
Magdalena, c’est la femme forte de la famille. Celle qui porte tout sur ses épaules et qui proclame qu’elle n’a pas besoin d’hommes. Ce qui est vrai. Elle ne laisse rien passer et rien au hasard. Elle entretient son rôle d’épouse et maîtresse de maison à la perfection. Elle essaie (a essayé) d’inculquer ses principes à ses filles pour qu’elles soient toutes les deux des femmes fortes. Magdalena fait peur lorsqu’elle vous transperce avec ses yeux verts. C’est un trait physique qu’elle a donné à son unique fils. Elle est froide avec ses enfants, Magdalena. Elle sait précisément où les placer et quand. Elle sait que son mari a contracté des dettes immenses auprès des Häring alors quand elle a compris l’utilité que pouvaient avoir ses enfants, elle en a profité. Johannes vendu pour son don et Crescentia mariée pour annuler sa bêtise.
Johannes n’a pas beaucoup d’affection pour ses parents. En fait, il n’en a aucune. S’il pouvait les voir souffrir, ça lui ferait grandement plaisir. Il n’a pas cherché à les revoir en grandissant. Quand il est arrivé chez les Häring, il a réclamé Magdalena pendant plusieurs semaines et en grandissant il a compris qu’il n’a rien à tirer d’eux. Ils l’ont vendu après tout lui faisant perdre absolument tout. Son bourg. Sa richesse. Et maintenant qu’ils ont fait marier Crescentia à Erwin, il a perdu également la personne qu’il aime le plus. Non vraiment, il les déteste tous les deux.
Il a également deux plus jeunes sœurs qu’il n’a quasiment pas connues. Wilhelmine est la première, petite princesse adorée. Seconde de la famille, celle sur qui se fonde tous les espoirs depuis que Johannes est hors course. Johannes a toujours aimé l’appeler par son prénom en entier et voir son nez se froncer. Parce que Wilhelmine préfère Willa à son prénom en entier. Il ne sait pas pourquoi, à vrai dire il n’a jamais eu le temps de lui demander pourquoi. Et puis il y a Crescentia aussi. La plus jeune. Ils l’ont laissée de côté, les parents. Ils l’ont écartée. Ils l’ont juste promise à August Häring parce que ça arrangeait bien leurs affaires à l’époque et que Willa allait probablement épouser un homme d’une importance mineure pour qu’elle garde main mise sur le bourg. Leur nourrice a toujours dit à Johannes qu’il devait être là pour protéger ses sœurs. Sa mère, elle, trouvait ça futile de lui conseiller ça. Les filles peuvent très bien se débrouiller sans les hommes. Mais Hanny avait tendance à plus écouter la nourrice que leur mère. Alors il a pris son rôle de grand frère très au sérieux. Willa râlait toujours après lui, mais pas Cress. Il aimait lui faire des couronnes de fleurs et passer du temps avec elle. Ils sont un peu les mis de côté de la famille, ceux qu’on boude parce qu’ils ne sont pas parfaits. Il sait que ce n’est pas de la faute de Cress si elle se retrouve mariée à Erwin et non plus à August. Il déteste ce que les parents lui ont fait subir. Il déteste ce qu’August lui a fait et il fera tout pour la protéger maintenant qu’elle habite non loin de lui.
HÄRING -  Tu verras, tu y seras très bien. C’est ce que Magdalena lui a dit en le regardant d’un air agacé en train de pleurnicher juste avant qu’on le donne à la famille Häring. Johannes a été un enfant difficile au début. Il ne comprenait pas ce qu’il avait pu faire de mal pour être envoyé si loin des siens. Il a eu du mal à se faire à cette nouvelle famille. C’est en grandissant dans cette atmosphère étouffée et étouffante qu’il a compris qu’il ne reverrait jamais son bourg, il appartient aux Häring parce qu’il a un don particulier et que sa famille avait besoin d’éponger quelques dettes. On n’a pas trop exigé du jeune garçon quand il est arrivé. On l’a vite mis dans les pattes d’Erwin avant de le faire descendre dans le laboratoire de Vladek pour l’ausculter au début, voir si tout va bien et si aucun problème de santé n’allait tâcher les résultats de ses expériences futures. Johannes, enfant docile, a toujours obéi à cet homme par peur. Il a toujours des frissons de dégoût lorsque ce dernier l’appelle mon fils. Il n’est pas son fils et il ne sera jamais son fils. Hildegarde aussi a essayé d’être tendre avec lui. Elle profite autant de son don que son mari. Elle ne lui grave pas des runes sur la peau, mais elle l’exhibe auprès de ses amies. Johannes plaît parce qu’il est mignon avec ses yeux verts et ses cheveux roux. Et surtout, on aime lui tendre des mains pour qu’il puisse lire les lignes et faire des prédictions. Il se souviendra toujours de l’énorme correction qu’il a reçue plus jeune lorsqu’il a eu l’affront de dire à une amie d’Hildegarde que son mari la trompait avec la domestique. La joue en feu et des larmes plein les yeux, il a écouté Hildegarde lui expliquer que toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre.
En grandissant dans cette famille, Johannes a appris à masquer ses émotions et à mentir sur ses dernières. Un sourire peut cacher un profond dégoût. Johannes est docile avec eux parce qu’il n’a pas encore les moyens pour s’en aller. Il sait juste qu’un jour ou l’autre, il les fera payer.
Bien sûr, chez les Häring, il n’y a pas que les parents. Il y a les enfants. On commence par l’aîné, Erwin. Erwin et Johannes, c’est spécial. C’est le premier ami de Johannes. Oh, il a eu des amis à Durmstrang, mais ils sont loin maintenant et ils l’ont probablement oublié depuis. Erwin est, donc, son seul ami, son seul allié. Hanny a appris le langage des signes pour pouvoir communiquer plus facilement avec Erwin et l’a toujours encouragé. Erwin fait partie de l’univers de Johannes et il ne l’avouera probablement jamais à qui que ce soit, mais il l’a vu. Et ça le hante depuis. Johannes éprouve bien plus que de l’amitié ou un amour fraternel pour Erwin. Il a toujours su faire taire ses sentiments à son égard parce que ça ne se fait pas, ce n’est pas bien. Mais il a craqué avant le mariage d’Erwin avec Crescentia. On lui a toujours tout pris et il faut croire que voir Erwin lui échapper est la goutte d’eau.
Il y a la jolie Helen aussi. Il aime bien Helen, elle lui rappelle Cress (et plus tard, elle lui rappellera de manière encore plus triste). Seule fille au milieu de tant de garçons, comme lui a été le seul garçon au milieu de tant de filles. Il a toujours cherché à un peu la protéger aussi surtout en voyant comment Vladek a fini par la traiter après l’histoire avec Achim. Au final, c’est peut-être la meilleure chose qui ait pu arriver à Helen cette histoire. Elle a pu s’enfuir loin de cette famille et de ce père oppressif. Johannes a longtemps accompagné Erwin jusqu’à chez Helen pour qu’il puisse voir sa filleule. C’est probablement les souvenirs qu’il chérit le plus ceux-là. Il avait le loisir d’observer Erwin se comporter totalement différemment. Quand il allait chez Helen, il avait un air plus détendu. Helen est aussi la personne qui a compris les préférences de Johannes et qui n’a jamais posé un seul regard de jugement à ce propos. Hanny lui fait entièrement confiance pour qu’elle ne révèle jamais ce secret.
Ensuite, il y a August. Ah August. Johannes le place au même rang que ses parents : il le déteste profondément. Ça devient presque viscéral. Il déteste absolument tout chez ce garçon. Sa manière d’être. Sa manière de faire. Sa manière de s’habiller. Sa manière de parler. Et surtout, la manière abominable qu’il a eu de traiter sa petite sœur. August est un personnage horrible avec n’importe qui de l’espèce humaine, mais Johannes n’accepte pas qu’on fasse du mal à sa petite sœur. Il s’est promis de prendre sa revanche sur lui un jour.
Et puis Viktor, le tout dernier à l’histoire si compliquée. Johannes a aussi beaucoup d’affection pour ce gamin peut-être un peu trop curieux pour son âge. Il n’a pas trop eu l’occasion de lui parler parce qu’il a toujours le nez dans ses bouquins et qu’on le préservait des autres parce qu’il a eu une santé fragile. Johannes a appris à un peu plus connaître Viktor récemment. Après le mariage et le départ d’Erwin en fait. Ils ne sont plus que tous les deux chez les Häring alors ils ont un peu plus le temps d’apprendre à faire connaissance. Viktor sollicite la présence de Johannes parce qu’il connaît le langage des signes et le gamin s’est mis en tête de l’apprendre pour pouvoir communiquer avec son frère aîné. Alors entre deux leçons, Viktor s’assoit un instant avec Johannes et ils signent. Viktor entrecoupe toujours les séances avec des questions sur le don d’Hanny aussi parce que ça l’intrigue de le voir jouer avec les visions du Temps.
En bref, Johannes ne déteste pas toute la famille Häring, mais il sait très bien qu’un jour ou l’autre, il arrivera à faire payer à Vladek et August leurs agissements. Surtout depuis qu’ils lui ont fait découvrir l’Einsicht. Les idées de ce groupe plaisent beaucoup à Johannes.

Compétences magiques et baguette : MAGIE, Johannes est un sorcier moyen. A Durmstrang, ça se voyait dans ses résultats. Il a adoré son premier cycle, notamment les cours de magie instinctive. C’est dans ce domaine qu’il s’épanouissait le plus parce que le cours lui apportait un apaisement qu’il ne retrouvait pas dans les autres matières. Faut dire que son don le tourmentait quand il était petit. Avant qu’on comprenne qu’il avait le Troisième Œil, on a dit à sa famille qu’il souffrait de terreurs nocturnes. Rien de plus terrifiant que son gamin qui se réveille en hurlant en pleine nuit, balbutiant des paroles sans queue ni tête. Alors quand on lui a fait faire de la relaxation ça a un peu changé son univers. Il a toujours apprécié se rendre à Durmstrang et apprendre. Il y a quelques matières qui sortent un peu du lot. Des matières où il arrivait au-dessus de la moyenne. Il s’en sort plutôt bien dans la confection des potions. Comme disait sa nourrice, c’est comme suivre une recette de cuisine. Probablement qu’il en aurait fait son métier si on ne l’avait pas vendu. En plus des potions, Hanny appréciait la Botanique. Il lui arrive encore d’étudier à ce sujet. Hanny, par contre, n’est pas un grand combattant. Il sait bien manier sa baguette, mais ce n’est pas sa spécialité. Pourtant on pourrait penser qu’avec son don, il serait capable d’anticiper les mouvements de ses adversaires ou bien d’avoir la prédiction de l’issu du combat, mais à vrai dire c’est tout l’inverse. Son Troisième Œil ne se manifeste pas comme ça et depuis qu’il a les runes de Vladek et August sur lui c’est beaucoup moins aléatoire la venue des visions. Puis on n’exige pas de lui de voir qui va remporter un duel ou non. C’est plus important que ça.

BAGUETTE, Johannes a toujours sa toute première baguette avec lui. Elle est encore en très bon état quoi que peu utilisée par le jeune homme. On sollicite plus son don que sa magie et ça le désole parfois parce qu’il a l’impression qu’il ne va plus pouvoir lancer un seul sort bientôt. Il se sent rouillé niveau magie et ça lui déplaît fortement. Il s’entraîne à faire quelques sorts quand il peut et qu’il a le temps ou quand il aide Viktor avec ses exercices, mais sans ça… c’est rare. Elle est rangée soigneusement dans sa boîte quand il reste chez les Häring, mais ne s’en sépare pas lorsqu’il est convié à l’extérieur.
Sa baguette est commune quand on se penche dessus. Elle possède un cœur classique, une plume de phénix et elle est faite en bois d’épicéa. C’est une baguette qu’il n’a aucun mal à maîtriser de par ses matériaux communs et dociles avec le sorcier qui les utilise. Encore une fois, Hanny n’est pas amené à devenir un immense sorcier alors cette baguette lui suffit amplement.

Les Moldus et le Secret Magique : Johannes n’est pas très à l’aise avec le SECRET MAGIQUE. Il le trouve plus contraignant qu’autre chose et pose des problèmes à bien des égards. Il ne comprend pas pourquoi les sorciers ont si peur que les MOLDUS apprennent qu’ils partagent la Terre avec des êtres au-dessus d’eux. Les sorciers ne devraient pas avoir peur de se révéler aux moldus. Ils sont puissants et peuvent soumettre n’importe qui à leur volonté en un claquement de doigts (ou en un sort de baguette comme vous voulez). Johannes ne comprend pas cette peur constante que le secret soit découvert. A quoi sert ce pouvoir si on ne peut pas l’utiliser comme on le souhaite ? Après tout, l’être humain n’a pas demandé l’avis aux animaux pour prendre la place au sommet de la chaîne alimentaire. Alors pourquoi les sorciers devraient prendre la peine de ménager les moldus ? Outre le fait que le secret magique dérange Johannes et qu’ils considèrent les moldus comme inférieurs aux sorciers, Hanny pense aussi (et probablement à défaut) que les sorciers possédant un don en plus de leur magie devraient être au-dessus des simples sorciers. Après tout, ils sont capables de plus de choses en matière de magie qu’un sorcier lambda.
Hanny a toujours vécu comme étant un sorcier exploité par ses pairs parce qu’il peut lire des bribes du futur. Il voit à quel point n’importe quel Monstrueux est mal vu et maltraité par la société sorcière alors que non, ils sont au-dessus des sorciers. Les sorciers ne valent pas mieux que les moldus et leurs chasses aux sorcières au final. On a peur de ce qui est plus puissant que soi. Il suffirait d’un rien pour que la situation se renverse.
C’est un peu pour ça que Johannes adhère aux idées de l’Einsicht. Il veut que le Secret tombe. Il veut que les sorciers puissent exercer leur magie comme ils l’entendent sans plus aucune barrière. Il veut que les sorciers qui ont un don puissent vivre au sein des autres sans que personne ne vienne leur taper dessus juste parce qu’ils sont différents.

État de santé : Johannes ne souffre d’aucun problème de santé particulier. On a toujours l’impression qu’il est malade parce qu’il est grand et fin, mais c’est simplement sa morphologie qui est comme ça. De même que les cernes sous ses yeux. Ils sont présents depuis qu’il a commencé à avoir des visions dans ses rêves quand il était petit. Ça s’est creusé avec le temps et bien souvent on lui demande si sa nuit a été bonne avec un ton inquiet. Johannes balaye la réponse d’un sourire et d’un geste de la main c’est habituel répondra-t-il à chaque fois. Les runes, par contre, ont commencé à lui provoquer des migraines parce qu’il utilise son don plus précisément et que forcément les conséquences sont qu’il a parfois de terribles douleurs derrière les yeux qui l’empêchent de sortir de sa chambre. Il doit rester dans le noir en attendant que ça passe. Hormis ça, tout va bien pour Hanny.

Vie amoureuse et sexualité VIE AMOUREUSE, en tant qu’héritier d’un bourg, on lui a toujours appris que quand il serait plus grand, il allait devoir se marier pour assurer la descendance et pour perpétuer le fait qu’un Seyfried sera toujours burggraf de Kiel et pas une autre famille. On lui a dit que l’amour était en option dans ce cas-là parce qu’il n’aurait pas le choix de sa partenaire. Johannes a toujours plus ou moins fait une croix sur sa vie amoureuse. Ce n’est que lorsqu’il a été libéré de l’engagement du burggraf qu’il a pu commencer à se poser des questions : est-ce que les Häring le laisseraient se marier et avoir une épouse ? Mais lorsque la vision d’une femme s’impose à son esprit, il n’éprouve rien. A Durmstrang, il y a eu des filles qui lui ont tourné autour, mais il s’est vite rendu compte que ce n’était pas les courbes féminines qui l’attiraient. Il a toujours réussi à taire son penchant parce que chez les Nobles, ça ne se fait pas. On l’a jugé trop timide ou trop galant pour faire le premier pas vers les filles alors que la vérité est ailleurs. Sa vie amoureuse se résout à une aventure à Durmstrang dans les placards à balai ou dans les douches du vestiaire du stade de Quidditch, mais c’est tout et ça n’a jamais été assumé par l’autre garçon. De toute façon, les pensées d’Hanny allaient sans cesse vers un autre vivant du côté de Bremen. Il ne sait plus vraiment quand est-ce qu’il s’est rendu compte de ses sentiments pour Erwin Häring, il sait juste que ça va le mener à sa perte. Il est capable de faire des choses stupides pour lui (comme l’embrasser à quelques minutes de son mariage par exemple) et aveuglé par sa rage envers les parents Seyfried et Häring, il sait qu’un jour ou l’autre il fera une erreur.
Par chance, dans tout ça, il a une alliée de choc. Helen Häring est la seule personne au courant de tout ça et probablement la dernière personne à émettre un jugement à ce sujet. Il a entièrement confiance en elle et c’est vers elle qu’il est allé quand il a fait la bêtise d’embrasser rageusement Erwin.
SEXUALITÉ, Hanny préfère les hommes. C’est la virilité masculine, les bras musclés et les grosses voix qui font vibrer son cœur. C’est également quelque chose qu’il garde secret. Il ne veut pas ruiner la réputation de sa famille (bien que… ça serait bien fait pour eux), ni celle des Häring. Il enterre ça comme il peut, mais espère un jour pouvoir vivre sans qu’on le regarde avec dégoût ou avec un sourire en coin moqueur.

- ♦ -

HOLD ME TIGHT OR DON'T.
  ♛ by wiise
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 12:49

Histoire


Johannes Seyfried
« Talk less, smile more. Don’t let them know what you're against or what you're for. »

10 ans – Magdalena doit être triste de le voir faire ses affaires et c’est pour ça qu’elle ne montre rien en fait ? C’est ce que Johannes essaie de se dire. Que quelque part, il y a de l’amour dans sa mère, mais qu’elle est trop réservée pour le montrer. Oui, vaut mieux qu’il se dise ça plutôt qu’il sache la vérité : elle n’en a rien à faire de lui. Plus tard, Hanny pensera qu’elle a fait ça pour l’éloigner de Kiel et que ça soit une fille qui reprenne le bourg. Plus tard, Hanny comprendra qu’il n’a jamais été question d’amour pour sa mère, elle l’a toujours vu comme un moyen de s’enrichir ou d’éponger des dettes. Magdalena fronce du nez lorsqu’elle voit les yeux remplis de larmes de son fils. Elle n’a pas demandé à ce qu’il soit si sensible à tout et qu’il ne comprenne pas la magnifique opportunité qui s’offre à lui. En allant chez les Häring, il assure une bonne place à sa famille. Il le faut bien parce que ce n’est pas avec la misérable réputation des Seyfried qu’ils vont pouvoir s’en sortir. Ils ont, certes, le soutien des Röhr mais ça ne change rien au fait que personne n’arrive à les supporter. Trop bourrins. Trop sauvages. Magdalena s’efforce de redonner une image positive et forte et digne aux Seyfried alors si ça doit passer par l’exploitation d’un enfant, elle ne va pas s’en priver. « Est-ce que… est-ce que je pourrais revoir Cress ? Et Willa ? » Magdalena redresse un sourcil avant de les froncer tous les deux. « Tu n’auras très certainement pas le temps pour ça, Johannes. Tu vas avoir des responsabilités à tenir là-bas. » Il l’insupporte à pleurnicher. Il essuie ses larmes et son nez qui coule avec sa manche et elle doit retenir tous les muscles de son visage pour ne pas grimacer. Son mari trouver qu’elle est trop dure avec les enfants, elle le corrige à chaque fois en disant juste. C’est comme ça qu’on l’a élevée et c’est bien comme ça qu’elle compte élever chacun de ses enfants. Que Torsten le veuille ou non. C’est elle qui doit les porter neuf mois dans son ventre donc c’est elle qui décide de la manière dont elle doit les aimer. Ou non.

Johannes retourne à son sac sentant le regard glacial de sa mère sur sa nuque. Il sait qu’il manquera à Cress et à la nourrice probablement. En tout cas, sa chambre lui manquera. Il le sait. Il met son sac sur son épaule et regarde une derrière fois cette pièce qui sera bien vide par la suite. Magdalena le presse un peu en posant une main sur son épaule. Un domestique vient lui annoncer que les Häring sont arrivés et c’est la transformation sur le visage de sa mère. Un sourire vient l’éclairer et elle devient tout de suite beaucoup plus chaleureuse. Ils descendent tous les deux pour les accueillir. Magdalena se montre mielleuse avec Hildegarde à base de c’est un plaisir de vous voir ici. ou votre coiffure est vraiment fabuleuse ou encore l’âge n’a vraiment pas d’emprise sur vous, vous êtes magnifique. Oui, Magdalena sait y faire avec les autres, mais pas avec ses enfants on dirait. Johannes reste dans son coin et observe cette nouvelle famille qui s’offre à lui. On lui a expliqué qu’il allait devoir déménager parce que son Troisième Œil devient difficile à maîtriser et qu’apparemment, la famille Häring va pouvoir l’aider à mieux s’en sortir. « Hanny a bien grandi, il est vraiment joli garçon. » Fait Hildegarde en le regardant droit dans les yeux. Ça le fait rougir et quand il rougit, ça prend tout son visage et ça va jusqu’à ses oreilles. Il voit Hildegarde mettre une main de sa bouche et rire doucement. Il n’aime pas quand son corps réagit pour lui, il sait à quel point c’est important pour Magdalena qu’il arrive à garder ses émotions pour lui. Il n’ose pas vraiment jeter un coup d’œil dans sa direction d’ailleurs.

Bientôt tous les autres membres de la famille Seyfried et une partie des domestiques sont là pour dire au revoir à l’aîné, l’héritier. Willa n’a pas l’air triste, mais Willa tire beaucoup de Magdalena alors peut-être qu’elle conserve tout ça à l’intérieur ? Il serre ses deux petites sœurs dans ses bras, il promet maladroitement qu’il reviendra alors que dans le fond, ils savent très bien que non. Sa nourrice a les larmes aux yeux et ça fait mal au cœur de la voir comme ça. Il l’aime bien. Elle le serre contre lui et lui donne tous les conseils possibles : sois un bon garçon, obéis aux ordres qu’on te donne, Hanny. Il hoche la tête à chaque fois en pinçant les lèvres pour ne pas montrer qu’il a vraiment envie de pleurer.

Quand il arrive à ses parents, Torsten le regarde à peine. Il semble en colère quand il lui dit un simple au revoir, fils. Il lui tapote l’épaule et remet son bras derrière son dos. Johannes hoche la tête. « Au revoir, père. » Il n’a jamais eu une affection profonde pour son père de toute façon, ce n’est pas grave s’il ne le voit plus. Quand il se tourne vers Magdalena, il voit briller ses yeux (plus tard, il comprendra que ce n’était que de la comédie, rien de plus). Elle le serre contre lui et lance un regard à Hildegarde. « Prenez-en grand soin. » La Häring hoche la tête. « Bien évidemment. » Elle relâche son fils et le pousse dans la direction de sa nouvelle famille. Pour son bien. Johannes aurait dû comprendre que ça n’irait pas si bien que ça rien qu’en voyant le sourire carnassier de Vladek.


15 ans – Johannes est de retour de Durmstrang depuis quelques semaines déjà. Il sait qu’il ne fera pas le troisième cycle et ça ne le dérange pas trop. Il sait très bien à quoi il sert chez les Häring et ça ne le dérange pas trop. Tant qu’il est à proximité d’Erwin ça lui convient parfaitement. Il est penché au-dessus de son livre qu’il a acheté chez les Moldus. C’est un livre qui lui permet d’apprendre beaucoup mieux le langage des signes. Il s’agace tout seul de ne pas pouvoir communiquer plus avec le garçon. Ils arrivent à échanger quelques signes, mais sans plus. Johannes est incapable de tenir une longue conversation avec son ami et ça le dérange parce qu’il ne veut pas trop passer par les autres moyens mis à leur disposition pour communiquer. Johannes sait qu’Hildegarde voudrait qu’il lui apprenne à parler, mais ça ne rend pas Erwin à l’aise et Hanny refuse de le contrarier alors au Diable Hildegarde, il passera par le langage des signes. Il considère beaucoup plus Erwin pour ne pas le respecter sur son choix de communication. C’est à Johannes de faire des efforts et non l’inverse. Puis, il veut vraiment faire partie du monde d’Erwin. Il s’entraîne à signer encore et encore et encore. Il veut pouvoir voir la surprise et la fierté dans les yeux de son ami. Aussi il n’entend pas la porte qui s’ouvre et quelqu’un entrer dans sa chambre. Ce n’est que lorsque le parquet se met à grincer qu’il remarque qu’Erwin est là. Il a un sourire un peu moqueur sur les lèvres et ça fait rougir Johannes.

Il ne sait pas pourquoi ça chauffe autant au niveau de ses joues. Est-ce qu’il est contrarié par le fait qu’il l’ait surpris en train de faire des signes absolument atroces et ne voulant rien dire pour lui ? Est-ce qu’il est contrarié par le fait qu’il n’ait rien entendu ? Ou est-ce que parce que le sourire d’Erwin le trouble ? Il chasse comme il peut ses sentiments parce qu’il ne supporte vraiment pas tout ce rouge sur son visage et encore moins de ne pas comprendre ce qui domine le plus. Tu frappes non avant entrer ? Signe-t-il misérablement. Erwin s’avance un peu plus dans la pièce et lui répond. On frappe d’habitude ? Johannes papillonne plusieurs fois des yeux. Moi pas comprendre Erwin baisse un peu la tête et vient prendre une feuille et son crayon qu’il a coincé sur son oreille. Il passe à l’écrit finalement. On frappe d’habitude ? lit Johannes. Il continue d’écrire. Tu lis quoi ? Il rature et recommence. Tu fais quoi ? Johannes ferme son livre et lui montre le titre. Il prend la feuille et le crayon délicatement des mains d’Erwin pour écrire à son tour. Mais je suis terriblement nul. Erwin hoche la tête. On peut apprendre ensemble si tu veux. Ça sera beaucoup plus pratique. Mine de rien, ça contrarie Johannes parce qu’il voulait que ça soit une surprise pour Erwin.

Il sait qu’il est quasiment le seul à faire l’effort de ne passer que par les signes pour communiquer avec Erwin et c’est important pour le jeune homme. Johannes ne comprend pas pourquoi sa famille ne fait pas l’effort de le soutenir. Ce n’est pas de sa faute. Comme ce n’est pas de la sienne s’il a le Troisième Œil. Ce sont des choses qui arrivent, c’est comme ça.

Erwin s’installe en face de Johannes et ferme le bouquin. Il invite Hanny à déposer la feuille et le crayon devant lui, sur le livre pour en faire un support. Erwin commence à lui expliquer les signes que Johannes ne comprend pas et Hanny a du mal à garder son esprit focalisé sur les explications écrites d’Erwin. Les deux garçons n’ont jamais été si proches physiquement depuis le début de leur adolescence. Enfant, ça ne gênait pas Johannes de se jeter sur lui dans leurs nombreux jeux, mais en grandissant, une barrière s’est construite. Erwin a dû apprendre à se comporter en aîné de la famille et Johannes en simple garçon de compagnie slash expérience pour Vladek slash homme à tout faire quand on a besoin de lui. Et ça s’est empiré quand Johannes a compris que les courts flashs qu’il voit le concernant montrent Erwin. Toujours. Tout le temps. Et pas forcément avec des vêtements sur lui. Johannes préfère, alors, arrêter de laisser ses pensées divaguer et se concentre sur ce qu’Erwin tente de lui apprendre.

Ils font un travail sérieux tous les deux et ça fait plaisir à Hanny de le voir un peu comme avant avec lui. Durmstrang est bientôt loin derrière lui, il va pouvoir profiter d’être plus présent pour soutenir Erwin. Oui. Le soutenir. C’est déjà bien. C’est déjà pas mal. Faute de pouvoir l’aimer ouvertement.


23 ans – Johannes sent encore la brûlure de la baguette d’August sur lui. Il voit encore le regard limite jouissif que le jeune homme avait en s’apercevant qu’Hanny avait grimacé sous la douleur. Il a du mal à bouger ses bras aujourd’hui et évidemment Hildegarde a invité toute sa jolie petite troupe pour un goûter où on servira toutes les pâtisseries des environs dans des quantités à ne plus savoir qu’en faire. Hildegarde lui a demandé d’être bien habillé et de faire comme d’habitude. Johannes ne compte plus le nombre de prédictions un peu foireuses qu’il a du faire pour éviter de vexer une amie d’Hildegarde. Johannes ne comprend pas vraiment l’obsession que peuvent avoir les gens sur l’avenir. Il ne se trouve pas vraiment chanceux d’avoir des visions surtout celles qui sont loin d’être agréables et il déteste encore plus sentir les courants d’air froid qui le traversent à chaque fois qu’il passe dans un lieu ayant un passé difficile. Certains sorciers sont naïfs de croire que le Troisième Œil est juste focalisé sur l’avenir. Ça serait beaucoup trop simple d’ailleurs. Johannes maudit toutes ces femmes qui gloussent en lui disant que c’est merveilleux de voir tout ça. Johannes déteste les hommes qui voient ça comme un profit et qui pourraient s’en servir à des fins malhonnêtes. Il a plusieurs fois failli mentir juste pour se venger de la personne qui vante son don. Juste pour lui donner une leçon : connaître l’avenir n’a rien de réjouissant. Mais il a appris à la dure que ce n’est pas la manière de faire en société sorcière. On ment. On l’oblige à mentir et à faire de lui un de ces charlatans qu’on peut voir dans les foires moldues ou dans les rues sorcières. Johannes se tient le dos bien droit quand Hildegarde entre dans le salon. Elle l’inspecte, passe une main sur un pli de sa chemise et grimace un peu. « La prochaine fois, exige qu’on te la repasse mieux » Johannes hoche la tête et hésite à lâcher un bien, madame. Il sait que ça a tendance à l’agacer, mais il s’abstient. Il est encore fatigué par la rune et la nuit terrible qu’il a passé. August a voulu tester sur lui une rune qui lui permet d’affiner ses visions et couplée avec celle de Vladek qui les rallonge, il a passé la nuit à avoir des flashs très longs et fatigants. En se réveillant, il s’est rendu compte qu’il avait tâché les draps en saignant du nez. La pression avait été trop forte pour lui. Aussi est-il un peu plus pâle que d’habitude pour l’après-midi prévue. Hildegarde donne encore quelques ordres et Johannes s’assure que son visage est aussi neutre que possible.

Il a appris avec le temps à jouer avec les émotions. Il arrive à masquer la plupart de ses sentiments et maîtrise presqu’entièrement ses rougissements. Il peut très bien esquiver le plus joyeux des sourires et trouver milles façons de vous tuer par la pensée sans que son visage ne l’affiche. Ça vient avec le temps et l’entraînement. Il arrive facilement à les berner parce qu’il a une belle gueule et un joli sourire et qu’on ne se méfie pas de lui parce qu’il appartient aux Häring et qu’il n’osera rien vu les psychopathes que sont Vladek et August. Mais s’il y a bien une chose que Johannes a gardé en tête venant de sa mère c’est que la vengeance se travaille avec les années. Un jour, Johannes va se rebeller contre la famille Häring, contre la famille Seyfried et il leur fera regretter ce qu’il se passe depuis des années.

Hildegarde finit par repositionner un vase un peu plus au centre d’une table avant de claquer des mains. « Là tout est parfait. On va pouvoir passer une bonne après-midi, Hanny. » Johannes hoche la tête et esquisse son sourire qu’il sait ravageur auprès des dames (il lève les yeux par la pensée). « Comme à chaque fois. » Elle lui tapote le bras. « Garde tes flatteries pour mes amies. Elles adorent ça. » Oh oui, il le sait très bien. Il doit toujours en rajouter des tonnes pour plaire aux yeux de ces dames. Il espère toujours qu’Erwin n’entrera pas dans le salon quand il séduit les amies d’Hildegarde. C’est toujours très embarrassant pour lui parce qu’il sait très bien qu’il ressentira le besoin de s’excuser et de s’expliquer auprès de lui alors qu’il n’y a strictement rien entre eux hormis une grande amitié. Johannes se tient prêt et se redresse un peu plus lorsque la cloche retentit pour la première fois. Que le spectacle des faux semblants commencent. A Johannes de les accueillir, de les asseoir, de les complimenter et de promettre une séance de chiromancie un peu plus tard. Certaines l’ont déjà fait plusieurs fois, mais veulent toujours recommencer pour être sûre que ça n’a pas changé depuis le mois passé. A Johannes de mentir si nécessaire avec un grand sourire.


32 ans – C’est insupportable. Tout est insupportable en cet instant. Les fleurs. Les chaises. La magie qui crépite dans tous les recoins. Tout lui sort par les yeux. Il ne supporte pas l’idée qu’on ait voulu marier sa plus jeune sœur à ce monstre d’August et qu’ensuite ce chacal ait volé sa virginité dans un plan parfaitement machiavélique selon Johannes. Il ne supporte pas que pour rattraper le coup les deux familles aient décidé de garder l’union, mais de changer d’époux offrant à sa petite sœur Erwin.

Erwin.
La seule personne possible pour sauver l’union des deux familles.
Quand Hildegarde lui a annoncé ça avec un grand sourire aux lèvres, Johannes a bien failli l’étrangler avec ses mains. Il a réussi à retenir son sourire de justesse pour éviter qu’il se fane et ne transforme Johannes en une bête de rancœur. Il les déteste tous. On lui a volé son bourg. On lui vole la personne qu’il aime le plus en ce bas monde. On le considère comme une expérience plutôt que comme un être humain. Johannes a tout perdu et continue de perdre encore et toujours parce qu’il est trop faible, parce qu’il se laisse trop faire par peur de Vladek et August. Pourtant avec le temps, il a emmagasiné des informations qui peuvent lui donner la force de les faire tomber. Il a suivi un peu de loin la montée de Grindelwald. Il a un peu vu les laboratoires de l’Einsicht. Il a entendu des hommes sages en parler. Le Plus Grand Bien. Ça a résonné en lui. Il s’est renseigné un peu en secret, en posant des questions sans aller trop loin. Juste pour savoir. Juste par curiosité. On est resté vague parce qu’apparemment ce n’est pas une si bonne chose que ça d’être ouvertement pour Grindelwald. Sauf que. Sauf que les idées de ce sorcier plaisent à Johannes. Et tout ce qui l’empêchait de ne pas s’y intéresser franchement plus, c’était que ça n’allait pas plaire à Erwin. Sauf qu’Erwin n’est pas à lui. Sauf qu’Erwin ne sera jamais à lui. Il le comprend maintenant. Ce n’est pas comme ça qu’il pourra un jour l’avoir pour lui. Il a les poings liés et il doit se défaire de tout ça pour pouvoir montrer à tout le monde qu’il est capable.

Il observe ses parents de loin, ils sont là avec Willa qui a bien grandi. Elle a le même froncement de nez que leur mère. Il a presque envie d’applaudir tant il peut voir à quel point Magdalena a dû formater ses filles à agir et réagir comme elle. Pitié que Cress, la jolie Cress ne soit pas comme ça elle aussi. Il aura vraiment tout perdu si c’est le cas. Cress ne mérite tellement pas tout ça. August ne la mérite pas non plus. August est un monstre aux yeux de Johannes. Il rajoute encore et toujours des choses pour attiser la soif de vengeance d’Hanny.

Un jour.

Il remarque August justement. Il est là. Evidemment qu’il est là. Il va admirer son œuvre avec cet air satisfait. Johannes décide de se lever et de s’en aller de la salle principale en attendant que la cérémonie commence. Il n’est pas en état mental et physique de supporter August. Il déambule dans les couloirs ruminant sa colère qui grandit, grandit, grandit. Il finit par craquer pour débarquer dans la salle où se trouve Erwin. Il entre vivement après Helma. Il serre les poings parce qu’il doit être calme. Il doit rester calme, mais il n’y arrive pas. La situation est insupportable à ses yeux. C’est injuste. Injuste. Erwin lui demande ce qu’il y a en langage des signes et Johannes commencer par lui répondre de la même manière. Il tremble sous la rage et commence à déverser tout un torrent de colère en langage des signes. Il doit être ridicule, rouge comme une pivoine à signer rageusement. Erwin franchit les quelques pas qui les séparent pour l’arrêter. Il lui dit que ça va aller, que Crescentia est plus à plaindre que lui et ça fait vriller Johannes.

« Arrête de te rabaisser. Tu n’es pas comme tu l’imagines et comme on t’a façonné depuis des années. Tu es un personne talentueuse et importante. Tu es doué dans ce que tu fais alors arrête, Erwin. C’est insupportable de te voir signer ce genre de choses. Ils n’ont pas le droit de continuer à te faire du mal comme ils te font du mal. Ça m’enrage de savoir que tu vas te marier avec ma petite sœur juste parce que ton plus jeune frère s’est comporté comme le pire des connards avec elle. Ça m’enrage parce que… parce que tu es à moi. C’est toi que je vois quand je me penche sur mon avenir. Toujours. Tout le temps. Et là c’est trop. On m’a toujours tout pris et il faut que j’accepte qu’aujourd’hui je te perde pour toujours ? Non. J’en ai marre de tout perdre. J’en ai marre. Parce que… »

Sans réfléchir, il encadre le visage d’Erwin entre ses deux mains. Toujours sans réfléchir, il écrase sa bouche contre la sienne. C’est sauvage. C’est affamé. Il l’embrasse jusqu’à en perdre haleine. Il se perd dans l’étreinte de leurs deux corps. Il manque de gémir de plaisir lorsqu’il sent la main d’Erwin se glisser au niveau de ses reins. Il veut plus. Il a besoin de plus. Il doit…
Il doit empêcher ce mariage.

C’est à ce moment que ça fait tilt dans sa tête. Il embrasse Erwin à quelques minutes de son mariage. Comme c’est arrivé, il le repousse. Il s’écarte. Il balbutie des excuses et il s’enfuit.


32 ans – uc

- ♦ -

HOLD ME TIGHT OR DON'T.
  ♛ by wiise
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 12:49

eh bah finalement pas besoin de ce message Arrow gah

- ♦ -

HOLD ME TIGHT OR DON'T.
  ♛ by wiise

avatar

August Häring
Gouvernement | Einsicht

Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 12:50

sneaky

- ♦ -

VICIOUS
Something about him was decidedly wrong. He was like one of those pictures full of small errors, the kind you could only pick out by searching the image from every angle, and even then, a few always slipped by. On the surface, he seemed perfectly normal, but now and then you would catch a crack, a sideways glance, a moment when his face and his words, his look and his meaning, would not line up. It was like watching two people, one hiding in the other’s skin. And their skin was always too dry, on the verge of cracking and showing the color of the thing beneath.
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 13:10

t beau.
jtm.

- ♦ -

hopeless wanderer
uc

avatar

Konrad Reinhardt
Gouvernement | Autres

Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 14:11

Bienvenuuuue chou fun Mon Dieu, je ne sais pas ce que vous nous avez prévu avec le squad là, mais je hume le drama gah gah gah J'ai hâte d'en savoir plus sur Johannes (déjà, le prénom plz ) (l'avatar plz ) et de voir ce que ça va donner avec Erwin huhu

En tout cas bon courage pour la fiche kr et si tu as la moindre question, n'hésite pas à me contacter, ou une des autres gueuses du forum gah


- ♦ -

Il y a des gens sans orgueil qui se résignent à végéter sous notre domination. Ils préfèrent vivre avilis sous notre botte que mourir glorieusement pour la Liberté...
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 14:20

Dang. Babe. Sex. Ça manque cruellement de choses à grignoter je need. Nourris-moi de tes mots bb. hinhin hinhin hinhin hinhin

Officiellement bienvenue, installe-toi, étale-toi, et pose-nous des questions bien sales, on aime ça. sisi

- ♦ -

Ridicule they won't allow Quench abuse and let love flower Rip the cage out of your chest Let the chaos rule the rest
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 16:49

Cette envie de voir plus de choses ! muaha

Bonne chance pour ta fiche en tout cas.

- ♦ -

mrs.manifold
Les éclats de verre.
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 16:58

Agh, tristesse de voir cette fiche si vide, avec tant de petits détails si prometteurs ! L'eau est à la bouche. Beau choix de faceclaim au passage !

- ♦ -



She tied you to a kitchen chair She broke your throne and she cut your hair And from your lips she drew the Hallelujah You say I took the name in vain I don't even know the name But if I did, well really, what's it to you? There's a blaze of light in every word It doesn't matter which you heard The holy or the broken Hallelujah


Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Dim 28 Jan - 17:14

J'vais me répéter mais : J'AIME. VOTRE. QUATUOR. russe
Très hâte de tout lire mdr
Puis tes choix quoi amour

- ♦ -


SO WE BEAT ON, BOATS AGAINST THE CURRENT BORNE
☾☾ BACK CEASELESSLY INTO THE PAST ☾☾
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Lun 29 Jan - 2:22

FEED ME fire
c'est tout vide. je désapprouve. stare ( kr )

avatar

Magnus Röhr
Gouvernement | Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Lun 29 Jan - 12:02

Tu vas nous remplir tout ça nonmého russe

Je need le swag des Seyfried en plus gah En tous cas si t'as des questions hésite pas kr

- ♦ -


   
The stairs creak as I sleep, it's keeping me awake. It's the house telling you to close your eyes. And some days I can't even trust myself. Your mind is playing tricks on you my dear.
Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Mer 31 Jan - 2:10

kylux. x3 x3 x3
voyant. hinhin kr
et c'est clair, il y a trop de suspense dans cette fiche, là. gah
mais je suis sûr que ça va être cool. slurp1
welcome & good luck pour ta fiche ! string

- ♦ -



― pétales d'émeraude, chant d'augurey. ―


avatar

Magnus Röhr
Gouvernement | Heimdall

Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   Sam 17 Fév - 20:56

Hello you  smug  As-tu besoin d'un délais pour finir ta fiche  ? minikr (pense aussi à renouveller ta réservation dans le topic dédié, elle saute au bout d'une semaine heart )

- ♦ -


   
The stairs creak as I sleep, it's keeping me awake. It's the house telling you to close your eyes. And some days I can't even trust myself. Your mind is playing tricks on you my dear.



Contenu sponsorisé


Revelio

MessageSujet: Re: (johannes) three-eyed raven   

(johannes) three-eyed raven

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» 2009 - Ellowyne Wilde - Essential Ellowyne Too - Raven
» Les Enigmes de Vulcan Raven
» Notre ami SCOTT-WEIJERS Johannes a besoin de nous...
» Johannes de Leeuw
» [Raven Guard] Mon armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revelanda Arcanis :: PERSONNAGE :: Présentations-
Sauter vers: